Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 10119 fois

Liban -

Pourquoi Boycotter Nestlé ?

Par

> BoycottIsraeliGoods@yahoogroups.com

Boycotter Nestlé, c'est Boycotter le Sionisme !
Nestlé possède des compagnies israéliennes, agit sur la terre palestinienne illégalement confisquée et contribue aux actions de bienfaisance Sionistes.
Pour des détails, lire le rapport complet ci-dessous.
Nous n'achèterons plus les produits suivants : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni, ect.., jusqu'à ce que Nestlé ferme ses usines israéliennes et retirent ses investissements du Sionisme.

Au Liban, Nestlé est l’une des principales cibles de la Campagne de Boycott des supporters d’Israël. Nous donnons cette information à ceux qui veulent savoir pourquoi :

Nestlé emploie environ 224 541 personnes dans 479 usines à travers le Monde.

Nestlé n’est pas seulement l’une des plus grandes entreprises Suisse, mais elle est aussi la plus grande entreprise de nourriture au Monde.(1).

Cette énorme entreprise fait que Nestlé doit être un exemple pour des milliers d'entreprises ambitieuses.

Selon la Chambre de Commerce Israélo-Suisse, l’un des exemples les plus importants est que Nestlé a montré qu’il était avantageux d’investir en Israël, bien que Nestlé ait osé franchir ce pas après le dégel du boycott arabe en 1993.

Spécialement après le début des années 1990 (fin du boycott arabe), des investissements significatifs de la part des entreprises suisses ont été effectués en particulier dans le secteur de l’alimentation (Nestlé-Osem), pharmaceutique (Ares-Serono, Roche, Novartis), dans les machines (Schindler, G Fischer) (2)

Nestle a acheté 50.1 % de l’entreprise alimentaire israélienne Osem Investments en 1997 et les deux usines de produits alimentaires à Sderot. (3)

Un accord de Janvier 2002 entre les gouvernements Suisse et Israélien pour éviter une double taxation des Sociétés Suisses qui fabriquent en Israël et vendent en Europe a mené Nestlé à envisager une vaste expansion en Israël. (4)

Le PDG de Osem-Nestle, Dan Propper, a annoncé en Septembre 2002 que sa compagnie investirait 80 Millions de dollars dans l’implantation de nouvelles usines et d’un centre de logisitique en Israël d’ici fin 2003.

Un centre de développement de restauration rapide de 6 millions de Dollards sera achevé cette année à Sderot, après avoir reçu 24% de son montant comme subvention de la part du gouvernement Israélien.

Egalement, Tzabar Salads (une filiale d’Osem) va implanter des usines à Kiryat Gat (sur l’ancien site du village palestinien Iraq al-Manshiyya, détruit par les Isréliens après 1948) pour un investissement de 12.8 million de dollards.

Une nouvelle usine pour des gateaux pré-cuits va être installée dans le Nord à Ahihud pour un investissement de 14 millions de dollars.

Un nouveau Centre de logisitique de 50 millions de dollars sera construit à Nachsholim (Al-Tantura) qui coordonnera la distribution régionale de Osem-Nestle. 250 nouveaux travailleurs seront recrutés pour ces nouvelles usines d’ici fin 2003.

Tout cela, au moment où l’économie d’Israël s’écroule sous les pressions simultanées de l’oppression de la population Arabe et l’attraction de nouveaux immigrants. (5)

En outre, le Centre de Recherche et Développement à Sdérot est considéré comme particulièrement bénéficiaire à la croissance d’Osem puisque cela donne [à Osem] des avantages dans le savoir-faire technique et des opportunités accrues d’exportation à travers le réseau de distribution Nestlé.

