Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2045 fois

Cisjordanie -

Permis de tuer

Par

Les services de sécurité israéliens ont récemment averti que "le terrorisme juif organisé" contre les Palestiniens (et aussi contre les pacifistes juifs) était en augmentation et que des mesures devaient être prises pour "tuer ce terrorisme dans l'œuf".
Toutefois, les responsables israéliens, y compris le ministre de la Défense, Ehud Barak, ont reconnu qu’"affronter les colons" était une tâche ardue, étant donné le large soutien dont ils bénéficient dans la société israélo-juive et du fort soutien politique dont ils jouissent dans les puissants milieux gouvernementaux.

Permis de tuer


Photo ISM : un colon, le visage couvert, attaque les bergers palestiniens dans les collines du Sud d'Hébron

Barak a également fait allusion au laxisme choquant du système judiciaire israélien envers les colons, ce qui leur permet de commettre des meurtres et des actes de vandalisme, en particulier contre les villageois palestiniens sans protection et presque sans défense dans une quasi-impunité.

Le but ultime des terroristes colons terroristes est d'intimider et de terroriser les Palestiniens pour qu’ils quittent leurs terres ainsi d’autres colons pourraient en prendre possession. Toutefois, malgré des années de terrorisme et de harcèlement permanents, très peu de Palestiniens ont quitté leurs villages et leurs terres, ce qui incite la plupart des terroristes religieux à intensifier leurs attaques contre les Palestiniens et leurs propriétés.

Au cours des derniers jours, des terroristes colons armés ont intensifié les actes de vandalisme et les incendies criminels dans les oliveraies palestiniennes à travers l’ensemble de la Cisjordanie . Dans les régions de Naplouse et Salfit, les colons ont mis le feu à des oliveraies, détruisant d’importantes superficies de culture dont dépendent de nombreuses familles palestiniennes pauvres comme source de revenus.

Dans un incident, le chef du conseil d’une colonie a pris part à un incendie volontaire qui, selon les Palestiniens, s’est déroulé sous les yeux des soldats de l'armée israélienne.

"Je pense qu'il y a une sorte de connivence entre l'armée et les colons. Croyez-vous que la puissante armée israélienne ne soit pas en mesure de contrôler les quelques voyous qui terrorisent les communautés palestiniennes ici?" demande Ibrahim Ahmed qui vit à Salem, près de Naplouse.

"Le monde a souvent la fausse impression que les colons ne sont que quelques fanatiques indisciplinés dans une société civilisée», poursuit Ahmed. "Cependant, la vérité, c’est que les colons sont un outil essentiel de l'État et de l’armée israélienne pour terroriser et tourmenter les Palestiniens. C’est l'État et l'armée qui leur donnent l'argent, les logements, les armes et la protection. Ainsi, il est naïf de croire l’affirmation que les colons agissent contre la volonté de l'État d'Israël et de l'armée. "

La semaine dernière, un jeune berger palestinien a été retrouvé assassiné à proximité d'une colonie juive, également dans la région de Naplouse. Des témoins ont déclaré qu'ils avaient vu une camionnette blanche traquer le jeune homme de 19 ans. L'armée israélienne a nié que le garçon avait été assassiné par des colons, en disant qu'il était plus probable qu'il avait été tué par des munitions non explosées laissées par l'armée israélienne.

Le mois dernier, des dizaines de terroristes-colons juifs armés ont commis un quasi-pogrom dans le village palestinien d'Asira Al-Qibliya, au sud de Naplouse, en tirant sur des maisons palestiniennes et en vandalisant des biens. Dix Palestiniens ont été blessés, dont l’un a été gravement blessé par balle. Une vidéo des actes de violence montait les soldats israéliens en train de regarder et ne faisant pratiquement rien pour arrêter les colons. Quand l'"affaire" s’est calmée, les colons ont repris leur violence et leurs actes de vandalisme.

Au cours des dernières années, les colons ont volé en plein jour les récoltes d’olives palestiniennes. Les colons ont également commencé à faire venir des travailleurs étrangers dans les oliveraies palestiniennes situées à proximité de leurs colonies pour récupérer les récoltes.
Pour ce faire, les colons agissent sur des décrets religieux émis par des rabbins locaux et nationaux leur permettant de voler les récoltes en Cisjordanie , que les colons appellent la Judée et Samarie, en estimant que la terre appartient aux Juifs par un décret divin.

Jusqu'à récemment, les rabbins diffusaient publiquement leurs décrets, en s’attirant mauvaise presse. Aujourd'hui, les décrets sont publiés et diffusés discrètement par les synagogues locales dans les colonies.

En outre, l'armée israélienne semble toujours trouver de nouvelles façons de rendre la vie plus difficile aux agriculteurs palestiniens. Beaucoup d'oliveraies entourant les colonies juives illégales sont déclarées zones militaires fermées (uniquement pour les non-Juifs), ce qui est en réalité un feu vert aux colons pour aller voler les olives palestiniennes.

La semaine dernière, l'armée israélienne a déclaré qu'elle fournirait une «protection» aux cueilleurs d’olives palestiniens. Toutefois, l'armée a déclaré que cette protection ne durerait que trois jours.

L'armée israélienne prétend qu'elle n'est pas en mesure de maîtriser les colons terroristes. Toutefois, cette affirmation est particulièrement hypocrite et mensongère. La vérité est que l'armée n'a pas la volonté et l'envie de se confronter aux colons.

Le journal israélien Haaretz a commenté cette semaine: "les prisons militaires sont remplies de jeunes Palestiniens coupables de crimes bien moins graves que les actes de violence dont sont accusés les colons." Pourtant, plus généralement, l'opinion publique israélienne est indifférente au terrorisme, aux meurtres et au harcèlement des colons juifs soutenus par l’armée en Cisjordanie .

Cependant, aujourd'hui, le terrorisme des colons revient comme un boomerang sur la société israélo-juive. Le mois dernier, des terroristes juifs ont été soupçonnés d’avoir placé une bombe devant la porte de Zeev Sternhell, 73 ans, un professeur de sciences politiques à l'Université hébraïque de Jérusalem-Ouest. Sternhell, un expert sur l'évolution du fascisme européen, a été légèrement blessé dans l'incident qui a provoqué une onde de choc parmi l’establishment politique et le public israéliens.

Sternhell, un membre de premier plan du groupe de Centre-Gauche, «La paix Maintenant", a prévenu que la tentative d’assassinat contre lui pourrait marquer l’"effondrement de la démocratie" en Israël.

Toutefois, il est peu probable que la tentative d'assassinat contre Sternhell entrainera un changement dans la manière dont l'armée israélienne et le public traitent les colons terroristes. Quelque chose de plus serait nécessaire pour briser le racisme et la violence délibérés et institutionnalisés au cœur de l'État d'Israël

Source : http://weekly.ahram.org.eg/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

13 octobre 2008