Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3032 fois

Palestine -

PCHR Les Forces d'Occupation Israéliennes tuent 28 Palestiniens en une semaine

Par

Les Forces d'Occupation Israéliennes (FOI) ont intensifié leurs attaques contre les civils palestiniens et leurs biens dans les Territoires Palestiniens Occupés (TPO)
28 Palestiniens, parmi eux 17 civils dont 2 enfants et 1 femme, ont été tués par les FOI. Les deux enfants ont été tués alors qu'ils étaient chacun avec leur père.
Six des victimes ont été exécutées dans des assassinats extra-judiciaires par l'IDF dans 3 attaques séparées.
45 Palestiniens, dont 14 enfants et 4 femmes, ont été blessés.

PCHR  Les Forces d'Occupation Israéliennes tuent 28 Palestiniens en une semaine


Photo PCHR : Décombres de la maison de Tawfiq al-Aschi à Rafah qui a été bombardée par un avion israélien le 14 Octobre 2006
Les FOI ont continué à lancer des attaques aériennes contre des maisons et des installations civiles dans la bande de Gaza ; 5 maisons ont été détruites et un certain nombre d'autres ont été gravement endommagées.

Les FOI ont mené 30 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie , et 6 autres dans la Bande de Gaza.

Les FOI ont arrêté 48 civils palestiniens, dont 7 enfants en Cisjordanie , et 8 autres dans la bande de Gaza.

Les FOI ont continué à imposer un siège total des Territoires Palestiniens Occupés (TPO)

Les FOI ont arrêté 3 civils Palestiniens aux checkpoints de Cisjordanie

Les FOI ont poursuivi la construction du Mur d'Annexion en Cisjordanie , les fermiers palestiniens n'ont pas pu accéder à leurs terres agricoles pour s'occuper de leurs oliviers.


Sommaire

Les violations du droit international par les Israéliens se sont poursuivies dans les TPO pendant la période du rapport (12 au 18 octobre 2006)


Meurtres :

Pendant la période du rapport, les FOI ont tué 28 Palestiniens, 17 d'entre eux étaient des civils dont 2 enfants et 1 femme.
24 des victimes ont été tuées dans la Bande de Gaza.
De plus, 44 Palestiniens, dont 14 enfants et 4 femmes ont été blessés.
Cette augmentation du nombre des victimes fait suite aux ordres donnés à l’armée par le ministre israélien de la Défense, Amir Perets, d’intensifier les opérations militaires dans la Bande de Gaza sous prétexte de mettre un terme à l’armement des organisations palestiniennes.

Dans la Bande de Gaza, les FOI ont tué 24 Palestiniens et blessé 29 autres dont 5 enfants et 4 femmes.

Le jeudi 12 octobre 2006, les FOI ont pénétré dans le village du Grand Abasan, à l'est de Khan Younis. Lors de cette incursion qui s'est prolongée jusqu'au dimanche 14 octobre 2006, les FOI ont tué 7 Palestiniens dont 4 civils (un homme, son fils, une femme et un jeune homme). L'homme et son enfant ont été tués alors qu'ils étaient à l'intérieur de leur maison.
Trois membres de la résistance palestinienne ont également été tués dans des confrontations avec les FOI.

Jeudi matin, les FOI ont tué 3 civils palestiniens, dont un homme et son fils quand ils ont bombardé une salle du quartier al-Shojaeya, dans la ville de Gaza.

Le vendredi 13 octobre 2006, les FOI ont exécuté 4 Palestiniens dans deux attaques séparées à Beit Lahia et à Gaza City.

Le samedi 14 octobre 2006, les FOI ont tué 6 Palestiniens, dont 2 civils quand un hélicoptère des FOI a tiré 5 missiles sur plusieurs membres de la résistance palestinienne dans la ville de Jabalya, au nord de la Bande de Gaza.

Le mardi 17 octobre 2006, les FOI ont tué 2 Palestiniens, dont 1 civil, lors d'une incursion à Jabalya.

Le mercredi 18 octobre 2006, les FOI ont tué 1 civil dans une incursion à Jabalya.

Le mercredi 18 octobre 2006, les FOI ont tué 2 membres de la résistance palestinienne dans une incursion à Rafah.

Les FOI ont également lancé 4 attaques aériennes sur 3 maisons et deux magasins de batteries de voiture dans la Bande de Gaza. En conséquence, 5 maisons ont été détruites et plusieurs autres ont été gravement endommagées.

Les FOI avertissent souvent les habitants des maisons de leur intention de les attaquer très peu de temps avant l'attaque.


En Cisjordanie , les FOI ont tué 4 Palestiniens.

Le mardi 17 octobre 2006, les FOI ont tué deux Palestiniens, dont un civil, dans le village de Qabatya, au Sud-Est de Jénine.
Le même jour, les FOI ont exécutés deux Palestiniens dans le camp de réfugiés de `d'Ein Beit Al-Maa', à l'ouest de Naplouse. En outre, 4 Palestiniens ont été blessés par les tirs des FOI.


Incursions :

Pendant la période du rapport, les FOI ont mené au moins 30 incursions militaires dans les communautés palestiniennes de Cisjordanie , au cours desquelles ils ont pénétré par infraction dans des dizaines de maisons et ont arrêté 48 civils palestiniens, y compris 7 enfants dont le plus jeune est âgé de 7 ans. Les FOI ont galement transformé 6 maisons en positions militaires à Hebron.

Dans la bande de Gaza, les FOI ont mené 6 incursions militaires dans des secteurs dans la bande de Gaza. La plus importante de ces incursions a eu lieu à Rafah le 18 octobre 2006. Cette incursion a été la plus importante dans la ville du Sud de la Bande de Gaza depuis l'exécution du ¨Plan israélien de Désengagement dans la Bande de Gaza en septembre 2005.

Pendant ces incursions, les FOI ont tué un certain nombre de Palestiniens, rasé au moins 120 donums [1] de terres agricoles, envahi et fouillé des maisons, transformé un certain nombre de maisons en positions militaires, volé quelques affaires et arrêté 8 Palestiniens. Ils ont également interrogé des centaines de civils palestiniens.


Restrictions au Mouvement :

Les FOI ont continué à imposer un siège renforcé des TPO et de graves restrictions au déplacement des civils palestiniens dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie , y compris à Jérusalem-Est occupé.

Bande de Gaza

Les FOI ont imposé un siège renforcé sur la Bande de Gaza.
Ils ont fermé les passages de frontières comme forme de punition collective imposée aux civils palestiniens.

Les FOI ont fermé le passage international de Rafah depuis le 25 juin 2006, bien qu'ils ne le contrôlent pas directement. Pendant cette période, le passage a été ouvert 14 jours.

Les FOI ont fermé les passages commerciaux de la bande de Gaza, en particulier le passage d'Al-Mentar (Karni). Par conséquent, la situation économique à l'intérieur de la bande de Gaza s'est encore plus détériorée et beaucoup de marchandises ont manqué sur les marchés.

Pendant la période du rapport, les FOI ont partiellement rouvert le passage d'Al-Mentar (Karni), à l'est de la ville de Gaza, et les passages de Sofa et de Kerem Shalom près de Rafah.

Les FOI ont également maintenu la fermeture du passage d'Erez au nord de la bande de Gaza. Des centaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont été empêchées de franchir ce passage.

Les FOI y ont autorisé le passage aux employés internationaux. Avec cette fermeture, seuls très peu de patients palestiniens ont pu se rendre dans des hôpitaux en Israël et en Cisjordanie .

