Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2124 fois

Palestine -

Palestine : concessions et normalisation avancent à grands pas

Par

On se doute depuis quelques temps que les Etats-Unis mettent la pression sur les gouvernements arabes pro-sionistes pour qu'ils offrent quelque chose de substantiel aux sionistes en contrepartie du "gel momentané des colonies" (on parle de trois mois). Il faut faire un effort et des "concessions douloureuses", comme nous avait prévenus le nouvel ami des Arabes et des musulmans, Barak Obama.

C'est ainsi que le droit au retour des réfugiés est en voie de disparition des pourparlers, que le nom de Jérusalem n'est plus prononcé et que même le Hamas a oublié l'idée de Houdna (trêve) de dix ans.

La Syrie, la Jordanie et le Liban vont recevoir quelques poignées de dollars par tête de réfugié pour garder chez eux les Palestiniens expulsés de leur terre. La visite du roi d'Arabie à Damas en début de semaine prochaine n'est pas une coïncidence fortuite après des années de rupture consécutives à la célèbre insulte du président Bachar el Assad, qui a traité les gouvernants arabes de "demi-hommes" pendant la guerre sioniste de juillet-août 2006 contre le Liban.

Et pendant ce temps, les autres pays "arabes" viennent, d'après le quotidien israélien Yedioth Ahronot (cité par le site internet du quotidien libanais Al-Akhbar) de donner leur accord "formel et sans ambiguïté" pour "autoriser les avions israéliens se dirigeant vers l'Extrême-Orient à traverser leur espace aérien national en contrepartie de l'arrêt de la construction des colonies". Les pays immédiatement concernés sont l'Irak, l'Arabie saoudite et les pays du Golfe.

Allant encore plus loin, ce même accord permettra la "réouverture des bureaux représentant les intérêts israéliens en Afrique du Nord et dans les pays du Golfe, en contrepartie du gel de la colonisation". Les premiers pays qui pourront jouir de ce privilège sont le Maroc, la Tunisie, Oman et le Qatar. Le quotidien israélien rappelle que cette "initiative" a été étudiée lors de la rencontre entre Ehud Barak et George Mitchell mardi dernier à New York.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Normalisation

Même auteur

NA

Même date

4 juillet 2009