Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3386 fois

Iran -

Parade aéronavale Us face à l’Iran

Par

Bulletin "Au fil des jours et des lectures" n°132, 5 février 2012

N’ayant ses « entrées » dans aucun service de renseignement, Comaguer se contente simplement de recouper des informations libres d’accès dans la presse internationale. Celles concernant les navires de guerre de surface sont assez faciles à trouver pour la bonne raison qu’il s’agit d’objets de grosse ou très grosse taille visibles depuis la terre dès qu’ils s’approchent des côtes ou depuis des navires de commerce dans des zones de fort trafic maritime comme le Moyen-Orient. Il n’en va évidemment pas de même pour les sous-marins ou les petits véhicules amphibies pouvant aborder nuitamment des rivages étrangers.

Parade aéronavale Us face à l’Iran

L'USS Enterprise
Pour s’en tenir donc aux forces navales de surface, il se confirme que les Etats-Unis ont déjà disposé 3 de leurs 11 porte-avions, les USS Lincoln, USS Stennis et USS Carl-Vinson, ainsi que le porte-hélicoptères USS Ponce à proximité ou dans le Golfe Persique.

Cette énorme parade aéronavale est au premier chef destinée à impressionner l’adversaire désigné : l’Iran. Bien sûr si on calcule la capacité de destruction de cette armada dans l’hypothèse où elle utiliserait toute sa puissance de feu, on parvient à des résultats proprement hallucinants : des dizaines de millions de morts, des pays ravagés, les eaux les terres et les airs pollués sur des millions de kilomètres carrés et pour des décennies.

Pour s’en tenir à une analyse qui exclut la démence d’un des décideurs, une nouvelle question vient de surgir : pourquoi les Etats-Unis viennent-ils d’envoyer un quatrième porte-avions l’USS Enterprise dans le Golfe Persique ?

Qu’en penser ? L’USS Enterprise est le plus âgé des porte-avions US. Mis en service en 1961, il devrait en être retiré en 2013, c’est-à-dire mis à la ferraille. Pourquoi donc cet ultime voyage a-t-il été annoncé en grande pompe par le Secrétaire d’Etat à la Défense US Leon Panetta venu lui-même à bord ? Une des hypothèses est que ce navire à bout de bord et dont le remplaçant l’USS Gerald Ford est en construction pourrait servir à une opération sous fausse bannière (« false flag operation » en langage militaire) ou à une fausse attaque, provocations que les Etats-Unis ont, de façon avérée, déjà expérimentées plusieurs fois (affaire du cuirassé Maine à La Havane en 1898, « incidents » du Golfe du Tonkin en 1964). L’USS Enterprise subirait par exemple dans le détroit d’Ormuz, destination précise annoncée par Panetta lui-même, une grave attaque non revendiquée. Celle-ci serait immédiatement attribuée à l’Iran, ce qui justifierait une riposte massive et instantanée des Etats-Unis et le porte-avions partirait à la ferraille simplement quelques mois plus tôt que prévu.

Quant à l’auteur probable de l’attaque, il n’aurait rien à craindre, le précédent de l’USS Liberty, attaqué à la torpille par Israël le 8 Juin 1967 en Méditerranée Orientale, montrant que ce pays jouit de l’impunité même quand il tue des soldats US en service sur un navire très peu armé car destiné à des tâches d’écoute des télécommunications, comme ce fut le cas de l’USS Liberty (photos ci-dessous).

Photo

Photo



Source : Comaguer

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Iran

Même sujet

Impérialisme

Même auteur

Comaguer

Même date

6 février 2012