Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3766 fois

USA -

Pas de Justice pour les assassins de Rachel Corrie

Par

> mail@theStruggle.org

Stanley Heller est président du Comité sur la Crise au Proche-Orient. Box 3626, Woodbridge 06525

Rachel Corrie, un étudiante de 23 ans de l’Etat de Washington a été tuée le 16 mars 2003. Elle a été écrasée par un bulldozer Caterpillar alors qu’elle tentait d’empêcher la démolition de la maison d’une famille. Selon les témoins, les deux soldats dans le bulldozer avaient une vue directe sur elle lorsqu’ils l'ont écrasée.

Je ne peux pas imaginer à quel point les vacances ont dû être difficiles pour la famille de Rachel Corrie. Les hommes qui ont tué leur fille n’ont jamais été puni et leur gouvernement refuse d’agir.

Rachel Corrie, un étudiante de 23 ans de l’Etat de Washington a été tuée le 16 mars 2003. Elle a été écrasée par un bulldozer Caterpillar qui lui a ensuite roulé dessus alors qu’elle tentait d’empêcher la démolition de la maison d’une famille.

Selon les témoins, les deux soldats dans le bulldozer avaient une vue directe sur elle lorsqu’ils l'ont écrasée.

Rachel Corrie a été tuée dans la Bande de Gaza, la terre qu’Israël occupe au mépris du Conseil de Sécurité des Nations-Unies depuis 35 ans. Elle tentait d’arrêter la démolition de la maison d’un médecin Palestinien.

Il n’y a jamais eu de revendication que le médecin était un terroriste ou un criminel.

Israël a démoli les maisons de 10 000 Palestiniens depuis qu’ils se sont installés en Cisjordanie et à Gaza, selon Amnesty International.

Danny Rubenstein,, dans le journal israélien Haaretz, déclare que 5% des maisons démolies sont une punition contre le terrorisme.

Cela signifie que 9 500 maisons ont été démolies parce que le gouvernement israélien voulait la terre pour d’autres besoins : des colonies, des routes, des dispositifs de sécurité.

Il n’a pas été donné à ces 10 000 familles d’autres logements. Ils ont été laissés tout seuls

Le gouvernement israélien a lance deux enquêtes au sujet de la mort de Rachel.

La première a négligé de parler aux témoins ou de regarder les photos, même l'image avec son corps à demi-enterré entre les deux chenilles du bulldozer

La second enquête a rassemblé toutes les preuves mais a ignoré l’autopsie et est arrivé à la conclusion que Rachel Corrie n’avait pas été écrasée par le bulldozer. Le rapport dit que les conducteurs du bulldozer n’avaient pas vu Rachel Corrie et que personne n’est à blâmer pour l’ « accident ».

J’ai parlé aux parents de Rachel Corrie quand ils sont venus à l’ Université du Connecticut parler des dangers que doivent affronter les travailleurs des droits humains. Ils venaient de rentrer d’Israël et des Territoires Occupés.

Ce sont des gens qui parlent doucement mais ils sont déterminés à obtenir la vérité sur ce qui s’est passé ce jour-là.

Craig Corrie a dit qu’ils étaient allés à Rafah comme sorte de pélérinage, pour marcher où avait marché Rachel et rencontrer les personnes qu’elle avait connu.

La maison qu’elle a tenté de défendre est toujours là. Le médecin vit toujours à l’intérieur avec sa femme et ses enfants. Elle est couverte d’impacts de balles.

Les enfants doivent dormir dans la cuisine en raison des tirs. Craig Corrie dit que ce ne sont pas les résultats de combats. C’est un vétéran du Vietnam et il dit que la nuit il pouvait reconnaître le son des tirs automatiques. Seuls les Israéliens possèdent ces armes.

Il parait que le Président Bush a rencontré le Premier Ministre israélien le jour d’après la mort de Rachel Corrie et qu’il a insisté sur une enquête complète et transparente. A la place, ce fut un blanchiment. Nos responsables politiques ont été de façon inhabituelle silencieux sur cette affaire.

Le représentant au Congrès de Rachel Corrie et près de 50 autres collègues ont présenté une résolution demandant une enquête américaine sur sa mort, mais la déclaration a été envoyée au Comité où elle n’a pas été abordée.

Les membres du Congrès du Connecticut n’ont pas tous soutenu la résolution bien que plus de 600 habitants du Connecticut aient demandé qu’ils le fassent.

Dans une letter aux électeurs, la député Républicaine, Rosa DeLauro, D-3, parle d’une « tragédie » au sujet de Rachel Corrie mais n’explique pas pourquoi les Etats-Unis ne doivent pas enquêter.

Un porte-parole des Républicains, Nancy Johnson, R-5, dit qu’elle a totalement confiance dans l’enquête du gouvernement israélien.

Leurs réponses sont typiques.

En 1994, un Américain qui avait commis des actes de vandalisme à Singapour devait être fouetté sur les fesses. Ce fut une fureur. Même le président avait fait une déclaration.

Pourquoi alors maintenant le silence au sujet d’une héroine américaine ?

Pourquoi les politiciens et les éditeurs des journaux ne demandent-ils pas la punition pour ceux qui ont tué Rachel Corrie ?

Source : www.newhavenregister.com

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Victimes ISM

Même date

12 novembre 2003