En outre, les FOI ont empêché les pêcheurs palestiniens de sortir en mer pendant presque 4 mois.


Cisjordanie

Les FOI ont renforcé le siège imposé aux communautés palestiniennes en Cisjordanie . Elles ont isolé Jérusalem du reste de la Cisjordanie .
Les FOI positionnées à divers checkpoints en Cisjordanie ont continué à imposer de fortes restrictions au déplacement des civils palestiniens.
Les FOI ont continué à séparer le nord du sud de la Cisjordanie . Ils ont empêché les Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza d'entrer dans Jérusalem pour prier à la Mosquée Al-Aqsa pour le Saint Ramadan.
Les FOI positionnées à divers checkpoints autour de Jérusalem ont imposé de fortes restrictions au déplacement des civils palestiniens.
Pendant la période du rapport, les FOI positionnées à divers checkpoints en Cisjordanie ont arrêté 3 civils palestiniens.


Mur d'Annexion :

Tandis qu'ils continuaient de construire le Mur d'Annexion à l'intérieur de la Cisjordanie , les FOI ont empêché les fermiers palestiniens au nord et au sud de la Cisjordanie d'accéder à leurs champs plantés d'oliviers situés derrière le mur.

Selon ces fermiers, les FOI ont refusé de leur délivrer des autorisations pour qu'ils puissent accéder à leurs terres.
Les fermiers ont exprimé leurs inquiétudes quant à la perte de leur saison de cueillette des olives actuelle. Les FOI ont souvent ouvert le feu sur les fermiers palestiniens pour les éloigner de leurs terres.



Chiffres des crimes commis par les FOI depuis le 25 juin 2006

• 315 Palestiniens, en grande partie des civils, dont 62 enfants et 14 femmes, ont été tués par les FOI.

• Au moins 1072 civils palestiniens, dont 315 enfants et 45 femmes, ont été blessés par des tirs des FOI.

• Au moins 286 missiles air-terre et des centaines de tirs d'artillerie ont été tirés sur des cibles civiles et militaires palestiniennes dans la Bande de Gaza.

• Les bâtiments palestiniens du Ministère de l'Intérieur, du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère de l'Economie, le bureau du Premier Ministre palestinien et un certain nombre d'établissements éducatifs ont été détruits.

• La centrale électrique, founissant 45% de l'électricité de la bande de Gaza, a été détruite et les réseaux électriques et de transmissions ont été attaqués à plusieurs reprises;

• 6 ponts reliant Gaza City au centre de la Bande de Gaza et un certain nombre de routes ont été détruits.

• Des centaines de dunums de terres agricoles et des dizaines de maisons ont été détruites.

• Des centaines de civils palestiniens, don’t 9 ministres et 31 membres du Conseil Législative Palestinien (CLP) dont le porte-parole, l'adjoint au porte-parole et le secrétaire, ont été arrêtés.
Le Ministre des Affaires aux Prisonniers, l'adjoint au Premier Ministre, le Ministre du travail et le second adjoint au porte-parole du CLP ont été relâchés.

• Le bâtiment du gouvernement palestinien à Naplouse a été détruit.

• De nombreuses familles à Rafah, Beit Hanoun et Beit Lahia ont été forcées de quitter leurs maisons.

• Les services de renseignements des FOI ont prévenu par téléphone certains palestiniens dans la Bande de Gaza d'évacuer leurs maisons qui étaient susceptibles d'être attaquées.

• 53 maisons appartenant à des activistes de factions palestiniennes ont été détruites par les avions de combat des FOI.

• Les FOI ont imposé un siège strict dans les TPO et ont isolé la Bande de Gaza du monde extérieur.



Violations israéliennes documentées pendant la période du rapport (12 au 18 octobre 2006)


1. Incursions dans les secteurs palestiniens et attaques contre les civils palestiniens et leurs biens dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie


Offensive israélienne sur le village d'Abasan

Le matin du jeudi 12 octobre2006, les FOI ont pénétré dans le village du Grand Abasan, à l'est de Khan Younis..
Lors de cette incursion qui a duré au moins 2 jours, les FOI ont tué un homme et son enfant alors qu'ils étaient à l'intérieur de leur maison dans le village du Grand Abasan, à l'est de Khan Younis 7 Palestiniens dont 4 civils (un homme, son fils, une femme et un jeune homme). L'homme et son enfant ont été tués alors qu"ils étaient à l'intérieur de leur maison.
Ils ont également tué une femme, un jeune homme et 3 membres de la résistance.
De plus, 11 Palestiniens ont été blessés par des tirs, parmi eux 9 étaient des civils don’t 1 femme.

L'enquête menée par le PCHR indique que les FOI ont fait une utilisation excessive de la force sans tenir compte des principes de la nécéssité et de la discrimination en attaquant des activistes de la résistance palestinienne.
Les FOI ont également arrêté 7 Palestiniens et rasé au moins 120 dunums de terres agricolées plantées d'oliviers, de palmiers, d'arbres fruitiers et de légumes.

Selon les enquêtes menées par le PCHR, vers 01h45 le jeudi 12 octobre, des unités spéciales des FOI ont pénétré sur une distance d'environ 800 mètres dans le village du Grand Abasan, à l'est de Khan Younis.
Les FOI ont fait irruption dans 3 maisons et les ont fouillées. Ils ont transformés ces maisons en positions militaires. Plusieurs groupes de la résistance palestinienne se sont rassemblés pour se confronter aux FOI. Rapidement; les véhicules blindés des FOI appuyés par des hélicoptères se sont déployés dans le village. Ils ont ouvert le feu sur les secteurs agricoles : 2 civils ont été blessés.
Peu après, un hélicoptère des FOI a tiré 3 missiles sur des membres de la résistance palestinienne qui se trouvaient sur un terrain priche des maisons.

L'un des missiles a touché la partie ouest de la maison appartenant à Aadel Zer’ei Mahmoud Qudaih, 40 ans, où vivent 8 personnes.
L'un de ses fils, Suhaib, 13 ans a été tué sur le coup.
La femme d'Qudaih, Abeer, 35 ans a été blessée par un éclat d'obus au visage et aux membres. Les civils palestiniens ont pu évacuer vers l'hopital les corps de l'enfant et de sa mère plus de deux heures plus tard.

Les autres missiles ont touché les résistants : 3 résistants ont été tués par des éclats d'obus.
Salah al-Din Rashad Shihda Qudaih, 21 ans,
Na’el Fawzi Suleiman Qudaih, 22 ans
Abdul Rahman ‘Abdullah Mohammed Qudaih, 22 ans.

6 Palestiniens dont 4 civils ont également été blessés :
Nabeel Ahmed Qudaih, 38 ans, blessé au visage par des éclats d'obus
Tha’er Ahmed Qudaih, 26 ans, blessé sur le côté du corps et au pied par des éclats d'obus
Omar Khader Qudaih, 22 ans, a reçu des éclats d'obus sur tout le corps
Ibrahim ‘Abdullah Qudaih, 20 ans, a reçu des éclats d'obus sur tout le corps.
Azmi Salem Qudaih, 31 ans, a reçu des éclats d'obus sur tout le corps
Na’el Salem Qudaih, 23 ans, blessé aux mains par des éclats d'obus.

