Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2838 fois

Palestine 48 -

Palestine 48 : Appel au boycott des élections - Les Palestiniens veulent la libération, et non quelques sièges à la Knesset sioniste

Par

01.03.2015 - Le Camarade Mohamed Kana’aneh, dirigeant du mouvement Abna'a el-Balad de la Palestine de 48, a appelé en février au boycott des élections à la Knesset, affirmant l'engagement du mouvement Abn'a el-Balad pour la construction et l’intensification du boycott des élections parmi des Palestiniens dans la Palestine occupée de 48. « Le régime sioniste est engagé dans la destruction systématique et le déplacement de notre peuple , » a-t-il dit. « Nous boycottons non pas pour lutter contre les partis arabes mais pour intensifier notre lutte contre l’occupation. »

Palestine 48 : Appel au boycott des élections - Les Palestiniens veulent la libération, et non quelques sièges à la Knesset sioniste

Kana' aneh répondait à la description d'une liste électorale arabe commune comme un  « rêve » des Arabes palestiniens de 48, notant que c'est un rêve seulement pour ces individus et parties politiques qui cherchent à unir des partis pour participer à l’accession à la Knesset. « Ce n'est pas le rêve des masses arabes et du peuple palestinien - leur rêve est la véritable libération et le retour, l’indépendance palestinienne et la fin de l’occupation sur toute la terre de Palestine. »

« Nous identifions ces nouveaux développements [dans la création de la liste arabe unie]. Nous ne voyons aucune justification au retrait de notre position de principe d'appeler au boycott des élections. Au contraire, nous devons intensifier notre lutte politique autour de cette position de principe sur la question de la Knesset et son rôle dans la structure de l'occupation sioniste, » a dit Kana'aneh.

Il a noté que la cible primaire de la campagne de boycott n'est pas les partis arabes ou leur liste, mais l’occupant et son incarnation dans l'organe le plus élevé de l'Etat. La Knesset est le centre de la législation raciste qui n'a apporté au peuple palestinien que les massacres, le déplacement, la destruction et l'expulsion, a dit Kana'aneh. « La Knesset n'est pas un parlement… c'est un conseil législatif construit sur les ruines de notre peuple, de notre droit à l'autodétermination et à l’édification de notre Etat. Ceux qui vont à cette élection doivent reconnaître Israël comme étant un ‘Etat juif et démocratique’ » a noté Kana'aneh, disant que c'est pour cela que l'Etat sioniste veut embellir son image en laissant participer des partis arabes à l'élection tout en ne leur laissant aucune chance d'avoir un pouvoir politique important.

« Après le 17 mars, nous serons dans la même tranchée que tous les partis arabes, tous électeurs et les boycotteurs, pour nous opposer à la politique sioniste raciste dirigée contre nous tous. Mais nous soulignons que participer aux élections est un compromis inacceptable sur des questions fondamentales pour notre peuple… Nous sommes un seul peuple palestinien, mais entrer à la Knesset signifie la normalisation avec l’occupation par la participation, » a dit Kana'aneh.

« En 1948, l'année de la Nakba, les gangs sionistes avec l'appui de l’impérialisme étasunien et européen ont occupé la Palestine… nous ne considérons pas l’occupation sioniste comme quelque chose qui a commencé en 1967, mais bien en 1948, qui a créé la Knesset sioniste sur les ruines de notre peuple, » a-t-il dit.

Il a souligné que même s'il y a un pourcentage plus élevé des électeurs cette année parmi les Palestiniens de 48, Abna' el-Balad et la campagne de boycott ne changeront pas leurs positions de principe, qui ne peuvent être sujettes au marchandage. « Les réalisations des masses palestiniennes arabes de 48 ont été obtenues par la lutte populaire, les manifestations, et l'unité des masses. Pendant 67 ans, les membres arabes de la Knesset n'ont réussi sur aucune question nationale pour le peuple palestinien à la Knesset ; ils ont admis qu'ils ne peuvent exercer aucune influence à la Knesset, » a-t-il dit.

« Au contraire, l'Etat sioniste a besoin de la voix arabe à la Knesset comme feuille de vigne qui couvre la nudité de l’occupation, et comme poudre aux yeux vis-à-vis du symbole de « démocratie au Moyen-Orient, » a dit Kana’aneh. Lors d’une session de la Knesset, Benjamin Netanyahu et Stephen Harper, le Premier ministre du Canada, ont vanté la « démocratie israélienne, » a indiqué Kana’aneh, notant que « Netanyahu a dit, 'regardez les membres arabes de la Knesset qui peuvent hurler, crier et couper le Premier ministre dans son discours, à la différence de ce qui se fait en Syrie ou dans d'autres Etats arabes' ; » en fait, la présence des Palestiniens à la Knesset a servi à présenter une fausse image « démocratique » de l'Etat raciste.

Kana’aneh a noté que les organismes sionistes aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde utilisent la participation des Arabes palestiniens à la Knesset et le vote dans les images et les publicités pour présenter au monde un soi-disant « Israël démocratique ».

Source : PFLP

Traduction : André Comte

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

FPLP

Même date

2 mars 2015