Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2031 fois

Palestine -

Palestine : Arrêtée parce que témoin

Par

Kim Bullimore est membre de Socialiste Alliance. Elle travaille actuellement dans les territories palestiniens occupés avec l’organisation internationale des droits de l’homme, l’ International Women’s peace Service

La militante Hannah James de l’International Solidraity Movement (ISM) a été arrêtée par la police secrète israélienne, les Services Généraux de la Sécurité (GSS), pour avoir pris part à une manifestation pacifique contre l’expansion des colonies israéliennes illégales.
Depuis la mi 2004, Israël a expulsé au moins 39 militants des droits de l‘homme internationaux et interdit l’entrée d’Israël à 80 autres.

James, militante pacifiste de longue date, était l’une des 40 militants pacifiques internationaux et israéliens invités par les villageois de Kufr Thulth pour participer à une action non violente contre la confiscation de ses terres.

James a été arrêté alors qu’elle allait, avec plus de cent manifestants, remettre une série de réclamations au commandant de l’armée qui protège une colonie « sauvage » installée sur les terre du village.


L’avant-poste illégal a été mis en place il y a trois ans par des colons de la colonie illégale de Ma’aller Shomron sur la terre du fermier palestinien Hamid Dheeb.


Dheeb et le village ont saisi avec succès les tribunaux israéliens pour faire déclarer illégale la route des colons, mais, les colons et les forces d’occupation israéliennes ont contourné la décision en déclarant que les routes d’accès étaient à l’usage de l’armée.

Au cours des derniers mois les colons illégaux ont accru le rythme des constructions sur cette terre. Ils ont attaqué les terres palestiniennes au moins quatre fois au cours des trois derniers mois, abattant, déracinant et détruisant plus de 300 amandiers et oliviers.

Les colons ont aussi attaqué et tiré sur des familles palestiniennes qui essayaient d’aller sur leurs terres pour la cueillette des olives.


Quand James a été arrêtée, les soldats israéliens avaient attaqué la manifestation pacifique à l’aide de gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes.

Dheeb a été atteint au visage par une bombe lacrymogène et a été emmené rapidement jusqu’à une ambulance. Pendant que les médecins du Croissant Rouge commençaient à l’aider, les Forces de défense israéliennes ont visé l’ambulance avec leur gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes.

Deux militants de la paix israéliens ont été battus par les officiers israéliens alors qu’ils voulaient protéger les villageois palestiniens.

Un journaliste israélien a aussi été attaqué, sa camera cassée, alors qu’il voulait filmer les attaques.

Malgré la violence, le maire de Kufr Thulth, Hussien al Saify, a dit que la manifestation avait été un succès, et a expliqué que c’était la première fois que les villageois avaient organisé une manifestation contre la saisie de leurs terres.

Et, Expliquant que c’était un début important pour une campagne, il a dit aux militants de la paix que le village voulait discuter de la situation pacifiquement, mais que si les griefs des villageois n’étaient pas pris en compte, il y aurait d’autres manifestations non violentes.

Après avoir été repérée et arrêtée, James a été emmenée à Kava Sufr où elle a été interrogée pendant plus de dix heures par la police secrète.

Bien qu’elle n’ait commis aucun crime ni aucun acte violent, James a été arrêtée pour défaut de passeport et a été détenue pour « mise en danger de la sécurité » au centre de détention pour l’immigration d’Hadera au nord d’Israël, durant sept jours avant d’être expulsée.

L’arrestation de James et son expulsion arrivent juste deux semaines après qu’une autre militant britannique des droits de l’homme bien connue, Angie Zelter ait été interdite d’entrer en Israël.

L’arrestation de James et Zelter et leur détention fait partie de la campagne des forces israélienne de sécurité et des autorités pour empêcher les militants des droits de l‘homme de rendre compte des violations de ces droits.

Depuis la mi 2004, Israël a expulsé au moins 39 militants des droits de l‘homme internationaux et interdit l’entrée d’Israël à 80 autres.


Au moment de son arrestation, James a dit « Israël poursuit une politique de criminalisation des travailleurs des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés. Des centaines de travailleurs des droits de l‘homme sont empêchés d’entrer en Israël chaque année. Alors que la loi internationale fait obligation à Israël de faciliter l’accès aux territoires qu’il occupe. En tant que témoin international des crimes de l’occupation, les travailleurs des droits de l’homme sont considérés comme des ennemis d’Israël »


Le 14 novembre, le soir précédent son expulsion, James a dit à Green Left Weekly par téléphone qu’elle avait l’intention de porter plainte contre Israël dès son retour en Angleterre.

Source : www.greenleft.org.au/

Traduction : CS pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Kim Bullimore

Même date

27 novembre 2004