Vers 7h, Mohammed Ramadan Baraka, 18 ans, a reçu deux balles dans la poitrine et à l'épaule gauche quand les FOI positionnées près du cimetière du village ont ouvert le feu en tirant au hasard. Il a été évacué vers l'hôpital mais les efforts des médecins n'ont pas pu lui sauver la vie et sa mort a été enregistrée à 12h.

Plus tard, les FOI ont étendu leur invasion au village. Ils ont envahi et foullié des dizaines de maisons et ils ont forcé tous les hommes âgés de 15 à 40 ans à sortir. Les soldats des FOI ont arrêtés 150 Palestiniens et les ont emmenés vers des sites militaires installés au nord(est et au sud-est de Rafah. Ils ont interrogés et frappés ces Palestiniens.

Plus tard, les FOI ont relâché tous les hommes sauf 4 dont deux frères :
Azmi Barham Abu Daqqa, 31 ans, membre des Forces du Ministère de l’Intérieur
Tamer Kamal Qudaih, 28 ans, membre des Forces de la sécurité nationale;
Mohammed Kamal Qudaih, 25 ans, membre des Forces de la sécurité nationale;
Ussama Ahmed Abu Daqqa, 30 ans, officier des services de renseignements.

Le vendredi 13 octobre 2006 à 6h30, les soldats des FOI positionnés dans leurs tanks et sur les toits des maisons à Qudaih ont ouvert le feu sur des dizaines de civils regroupés au croisement de deux routes.
Zahra Ahmed Joma’a Qudaih, 29 ans, mère de 4 enfants, a été tuée sur le coup d’une balle dans la poitrine.
Fadi Husni Qudaih, 23 ans, a été blessé par balle à la main droite.

Vers 16h50, Shareef Helmi Qudaih, 20 ans, a été blessé par une balle au pied droit quand les FOI ont tiré au hasard.

Au cours de cette incursion qui s’est terminée à minuit le samedi 114 octobre 2006, les FOI avaient rasé au moins 120 dunums de terres agricoles plantées d’oliviers, de palmiers, d’arbres fruitiers et de légumes.
Ils ont également détruit des réseaux d’irrigation et deux piscines de stockage d'eau et ils ont endommagé une maison. Des civils palestiniens ont accusé des soldats des FOI d'avoir volé des bijoux et de l’argent au cours de leurs fouilles de maisons.



Mardi 12 Octobre 2006

Vers 0h25, un avion de combat des FOI a lâché une bombe sur une maison de 2 étages où vivaient 7 personnes appartenant à Suleiman ‘Abdul Hamid Salah, 54 ans, dans le camp de réfugiés fortement peuplé de Jabalya. La maison et les 2 maisons voisines ont été détruites.
Plusieurs maisons voisines ont été gravement endommagées.
Selon les habitants du secteur, ils avaient reçu des appels téléphoniques de personnes qui s'étaient présentées comme étant des officiers des services de renseignements israéliens. Ces personnes les ont informés que leurs maisons allaient être détruites.
Salah n'a pas été officielement informé que sa maison serait détruite.

Vers 0h50, les FOI ont pénétré dans le village de Beit Kahel, au nord-ouest d'Hébron.
Ils ont envahi et fouillé plusieurs maisons et arrêté 2 Palestiniens dont un enfant :
Abdullah Mohammed al-Zohour, 25 ans, officier de police
Mohammed Faisal ‘Atawna, 15 ans.

Vers 1h, les FOI ont pénétré dans le village de Taqqou, au Sud de Bethléem.
Ils ont envahi et fouillé une maison appartenant à la famille d'Hani Hussein al-‘Arouj, 33 ans, et l'ont arrêté.

Vers 1h, les FOI ont également pénétré dans le village de Za’tara, au sud-est de Bethléem.
Ils ont envahi et fouillé une maison appartenant à la famille d‘Aahed Ahmed al-Wahesh, 25 ans, et l'ont arrêté.

Vers 2h, les FOI ont pénétré dans le village d'al-Khader, au sud-ouest de Bethléem.
Ils ont envahi et fouillé plusieurs maisons et arrêté 3 civils Palestiniens :
Mahmoud Mustafa Ghunaim, 24 ans;
Maher Saber Salah, 26 ans;
Ramzi Mustafa Salah, 32 ans.

Vers 2h, les FOI ont également pénétré dans le village d'Azzoun, au nord de Qalqilya.
Ils ont envahi et fouillé plusieurs maisons et arrêté 2 civils Palestiniens:
Mustafa Bilal ‘Omran, 19 ans;
Qusai Hisham Hannoun, 17 ans.

Vers 2h, les FOI ont également pénétré dans le camp de réfugiés d'al-Arroub, au nord d'Hébron. Ils ont envahi et fouillé une maison appartenant à la famille d'Ahmed Ahmed Abu Khairan, 18 ans, et l'ont arrêté.


Vers 3h, les FOI ont pénétré dans le village de Dura, au sud-ouest d'Hébron.
Ils ont envahi et fouillé une maison appartenant à Kamal Othman Amru, 50 ans, un leader du Front Populaire de Libération de la Palestine, et l'ont arrêté.


Vers 3h, les FOI ont également pénétré dans le village de Deir Razeh, au sud-ouest d'Hébron. I
ls ont envahi et fouillé une maison appartenant à Kamel Mohammed Nassar, 21 ans, et l'ont arrêté.


Vers 20h, un avion de combat des FOI a lâché une bombe sur une maison de 3 étages appartenant à Iftikhar Sa’id Farawana située rue al-Tawabin dans le quartier al-Shojaeya, à l'est de Gaza City.
La bombe est tombée sur une pièce de 36 mètres carré.
Ayman Mohammed Saleh Farawana, 40 ans, qui était assis dans la pièce, a été tué sur le coup atteint par des éclats d'obus sur tout le corps.
5 autres membres de la famille (3 femmes et 2 enfants) ont également été blessés.
Les fragments de la bombe se sont dispersés jusqu'à plus de 80 mètres et ont tué Ussama Fadel al-Harazin, 30 ans, et son fils de 2 ans, Iman, qui se promenaient dans le secteur. Nous devons faire remarquer que l'un des membres de la famille Farawana, Ashraf, est membre des Brigades Izziddin al-Qassam, la branche armée du Hamas.

Les blessés de cette attaque sont :
Safiya Sa'id Farawana, 54 ans, touché par un éclat de bombe à la tête;
Wissam Hassan Farawana, 26 ans, touché par un éclat de bombe à la tête;
Mohammed Ashraf Farawana, 50 ans, touché par un éclat de bombe au visage;
Iftikhar Sa'id Farawana, 50 ans, touché par un éclat de bombe à la main gauche;
Wafaa' Hani Eqtaifan, 13 ans, touché par un éclat de bombe à l'oeil;.



Vendredi 13 Octobre 2006

Vers 0h30, un hélicoptère des FOI a tire un missile sur 2 magasins de batteries de voiture appartenant à Ameen Saleh al-Riashi, 34 ans, situés sous sa maison de 3 étages où vivent 35 personnes, près de la station-service Bahloul dans le quartier al-Shojaeya à l'est de Gaza City.
Les deux magasins ont été gravement endommagés et deux portes de deux autres magasins situés dans le même bâtiment ont été détruites.
Cette attaque était la seconde du genre contre les biens de la famille après que l'un de ses membres ait porté une attaque contre les FOI au passage d'Erez, au nord de la Bande de Gaza.

