Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2017 fois

USA -

Obama serait-il en train d’augmenter la pression sur Israël ?

Par

Un rapport publié dans le journal israélien Yedioth Ahronoth fait beaucoup parler aujourd'hui. Il dit que l'administration Obama est très sérieuse au sujet d’une solution à deux États, et qu'il "montait le ton" en s’adressant au gouvernement Netanyahu.
Les États-Unis auraient dit en particulier à Israël que «tout traitement du problème nucléaire iranien dépendrait des progrès dans les négociations et du retrait israélien de Cisjordanie."

Le gouvernement Netanyahu aurait «décidé de montrer un front uni dans le soutien à la Feuille de Route comme étant le seul moyen de parvenir à une solution et de préciser que la flexibilité israélienne sur la question palestinienne dépendrait de l'approche américaine sur la résolution de la menace iranienne, ainsi que de son attitude envers le Hamas et le Hezbollah.

Le rapport dit:
«Les hauts responsables de l'administration américaine sont bien au courant de la relation instaurée par le Premier Ministre Netanyahu et le ministre de la Défense Ehoud Barak entre la volonté d'Israël de faire des progrès sur la question palestinienne et leurs attentes des Américains concernant la façon de gérer la menace iranienne, et des hauts responsables américains ont commencé à parler de "Bushehr contre Yitzhar». Notamment, si vous souhaitez que nous vous aidions à désamorcer la menace iranienne, y compris le réacteur nucléaire de Bushehr, préparez-vous à évacuer les colonies de Cisjordanie , avec Yitzhar (note SW: une colonie de Cisjordanie ) comme étant un signe d'un retrait israélien de Cisjordanie ."

Ce rapport a été bien accueilli par un certain nombre de blogueurs - dont MJ Rosenberg d'Israël Policy Forum et Matt Yglesias du Center for American Progress - comme étant un signe encourageant montrant que l'administration Obama envisage de parvenir à une solution à deux États pendant le premier mandant d’Obama, comme le Président l’avait indiqué au cours de sa campagne.

En supposant que le rapport soit vrai, c’est une nouvelle encourageante, car elle suggère que l'administration Obama ne va pas supporter les atermoiements des Israéliens et que les Américains utiliseront tous les moyens de pression sur les deux parties pour progresser vers une solution à deux États. Mais lier cela de façon aussi insistante à la question iranienne est une erreur, car cela pourrait donner à Téhéran un droit de veto de fait sur le processus de paix.

Si l’acceptation par Israël devient directement liée à une résolution du programme nucléaire iranien dans des conditions acceptables pour Israël, et si l'Iran décide d'y faire barrage, le gouvernement Netanyahu aura une excuse pour tourner les talons.

Paradoxalement, ce résultat pourrait ne pas troubler le gouvernement iranien, qui exploite le conflit israélo-palestinien pour renforcer son influence, mettre plus de pression sur les États-Unis, et maintenir à l’écart les régimes arabes comme l'Arabie saoudite, en mettant l'accent sur leur incapacité à faire quelque chose de tangible pour aider les Palestiniens.

L’élément-clé à saisir est que la solution à deux États serait une bonne chose pour les États-Unis et Israël, quel que soit l'état des relations américano-iraniennes ou l'état du programme nucléaire iranien.
Le contrôle israélien sur la Cisjordanie ne propose aucune défense contre les missiles iraniens, et la paix entre Israël et les Palestiniens permettrait de supprimer l'un des principaux éléments de pression de l'Iran et permettrait plus facilement aux États-Unis, à Israël et au monde arabe, d'unir leurs forces contre l'Iran s’il devait activement menacer l'équilibre des forces dans le Golfe.

Les problèmes sont liés en termes stratégiques, mais les relier dans le sens proposé par le rapport pourrait rendre plus difficile les possibilités de progrès sur les deux points.

Source : http://walt.foreignpolicy.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Stephen M. Walt

Même date

19 avril 2009