Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1220 fois

Palestine -

Netanya et le Mur à Jerusalem font voler en éclats la trève

Par

CINQ PERSONNES ont été tuées et environ 90 personnes ont été blessées à Netanya le 12 juillet dans la première attaque-suicide depuis le 25 février revendiquée par le Jihad Islamique.
L'attaque-suicide est le deuxième coup sérieux porté à la trêve en une semaine après qu'Israel ait annoncé qu'il avait finalisé ses plans pour l'achèvement de sa barrière de séparation autour de Jérusalem.

L'explosion de Netanya, près d'un centre commercial en début de soirée, est survenue une heure après une tentative à la voiture piégée dans la colonie de Shavei Shomron en Cisjordanie dans laquelle seul le conducteur a été blessé, et les responsables israéliens pensent que les deux étaient liées.


Le bureau du Premier Ministre israélien, Ariel Sharon, a promis le 12 juillet une "réponse forte", et le ministre israélien de la Défense, Shaul Mofaz, a ordonné une opération " root canal" contre le Jihad Islamique.

Le Ministre de l'Agriculture israélien, Yisrael Katz, a demandé une reprise des assassinats des activistes palestiniens.

Pourtant, un porte-parole du premier ministre israélien a souligné que l'attaque-suicide n'empêcherait pas le plan de retrait de Gaza.


L'armée israélienne a, en attendant, "fermé" la Cisjordanie et Gaza, ce qui signifie qu'aucun ouvrier palestinien n'a été autorisé à entrer en Israël le 13 juillet.

Tôt ce matin, les forces israéliennes ont également envahi Tulkarem tuant deux Palestiniens, dont un officier de police de l'Autorité Palestinienne.
Selon des rapports israéliens, cinq membres du Jihad Islamiques ont été arrêtés pendant l'incursion.


Tulkarem est la plus grande ville cisjordanienne à proximité de Netanya, et le kamikaze était censément du village d'Atil dans la région de Tulkarem.

Mais alors que Tulkarem avait été remis sous le contrôle total de la sécurité palestinienne au début de cette année, Atil était l'un des quatre villages du secteur restés sous le contrôle israélien.

Le Président Mahmoud Abbas a condamné l'attaque-suicide en la qualifiant d'"idiote" et contre les intérêts des Palestiniens.

Les Ministre des Affaires aux négociations, Saeb Erekat, a également condamné l'attaque-suicide et a dit que les responsables essayaient "de saboter les efforts qui sont exercés pour garantir que le retrait de Gaza devienne une partie de la Feuille de Route (parrainée par le Quartet)".

Mais le ministre Nabil Shaath a également critiqué violemment l'invasion de Tulkarm en tant que "violation de tous les accords" récemment conclus entre l'Autorité Palestinienne et Israël.

Pour sa part, le Jihad islamique a affirmé son engagement dans la trêve, mais a indiqué que l'attaque-suicide était une réponse aux transgressions israéliennes du cessez-le-feu.
"Nous considérons cette opération comme un résultat normal aux violations de la trêve par Israël qui a été annoncée au Caire (en mars)" a déclaré le responsable du Jihad Islamique à Gaza, Khaled Al Baatch.


Israël a arrêté et tué plusieurs membres du Jihad islamique au cours de ces dernières semaines et ces derniers mois, a déclaré le porte-parole du Jihad Islamique en Cisjordanie , Khader Adnan et a également dit que la poursuite de la construction de la barrière de Séparation d'Israël était en soi une violation de la trêve.


Ce message a été également entendu du porte-parole du Hamas, Mushir Al Masri. "Cette opération est une réponse normale aux crimes israéliens," a-t"il dit à Gaza le 12 juillet. "L'ennemi sioniste a profané le Coran, refuse de libérer les prisonniers et menace chaque jour la mosquée d'Al Aqsa et Jérusalem."

La colère palestinienne, officielle et autre, était évidente au début de cette semaine quand Israël, pour le premier anniversaire de l'avis consultatif de la Cour Internationale de Justice déclarant que la Barrière de Séparation d'Israël était contre le droit international, a annoncé le 10 Juillet, que les plans pour réaliser le mur autour de Jérusalem avaient été finalisés et que sa construction devrait se terminer au 1er septembre.


Le plan fera tomber l'ensemble de Jérusalem-Est occupé par Israël depuis la guerre de 1967 du côté israélien du mur.
Mais il fera tomber également du côté Cisjordanie n quelques secteurs de Jérusalem définis ainsi par Israël après qu'il ait unilatéralement annexé la ville en 1967, laissant entre 55.000 (évaluations des médias israéliens) et 100.000 Palestiniens (évaluations Palestiniennes) détenteurs de papiers d'identité de Jérusalem coupés de la ville.


Le 11 juillet, le premier ministre Ahmed Qrei' a condamné le plan et a dit que la construction du mur était en "provocation flagrante" faite du monde.

Le même jour, le ministre des affaires étrangères Nasser Qidwa a fait référence aux responsabilités de la communauté internationale stipulées dans les Conventions de Genève pour qu'elle agisse contre les transgressions du droit international, et a également dit qu'il demanderait au Conseil Législatif de décréter une loi interdisant aux Palestiniens de travailler sur la construction.



La critique est également venue de l'Union Européenne, avec la déclaration du Haut représentant de l'Union Européenne, Javier Solana, disant que : "Alors qu'Israël a le droit de se défendre, nous pensons que le mur, quand il est placé à l'extérieur des terres d'Israël n'est pas approprié d'un point de vue légal et crée des problèmes humanitaires. Le mur aura également un impact symbolique parce que Jérusalem est un lieu saint pour les Juifs, pour les Chrétiens et pour les Musulmans."


Le directeur du Département des Cartes à l'Arab Studies Society, Khalik Tufakji, a déclaré au journal Al Ayyam que les autorités israéliennes mettaient en application un plan qui verrait une plus petite minorité de Palestiniens à Jérusalem, tout en reliant des secteurs palestiniens situés autour de la ville exclusivement à la Cisjordanie et en même temps en incorporant les grandes colonies de Cisjordanie situées près de la ville dans le Grand Jérusalem, et de ce fait, qu'elles mettent un terme à tout espoir pour une capitale palestinienne à Jérusalem.

Le 10 Juillet, Abbas a déclaré que la ratification du tracé final du mur autour de Jérusalem prouverait qu'il est un obstacle au processus de paix, et Erekat a également averti des dangers du mur.

"En annonçant cette décision, je crois le gouvernement israélien indique qu'il veut mettre fin aux négociations concernant Jérusalem... Cela signifie détruire l'espoir de tout processus de paix signicatif et de toute possibilité d'établir un état palestinien sur les frontières de 1967."

Source : http://www.palestinereport.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Omar Karmi

Même date

13 juillet 2005