Vers 1h, les FOI ont pénétré dans le camp de réfugiés de Tulkarem. Ils ont ouvert le feu au hasard et ont envahi et fouillé plusieurs maisons. Il n'a été fait état d'aucune victime ou d'aucune arrestation.

Vers 1h30, les FOI ont pénétré dans Tulkarem. Ils ont ouvert le feu sur des maisons et des boutiques. Plusieurs boutiques et maisons ont été endommagées.

Vers 17h, une unité spéciale des FOI ont pénétré sur près de 300 mètres à l'intérieur du village de Wadi al-Salqa au centre de la Bande de Gaza.
L'unité a arrêté 2 fermiers palestiniens : Tayseer Saleh Abu Muhareb, 20 ans; et Yasser Salem Abu Muhareb.
Les FOI ont interrogé les deux fermiers et les ont relâchés 2 heures plus tard.

Vers 20h, les FOI positionnées de manière permanente dans le centre et le sud d'Hébron, ont envahi et fouillé une maison appartenant à Humaidan Farid al-'Owaiwi.
Ils ont détenu les 10 résidents au premier étage de la maison et ont transformé le second étage en position militaire, soi-disant pour sécuriser les fêtes organisées par les colons israéliens pour les fêtes juives. Selon le propriétaire, les soldats des FOI ont endommagé la maison.

Vers 20h, les FOI ont également envahi et fouillé une maison appartenant à Sameeh No'man Da'na située dans le quartier Biar, près de la colonie israélienne de "Kiryat Arba", au sud-est d'Hebron. Ils ont détenu les 7 résidents au premier étage de la maison et ont transdormé le second étage et le toit en position militaire.

Vers 22h, les FOI ont pénétré dans le village de Beit Fourik, à l'est de Naplouse. Ils ont ouvert le feu sur des civils palestiniens et ont blessé deux d'entre eux :
Yousef Hamad Nasasra, 26 ans, gravement blessé par des éclats à l'oeil droit
Tayseer 'Aaref al-Haj Mohammed, 50 ans, blessé par des éclats à l'abdomen et aux pieds.



Samedi 14 octobre 2006

Vers 0h50, un avion de combat des FOI a lâché une bombe sur une maison de 2 étages où vivaient 31 personnes (5 familles), appartenant à Tawfiq Hashem al-‘Aschi dans le quartier d'al-Salam, au sud de Rafah. La maison a été détruite et 5 maisons voisines où vivaient 78 personnes (12 familles) ont été gravement endommagées.
L'électricité a également été coupée sur sur une grande partie de la ville.

Selon al-‘Aschi, l'un de ses voisins, Mahmoud Abu Mutair, avait reçu un appel téléphonique d'une personne qui s'était présentée comme étant un officier des services de renseignements israéliens. L'officier a ordonné à Mutair d'informer al-‘Aschi que sa maison serait bombardée. Les FOI ont prétendu que le fils d'al-‘Aschi, Hamdi, vendait des armes dans la maison.

Vers 1h, les FOI, appuyées par des véhicules militaires et des hélicoptères, ont pénétré sur près de 2500 mètres dans la ville de Jabalya, au nord de la Bande de Gaza.
Ils ont ouvert le feu et pris position dans la ferme d'Abed Rabbu située à l'est de la ville.
Une heure plus tard, les helicopters des FOI tiraient 5 missiles sur plusieurs membres de la résistance palestinienne, tuant 4 d'entre eux ainsi que 2 civils vivant dans le secteur :
Ahmed Hassan Abu al-'Eish, 19 ans;
Rami Abu Rashed, 23 ans;
Sakher Fayez Abu Jabal, 21 ans;
Mohammed Fayez Shaqqura, 20 ans;
Salman Hassan al-'Er, 29 ans, résident du secteur
Fayez 'Ali al-'Er, 33 ans, résident du secteur.

Dans cette attaque, 8 Palestiniens ont été blessés :
Mohammed Nabil al-Na'ouq, 21 ans, blessé par un éclat dans l'abdomen;
Salam Hashem 'Asaliya, 22 ans, blessé par un éclat dans le dos;
Aadel Salman al-'Er, 38 ans, blessé par un éclat dans la poitrine;
Su'ad 'Abed Rabbu, 50, ans, blessé par un éclat à la tête;
Ra'ed Shalayel, 31 ans, blessé par un éclat dans l'abdomen;
Hani Siam, 31 ans, blessé par des éclats sur tout le corps;
Haitham Lu'ai Saleh, 19 ans, blessé par des éclats sur tout le corps;
Mohammed Hashem 'Asaliya, 20 ans, blessé par des éclats sur tout le corps.

Les FOI se sont retirées de la ville vers 4h du matin, après avoir infligé d'importantes destructions aux équipements civils et dans les champs.

Vers 1h30, les FOI ont pénétré dans le village de Qabatya, au sud-est de Jénine. Ils ont pris position dans le secteur des Cafés et ont ouvert le feu au hasard. Plusieurs membres de la résistance palestinienne se sont confrontés avec les FOI.
Suite à ces confrontations, un membre de la résistance a été gravement blessé à l'abdomen par balle.
Les FOI ont ensuite envahi et fouillé plusieurs maisons et les ont transformées en positions militaires.
Les FOI se sont retirées du village vers 6h du matin sans procéder à des arrestations.


Vers 5h, les FOI ont envahi et fouillé la maison de Adnan Rasheed Abu Hamdiya située dans le quartier Qaitoun dans la Vieille Ville d'Hébron.
Ils ont détenu les 8 résidents de la maison au premier étage et ont transformé le second étage en poste militaire.


Vers 10h, les FOI, positionnées de manière permanente dans le centre et le sud d'Hébron, ont envahi et fouillé une maison appartenant à Na’el and Hazem ‘Adnan Zaitoun dans le quartier Qantarat al-Hamam.
Ils ont détenu les 10 résidents de la maison dans une pièce et ont transformé la maison en position militaire, soi-disant pour sécuriser les fêtes organisées par les colons israéliens


Vers 10h, les FOI ont envahi et fouillé une maison appartenant à Essam Mohammed al-Harbawi située dans le quartier Bani Dar dans la Vieille Ville d'Hébron.
Ils ont détenu les 10 résidents de la maison dans une pièce et ont transformé la maison en position militaire.


Vers 21h30, les FOI ont pénétré dans le village de Tubas, au sud-est de Jénine.
Un véhicule des FOI est tombé accidentellement dans un conduit d'eaux usées près du bâtiment de la municipalité. Immédiatement, les soldats des FOI sont sortis de leurs véhicules en tyrant. Trois enfants palestiniens ont été blessés :
Mohammed Sati Daraghma, 16 ans, blessé par une balle de caoutchouc à la cuisse droite;
Mohammed Kamal Sawafta, 15 ans, blessé par une balle de caoutchouc au pied droit
Ibrahim Mohammed Abu Salah, 12 ans, blessé par une balle de caoutchouc au pied droit.

Plusieurs balles ont touché le bâtiment de la municipalité où se tenait une réunion du conseil municipal. Il n'a été fait état d'aucunes victimes.

Vers 22h, les FOI ont pénétré dans le quartier d'Ein Sara. Ils ont installé un checkpoint sur la principale intersection du secteur et ont arrêté, contrôlé et interrogé plusieurs civils palestiniens qui regardaient un match de football dans le stade al-Hussein.



Dimanche 15 Octobre 2006

Vers 12h, les FOI ont envahi et fouillé une maison appartenant à Ataya Hassan al-Jabrini, 55 ans, dans la Vieille Ville d'Hébron. Ils ont ordonné à al-Jabrini et sa famille de sortir de la maison qui a été transformée en position militaire.
Al-Jabrini a refusé et 5 soldats des FOI l'ont frappé violemment sous les yeux de sa femme et de ses enfants. Blessé à la tête et à la poitrine, il a perdu connaissance.
Les FOI ont empêché l'intervention des équipes médicales pendant 1 heure. Il a ensuite été évacué vers l'hopital. Les soldats des FOI sont restés dans la maisons pendant 4 heures.


Vers 13h40, les FOI ont pénétré dans Naplouse en passant par son entrée ouest. Ils ont assiégé un bâtiment de 4 étages dans la Rue Tunisia.
Avec des haut-parleurs, ils ont ordonné aux résidents du bâtiment de sotir, ce qu'ils ont fait. Les soldats des FOI ont vérifié les papiers d'identité des résidents.
Ils ont alors arrêté Mohammed Mahmoud Rabai’a, 28 ans, du village de Maithaloun, situé au sud-est de Jénine, qui était soi-disant recherché depuis 3 ans en tant que membres des Brigades des Martyrs al-Aqsa, une branche armée du Fatah.



Lundi 16 Octobre 2006

Vers 1h, les FOI ont pénétré dans Naplouse et dans le camp de réfugiés voisin de Balata. Ils ont envahi et fouillé plusieurs maisons et ont arrêté 2 civils palestiniens :
Mo’taz Ma’zooz al-‘Affouri, 21 ans;
Eyad Kamal al-Teerawi, 22 ans.

Vers 1h30, les FOI ont pénétré dans le secteur de Wadi Ma’ali, au sud-ouest de Bethléem. Ils ont envahi et fouillé une maison appartenant à la famille de Mohammed Khader Masalma, 17 ans, et ils l'ont arrêté.


Mardi 17 Octobre 2006

Tôt le matin, les FOI ont tué deux Palestiniens dont 1 civil et blessé 10 autres personnes dont 7 civils dans le village de Qabatya, au sud-est de Jénine. Les FOI ont également arrêté 15 Palestiniens dont 3 militants qui ont été blessés dans les confrontations avec les FOI.

Selon l'enquête menée par le PCRH, les FOI ont pénétré dans le village de Qabatya le lundi 16 octobre vers 23h. Ils ont pris position dans le secteur d'al-Zakarna, au sud-ouest du village et ont ouvert le feu sur des maisons. Aux premières heures du matin, des militants palestiniens se sont affrontés aux FOI.
L'un des militants, Omar 'Abdul Ra'ouf Mahmoud Zakarna, 18 ans, a été tué de plusieurs balles à la tête, à la poitrine, au cou et aux bras.
Trois militants ont également été blessés et arrêtés par les FOI :
Salah Daraghma, 22 ans;
Mohammed Yousef Zakarna, 27 ans;
Ahmed Mohammed Abu al-Rub, 20 ans.

Les FOI ont également envahi et fouillé plusieurs maisons et arrêté 2 civils palestiniens :
Mahmoud 'Ali Hifnawi, 19 ans;
Ahmed Khalil Abu al-Rub, 19 ans.

Vers 8h, plusieurs enfants palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les véhicules des FOI. Immédiatement, les soldats des FOI ont tiré sur les enfants et sur les maisons.
Hani Mahmoud Mahmoud Ahmed Smadi, 24 ans, a été tué d'une balle dans le coeur.
Selon les témoins, un soldat des FOI positionné à l'intérieur d'une maison du village a tué Smadi qui se tenait devant sa maison.

En outre, 7 civils palestiniens dont 6 enfants ont été blessés :
Izziddin Mohammed 'Abdul Rahim, 16 ans, gravement blessé par une balle dans la poitrine.
Mahmoud Ahmed Hanaisha, 20 ans, blessé par des éclats de balle à l'abdomen et à la poitrine;
Alaa' Hantawi, 10 ans, blessé par une balle de caoutchouc à l'épaule;
Mahmoud Hassan Abu al-Rub, 15 ans, blessé par une balle de caoutchouc dans le pied;
Mahmoud Hassan Abu al-Rub, 12 ans, blessé par des éclats de balle sur tout le corps;
Mohammed Mahmoud Abu 'Obaid, 13 ans, blessé par une balle dans le pied
Mohammed Yousef Zakarna, 16 ans, blessé par une balle dans le pied.


Vers 11h40, les FOI ont pénétré dans Hebron. Ils ont fermé toutes les entrées du quartier Ein Sara et ont imposé un couvre-feur sur un secteur d'un kilomètre-carré.
Ils ont ensuite envahi les bureaux des membres du Conseil Législatif Palestinien représentant le Bloc "Changement et Réforme". Ils ont sortis toutes les personnes qui se trouvaient à l'intérieur et les ont détenues dans une boutique voisine. Ils ont fouillé les bureaux et ont interrogés les employés.
Les FOI se sont retirées du secteur vers 13h30 après avoir arrêté Mahmoud Hamdi Shabana, 40 ans, le directeur du bureau.
Shabana a été place en detention administrative dans une prison israélienne pour de longues périodes.


Vers 12h30, les FOI ont envahi le campus de la faculté des Etudes Religieuses de l'Université d'al-Quds à Abu Dis, à l'Est de Jerusalem-Occupé. Ils ont arrêté 2 étudiants :
Hassan Mahmoud Shakarna, 22 ans, du village de Nahalin, à l'ouest de Bethléem;
Muhannad 'Olayan, 23 ans, du village d'Anata, au nord-est de Jerusalem.


Vers 22h, les FOI, appuyées par des véhicules militaires et des hélicoptères, ont pénétré sur près de 2000 mètres dans la ville de Jabalya, au nord de la Bande de Gaza par la ferme d'Abed Rabbu jusqu'à la rue Salah al-Din. Ils ont tiré sur les maisons.
Plusieurs membres de la résistance palestinienne se sont affrontés avec les FOI.
Un membre de la résistance, Zaher Isma'il al-Tanani, 21 ans, a été tué le corps criblé de balles.

Vers 23h, les FOI se sont positionnées à proximité du département des Douanes dans la rue Salah al-Din et ont ouvert le feu sur les maisons palestiniennes dans le secteur Sha'sha'a, à l'est de Jabalya.
Ghazi Ghassan Abu Dahrouj, 25 ans, a été tué d'une balle dans le cou, et Mohammed Mohammed 'Abed Rabbu, 20 ans, a été blessé par des éclats d'obus tire d'un tank sur un rassemblement de civils palestiniens.
Les FOI se sont retirées du secteur vers 4h le mercredi 18 Octobre 2006.



Mercredi 18 Octobre 2006

Aux premières du matin, les FOI ont pénétré dans le village de Qabatya, au sud-est de Jénine.
Ils ont envahi et fouillé des dizaines de maisons et arrêté 15 Palestiniens dont 4 enfants avant de se retirer du village vers 14h30 :
Bassem Yasser Hanaisha, 7 ans;
Ahmed ‘Ali Abu al-Rub, 10 ans;
Haitham Yasser Hanaisha, 12 ans;
Anwar Faleh Abu al-Rub, 15 ans;
Bilal Mohammed Abu al-Rub, 35 ans;
Fadi Khalil Abu al-Rub, 24 ans;
Ahmed Khalil Abu al-Rub, 22 ans;
Mahmoud Khalil Abu al-Rub, 18 ans;
Ali Yassin Abu al-Rub, 38 ans;
Khaled ‘Abdul Rahim Abu al-Rub, 25 ans;
Faleh Abu al-Rub, 50 ans;
Mohammed Faleh Abu al-Rub, 24 ans;
Azmi Faleh Abu al-Rub, 19 ans;
Mahmoud Ahmed Hanaisha, 20 ans;
Abdullah Ahmed Hanaisha, 19 ans.


Vers 1h15, les FOI ont pénétré dans Thinnaba, à l'est de Tulkarem. Ils ont envahi et fouillé une maison appartenant à la famille de Raed Hussam Ermailat, 30 ans, et l'ont arrêté.


Vers 2h, les FOI ont pénétré dans le quartier Khellat al-Iman, au nord de Naplouse. Ils ont envahi et fouillé plusieurs maisons et ont arrêté 3 civils palestiniens :
Fu’ad Soufan, 25 ans;
Eihab Qarqash, 22 ans;
Ihsan ‘Awadi, 26 ans.


Vers 2h, les FOI ont pénétré dans le village de Beit Eiba, à l'ouest de Naplouse. Ils ont envahi et fouillé plusieurs maisons et ont arrêté 2 civils palestiniens : Khaled Ramadan Isma’il, 37 ans; et son frère Mohammed, 22 ans.


Vers 3h, les FOI ont étendu leur incursion à Rafah. Les FOI étaient positionnées dans le village d'al-Shouka, près de l'aéroport international de Gaza depuis dimanche dernier.
Selon les habitants du secteur, les FOI sont entrées par le passage de Kerem Shalom, sur la frontière Palestino-Israëlo-Egyptienne situé à 3 km de Rafah, pour atteindre le quartier al-Salam, près de la frontière Egyptienne, au Sud de Rafah.
Ils ont pris position près du Passage international de Rafah et ont assiégé les membres de la Guarde Présidentielle Palestinienne qui travaillaient au point de passage.
Les FOI ont envahi et fouillé plusieurs maisons et les ont transformées en positions militaires.
Lors de cette incursion, plusieurs memebres de la résistance palestinienne se sont affrontés aux FOI. Les soldats des FOI postés sur le toit des maisons ont tiré sur eux.

Deux membres de la résistance ont été tués :
Ashraf Motee' al-M'ashar, 27 ans, touché par une balle dans la tête
Mohammed Mohammed Abu 'Arar, 23 ans, touché par une balle à l'abdomen.

Cette opération est la première du genre, où les FOI atteignent la rue Salah al-Din et la frontière Egyptienne depuis l'application du Plan de Désengagement de la Bande de Gaza en septembre 2005.
Alors que se déroulait cette opération, les FOI ont demandé vers 6h du matin via des haut-parleurs à ce que tous les hommes palestiniens sortent de leurs maisons.
Quand ces civils sont sortis de chez eux, les FOI les ont menottés et leur ont posé un bandeau sur les yeux.

Vers 3h, une unité spéciale des FOI a pénétré sur plusieurs centaines dans le village d'al-Shouka jusqu'au sud du passage de Sofa, sur la frontière entre la Bande de Gaza et Israël. Les soldats des FOI ont envahi et fouillé plusieurs maisons.
Vers 8h30, des véhicules militaires des FOI ont pénétré dans le secteur pour appuyer l'unité spéciale. Les FOI ont arrêté plusieurs civils palestiniens.
Quatre des détenus ont été identifiés. Il s'agit de :
Eissa Shihda Mo'ammar, 47 ans;
Abdul Karim 'Eissa Mo'ammar, 20 ans;
Ahmed Marzouq Mo'ammar, 24 ans:
Mohammed Salem Mo'ammar, 49 ans.



2. Exécutions Extra-Judiciaires

Pendant la prédiode du rapport, les FOI ont perpétré 3 exécutions extra-judiciaires dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie qui ont tué 7 Palestiniens.

Selon les enquêtes menées par le RCHR, le vendredi 13 octobre 2006 à 9h20, un drone des FOI a tire un missile sur une voiture civile qui circulait dans le centre de la ville de Beit Lahia, au nord de la Bande de Gaza où se trouvaient 3 membres des Brigades Izziddin al-Qassam, la branche armée du Hamas.
Le missile a touché la voiture et a tué ses 3 passagers :
Mohammed Jameel al-Talouli, 39 ans;
Aadel Rashad al-Maqousi, 30 ans;
Rasem Fathi Zhaher, 35 ans.

Un passant, Sa’ad ‘Aadel Abu ‘Olba, 14 ans, a été blessé par un éclat au pied.


Dimanche vers 15h30, un drone des FOI a tire 2 missiles sur une voiture civile qui circulait dans la rue Ahmed Yassin du quartier al-Zaytoun, au sud-est de Gaza City.
Deux membres des Brigades Mujahideen, un branche armée du Fatah, étaient à bord de la voiture.
Les deux missiles ont touché la voiture et ont tué l"un des passagers, Raja’ei Ahmed al-Labban, 24 ans, et ont blessé l'autre passager. Deux passants ont également été blessés par des éclats d'obus.


Le jeudi 17 octobre vers 16h40, une unité clandestine des FOI a pénétré dans le camp de réfugiés d'Ein Beit al-Maa, à l'ouest de Naplouse, circulant dans des voitures civiles portant des plaques palestiniennes.
L'unité a pris position à l'entrée sud du camp. Rapidement, les soldats des FOI ont ouvert le feu sur un taxi palestiniens où se trouvaient deux Palestiniens.
Les deux Palestiniens ont été tués :
Aadel Yousef Abu al-Rish, 22 ans, une balle dans la tête
Firas Bassam Abu al-Rish, 22 ans, son cousin, deux balles dans la poitrine.

Le premier était un membre des Brigades des Martyrs al-Aqsa, une branche armée du Fatah, et le second, qui est décédé peu de temps après son évacuation vers l'hopital, n'était pas recherché par les FOI. Rapidement, les véhicules des FOI ont pénétré dans le camp pour sécuriser le retrait des FOI.



3 - Siège incessant dans les Territoires Palestiniens Occupés (TPO)

Les FOI ont continué à imposer un siège renforcé sur les TPO et de graves restrictions aux déplacements des civils palestiniens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie , y compris à Jérusalem-Est.


Bande de Gaza

Suite à l'attaque lancée par des militants palestiniens le 25 juin 2006 près de la frontière Israélo-Egyptienne, au sud-est de Rafah, dans laquelle deux soldats des FOI et deux attaquants ont été tués et un soldat des FOI a été enlevé, les FOI ont fermé toutes les frontères de la Bande de Gaza.

Passage International de Rafah :
Le Passage International de Rafah sur la frontière Egyptienne est le seul point de sortie de la bande de gaza vers le monde extérieur. Les FOI ont fermé le Passage International de Rafah, bien qu'elles ne le contrôlent pas directement. Elles ont empêché l'accès des observateurs européens qui y travaillent.
Le point de passage, qui était fermé depuis le 25 juin, a été partiellement rouvert pendant quelques jours au cours de ces dernières semaines pour permettre aux milliers de Palestiniens bloqués du côté égyptien d'entrer dans la Bande de Gaza.

Passage de Beit Hanoun (Erez) :
Les FOI ont totalement fermé le passage de Beit Hanoun (Erez), qui relie la Bande de Gaza à Israël et à la Cisjordanie .
Avant cette dernière fermeture, ils avaient empêché les travailleurs palestiniens de se rendre sur leurs lieux de travail en Israël depuis le 12 mars 2006.
Des centaines de milliers de palestiniens de la Bande de Gaza ont été empêchés de franchir ce passage. Les FOI ont autorisés le passage des employés internationaux.
Avec cette fermeture, très peu de patients palestiniens ont pu se rendre dans les hopitaux en Israël et en Cisjordanie .

Passage commercial d'Al-Mentar (Karni) :
Les FOI ont fermé le passage qui est le principal passage commercial pour la Bande de Gaza. En conséquence, la situation économique à l'intérieur de la bande de gaza s'est détériorée et de nombreux produits ont manque sur les marchés.
Pendant la période du rapport, les FOI ont partiellement rouvert le passage. Ils ont autorisés l'importation de produits alimentaires et de médicaments dans la Bande de Gaza, et l'exportation de plusieurs produits de la Bande de Gaza vers Israël et la Cisjordanie .

Environ 250 camions chargés de marchandises sont entrés quotidiennement dans la Bande de Gaza, alors que seuls 14 camions ont été autorisés à exporter des marchandises de la Bande de Gaza vers Israël et la Cisjordanie .

Les FOI ont également partiellement rouverts les passages de Sofa et de Kerem Shalom près de Rafah, et ont autorisé l'entrée de l'aide humanitaire fournie par des pays Arabes dans la Bande de Gaza.

La fermeture des passages de frontières prive la population civile palestinienne de la Bande de Gaza de leur droit à la liberté de mouvement, à l'éducation et à la santé.

Les FOI ont continué à imposer des graves restrictions sur la pêche dans la Bande de Gaza. Après l'attaque contre les FOI le 25 juin 2006, les FOI ont empêché les palestiniens de pêcher.

Environ 35.000 personnes des communautés côtières dans et autour de Gaza dépendent de l'industrie de la pêche, dont 2.500 pêcheurs, 2.500 ouvriers des industries annexes et leurs familles.

Les pêcheurs ont été soumis à une surveillance intensive par les FOI qui utilisent des hélicoptères armés et des bateaux armés pour surveiller les pêcheurs.

Le 30 septembre 2006, les navires des FOI ont tiré sur un bateau de pêche appartenant à Abdul Ra’ouf al-‘Aamoudi à Khan Yunis. Le bateau a été gravement endommagé mais les pêcheurs qui étaient à bord ont pu sauter du bateau et nager jusqu'à la plage.

Le dimanche 1er octobre 2006, les navires des FOI ont tire sur plusieurs bateaux de pêche à Khan Yunis. Il n'y a eu aucunes victimes mais plusieurs bateaux ont été endommagés.

Le lundi 2 octobre, les FOI ont tué un pêcheur palestinien.


Cisjordanie

Les FOI ont continué à imposer un siège renforcé sur la Cisjordanie . Ils ont continué à imposer de graves restrictions aux déplacements des civils palestiniens et ont imposé des couvre-feux sur de nombreuses communautés palestiniennes.

Jérusalem :
Pendant le mois saint du Ramadan, les FOI ont resserré le siège imposé à Jérusalem-Est Occupé, l'isolant du reste de la Cisjordanie .
Vendredi matin, le 13 octobre 2006, les FOI ont imposé de nouvelles restrictions au mouvement des civils palestiniens à l'intérieur et autour de Jérusalem.
Ils ont renforcé leur présence à l'entrée de la Vieille Ville et de la mosquée Al-Aqsa. Des centaines de soldats des FOI ont été déployés sur les principales routes et aux croisements. Ils ont arrêté et contrôlé les civils palestiniens.
D'autre part, les FOI ont érigé des checkpoints supplémentaires sur les routes menant à la ville. Elles ont empêché des milliers de Palestiniens de Cisjordanie d'entrer dans la ville pour les prières du vendredi. Ils ont poursuivi et tiré sur ces Palestiniens


Ramallah :
Les FOI ont continué à imposer de graves restrictions aux déplacements des civils palestiniens sur de nombreux checkpoints autour de la villen en paticulier au checkpoint d'Attara, au nord de la ville, et au checkpoint de Qalandia, au sud de la ville.
Pendant la période du rapport, les FOI positionnées au checkpoint d'Attara ont imposé des contrôles prolongés aux civils palestiniens.

Le lundi matin, 16 octobre 2006, les FOI positionnées au checkpoint ont imposé des restrictions supplémentaires au déplacement des civils palestiniens. Ils ont arrêté et contrôlé les civils palestiniens et ont retenu des dieaines de jeunes hommes pendant plusieurs heures.


Hébron :
Les FOI ont continué à imposer de graves restrictions aux déplacements des civils palestiniens.
Pendant la période du rapport, les FOI ont empêché les civils palestiniens d'emprunter plusieurs routes dans la ville, soi-disant, pour sécuriser la circulation des colons israéliens célébrant des fêtes juives. Les civils palestiniens n'ont pas pu accéder à la Mosquée Ibrahimi.
Vers 15h le jeudi 12 octobre 2006, les FOI ont installé un checkpoint sur la place Ibn Rushod. Dans le centre de la ville, et un autre Place al-Tahreer, au sud-ouest de la ville. Ils ont arrêté, contrôlé et interrogé des civils palestiniens.
Vers 15h30 le même jour, les FOI, positionnées à l'entrée nord du camp de réfugiés d'al-Dawar, au sud d'Hebron, ont fermé la porte métallique installée à l'entrée et ont empêché les civils palestiniens de passer.

Jeudi matin, le 12 octobre 2006, les FOI, positionnées dans le secteur de Beit 'Einoun, à l'est d'Hebron, ont arrêté Yousef Mahmoud Ya'qoub, 25 ans, qui franchissait un checkpoint dans le secteur.


Bethléem :
Le samedi matin 14 octobre 2006, les FOI ont fermé les entrées des villages d'al-Menia, de Jourat al-Sham’a, d'Um Salamouna et d'al-Rashaida, et ont interdit la circulation des civils palestiniens de et vers ces villages. Ils ont également fait la chasse aux Palestiniens qui utilisaient des routes alternatives, chemins de terre.

Le dimanche matin 15 Octobre 2006, les FOI ont renforcé leur présencen au sud et à l'est de Bethléem, et y ont installé plusieurs checkpoints. Ils ont arête et fouille les véhicules des civils palestiniens.


Naplouse :
Les FOI ont continué à imposer de graves restrictions aux déplacements des civils palestiniens.
Jeudi midi, le 12 octobre, les FOI ont fermé le checkpoint de Beit Eiba, à l'ouest de Naplouse, et ont empêché les civils palestiniens de le franchir.
Samedi matin, le 14 Octobre 2006, les FOI ont fermé le checkpoint de Beit Eiba dans les deux directions. Vers 8h45, les soldats des FOI ont autorisés le passage des Palestiniens de plus de 45 ans. Plus tard, ils ont autorisé les jeunes hommes à le franchir mais après des contrôles prolongés.
Toujours samedi matin, les FOI ont fermé 17 checkpoints au nord de Naplouse et ont empêché tout mouvement des civils palestiniens.

Dimanche matin, le 15 octobre 2006, les FOI, positionnées sur divers checkpoints autour de Naplouse ont imposé de nouvelles restrictions au mouvement des civils palestiniens. Ils ont détenu des jeunes hommes sous la pluie et ont prolongé leurs contrôles des civils palestiniens.


Le samedi 14 octobre 2006, les soldats des FOI positionnées au checkpoint de Beit Iba, à l'ouest de Naplouse, ont frappé violemment Alaa' Mahmoud Shahrour, 20 ans, un étudiant de l'université du village de Bala'a, à l'est de Tulkarem, alors qu'il se rendait à Naplouse. Il a été coupé à la tête et des ecchymoses à la main.


Tulkarem :
Les FOI ont continué à imposer des graves restrictions au mouvement des civils palestiniens. Ils ont également continué à empêcher les Palestiniens de moins de 35 ans de franchir les checkpoints placés autour de la ville.
Le jeudi 12 octobre 2006, les soldats des FOI postés au checkpoint de Wad al-Teen, au sud de Tulkarm, ont empêché les véhicules civils palestiniens de traverser le checkpoint et ont forcé les civils palestiniens à le traverser à pied.
Le samedi 14 octobre 2006, les FOI ont fermé tous les checkpoints autour de Tulkarem de 6h à 12h. Les civils palestiniens ont été forcés de recourir aux routes alternatives : les chemins de terre, mais les FOI les ont pourchassés et ils ont détenu des jeunes hommes pendant plusieurs heures.
Le dimanche 15 octobre 2006, les FOI ont érigé de nouveaux checkpoints autour de Tulkarrm. Ils ont installé des checkpoints au carrefour d'Al-Jaroushiya, au nord de la ville ; et un autre au carrefour d'Al-Ras, au sud de la ville ; et un autre à l'est du camp de réfugiés de Nour Shams, à l'est de la ville. Ils ont prolongé les contrôles des civils palestiniens.



Jénine :
Les FOI ont continué à imposer des graves restrictions au mouvement des civils palestiniens à Jénine.
Samedi matin, le 14 octobre 2006, les FOI ont érigé un certain nombre de checkpoints au sud de Jénine. Ils ont bloqué le déplacement des civils palestiniens.
Dimanche matin, le 15 octobre 2006, les FOI ont installé deux checkpoints sur la route Jénine-Naplouse. Ils ont fait sortir les civils palestiniens des véhicules. Ils les ont forcés à rester sous la pluie et les ont contrôlés.
En soirée, les FOI ont installé un checkpoint à l'entrée du village de Kufor Dan, à l'ouest de Jénine. Ils ont arrêté et contrôlé les civils palestiniens.
Les soldats des FOI postés au checkpoint de Tayaseer à l'entrée Nord de la Vallée du Jourdain ont prolongé les contrôles des civils palestiniens.

Vendredi midi, les FOI postées au checkpoint de Tayaseer à l'entrée Nord de la Vallée du Jourdain ont arrêté un civil palestinien qui se rendait dans le secteur. Il n'a pas été identifié.


Passage International d'Al-Karama :
Jeudi matin, le 12 octobre 2006, les FOI postées au passage international d'Al-Karama sur la frontière jordanienne ont arrêté Sayel Mousa Shadeed, 25 ans, d'Hebron, qui revenait en Cisjordanie .



4. Construction du Mur d'Annexion

Les FOI ont continué à empêcher les fermiers palestiniens d'accéder à leurs champs situés derrière le Mur d'Annexion pour s'occuper de leurs oliviers qui constituent la seule source de revenu pour des centaines de familles palestiniennes.

Selon plusieurs fermiers palestiniens, les soldats des FOI postés aux portes métalliques installées dans le Mur les ont empêchés d'accéder à leurs terres bien qu'ils soient en possession d'autorisations valides qui leur permettent de franchir ces portes.


Au Nord de Tulkarem, les FOI ont empêché les fermiers de s'approcher des portes métalliques de Nazlat 'Eissa et Qiffin. Ils ont ouvert le feu sur toute personne qui s'approchait à moins de 500 mètres du Mur.
Le 6 octobre 2006, Mustafa Fraiz As'ad, 18 ans, a été blessé par balles dans le dos et à la main.
Tayseer Harsha, le maire de Qiffin a indiqué au PCHR que les soldats des FOI postés à la porte n° 436, au nord de Tulkarem, ont empêcher les fermiers palestiniens d'accéder à leurs terres bien qu'ils soient en possession d'autorisations émises par l'Administration Civile des FOI, en prétendant que les noms et les numéros des autorisations n'étaient pas sur leurs listes.
Au moins 1200 fermiers, dont 400 possédant des autorisations de franchir la porte, ont été privés de leur source de revenu. On se doit de noter que le village produit au moins 700 tonnes d'huile d'olive provenant des terres situées derrière le mur.
La longueur du Mur construit sur les terres du village de Qiffin fait presque 6 kilomètres.
La construction du mur dans le village a détruit 600 donums de terres agricoles et 1200 arbres. Il a également isolé au moins 5000 donums de terres agricoles plantées d'au moins 1200 oliviers, ce qui représente pprès de la moitié de la surface totale des terres agricoles du village.


Au sud de Tulkarem, les fermiers palestiniens craignent de perdre cette saison des olives, car les FOI ont empêché en permanence les fermiers palestiniens d'accéder à leurs terres situées derrière le mur. Les FOI prétendent que les fermiers n'ont pas de documents prouvant qu'ils sont propriétaires de ces terres. Selon les fermiers, les FOI leur demandent d'apporter des cartes topographiques de leurs terres, ce qui ne leur est pas accessible.

Selon 'Emad al-Zibda, le maire du village de Kufor Sour, les FOI ont approuvé seulement 67 des 300 demandes d'obtention d'autorisations présentées par les fermiers palestiniens.

Selon Ghazi Ouda, le maire du village d'Al-Ras, les FOI ont émis des autorisations à seulement 30% des fermiers du village leur permettant d'accéder aux terres situées derrière le mur.

Selon Abdul Ghani Fares, le maire du village de Kufor Jammal, les FOI ont émis des autorisations à seulement 20% des fermiers du village leur permettant d'accéder aux terres situées derrière le mur.

Dans le village de Far'oun, les FOI ont fermé la porte conçue pour que les fermiers palestiniens accèdent à leurs terres derrière le mur.

Nous devons faire remarquer que la Cour Suprême Israélienne a publié en 2006 une décision en 2003 permettant aux fermiers palestiniens d'accéder à leurs champs situés derrière le mur, mais les FOI n'ont pas été tenues d'appliquer cette décision.


Dans le District de Salfit, au nord de la Cisjordanie , les FOI ont empêché les fermiers palestiniens des villages d'Al-Zawia, de Mas'ha et de Rafat d'accéder à leurs champs situés derrière le mur.
Le CICR a fait des efforts pour ouvrir les portes dans le Mur, mais les FOI n'ont pas ouvert les portes. Les FOI ont refusé de délivrer des autorisations aux fermiers palestiniens pour qu'ils puissent accéder à leurs terres.
Les FOI ont délivré des autorisations à seulement 30% des fermiers du village d'Al-Zawia.

Au sud de la Cisjordanie , les FOI ont empêché les fermiers palestiniens du village d'Al-Burj, au sud-ouest d'Hebron, d'accéder à leurs champs situés derrière le mur. Les véhicules militaires des FOI ont fermé les issues du village et les routes menant aux terres agricoles avec des barrières de sable et des blocs de ciment.


NOTES :

1 - 1 dunum = 1000 mètres carré

Source : http://www.pchrgaza.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Rapports

Même auteur

PCHR

Même date

21 octobre 2006