En consequence, les parts d’Osem augmentent cinq fois plus vite que les autres sur le marché boursier deTel Aviv. (6)
Les resultats des bénéfices de Nestle ont été résumés dans un rapport financier : en dépit d’une severe recession, Osem-Nestle, une société expérimentée, a fourni le point culminant de l’année en termes de relations publiques en reprenant la marque principale chez les jeunes. (7)

Ils comptent sur la capacité des produits spécifiques pour atteindre un marché mondial afin d'obtenir des succès financiers.³
Le succès mondial de la marque de produits végétariens Tivol [Š], a considérablement contribué aux performances financières² du groupe Osem-Nestle¹. Le Chiffre d’Affaires des ventes d’Osem en 2001 était de 2.2 milliards NIS (c. $460 million), dont 15% proviennent des exportations. (8)

Avant Nestle, il n’existait pas pour Osem de tel contact dans le Monde, au-delà d’Israël. Nous sommes ainsi témoins de l’expansion mondiale d’une³ brillante innovation² qu’Osem a offert au Monde (par l’intermédiaire de sa marque Sabra Salads) : le houmos préparé avec sa garniture. (9)

Les détracteurs d'un boycott contre Nestlé relèveront inévitablement que la compagnie possède une usine sur le territoire de l'Autorité Palestinienne, dans la zone industrielle de Karni à Gaza.

Beaucoup de compagnies qui produisent en Israël utilisent le travail à bas prix des Palestiniens, trouvant avantageux d'employer une population résidente captive qui est privée d'aide sociale (pas d'assurance ou de Syndicat), politiquement opprimée, et, pourtant, capable de fournir sa propre nourriture.
L'ouverture de l'usine de Nestle à Karni, au printemps 2000, doit être vue dans ce contexte. (10)

En Israël, les investissements d'Osem contribuent au développement de la communauté de nombreuses manières.
Des écoles reçoivent l'aide par le Join Industry project qui présente divers aspects de l'industrie israélienne aux salles de classe.
Les cadres supérieurs viennent dans les écoles et parlent de leur industrie aux élèves. Les écoles sont également invitées à visiter les usines de la Compagnie. Les étudiants reçoivent des conseils des cadres d'Osem. (11)


Une Société criminelle logique :

Depuis 1977, Nestlé a fait l'objet d'un boycott international pour sa promotion trompeuse du lait artificiel de bébé. 1,5 millions d'enfants en bas âge environ meurent tous les ans parce qu'ils ne sont pas allaités.(12)

En 1984, le boycott a forcé Nestlé à accepter de respecter le code international de l'Organisation Mondiale de la Santé sur le marketing des Produits de Substitution de l'Allaitement. Cependant, après qu'il ne l'ait pas appliqué, le boycott a été relancé en 1988, et continue vigoureusement aujourd'hui.

Nestlé s'est également attiré la critique pour son usage de produits génétiquement modifiés, et pour sa politique d'achat du cacao et du café, y compris l'achat de cacao à la Cête d'Ivoire, qui a récemment fait l'objet de fortes pressions en raison de l'existence d'enfants-esclaves dans les plantations de cacao.(13)

Plus récemment, la compagnie a été impliquée dans le lobbying contre la vaccination du bétail pendant l'éruption de fièvre aphteuse britannique en 2001.(14)

Nestlé ne reconnait jamais la responsabilité de son entreprise dans la souffrance humaine provoquée par ses pratiques en matière de gestion et de production ?

La compagnie mettra à disposition 25 millions de Francs Suisses sur le montant total de l'accord de 1,25 milliards de dollars US approuvés par le juge américain, Edward E. Korman, (pour des fonds de réparations de l'Holocauste).

Nestlé s'attend à ce que cette contribution couvre toutes les revendications légales possibles qui pourraient être levées contre elle en Suisse et à l'étranger.

En tant que successeur légal (des sociétés Nazi), Nestlé accepte néanmoins sa responsabilité morale pour aider à alléger la souffrance humaine, à plus forte raison puisque cette injustice a été commise dans le domaine de la Compagnie (15)

Un tel engagement à réparer des maux perpétrés dans un secteur de l'humanité rend l'exploitation actuelle des ouvriers palestiniens et l'investissement dans la structure d'Apartheid d'Israël rend Nestle plus digne d'une attaque. L'hypocrisie peut seulement se retourner à l'avantage des boycotters.


Que demandons-nous à Nestlé ?

Le PDG, Peter Brabeck-Lemathe, a initié un nouveau système d'administration en 1999 de sorte que les sous-performances des unités puissent être détectées plus rapidement et les réponses puissent être formulées plus rapidement. Pour une compagnie dirigée vers les consommateurs comme Nestlé, cela signifie qu'elle est très proche des demandes des consommateurs. (16)

L'administration de la Société Nestlé devrait savoir que les Arabes et les gens de conscience dans le monde entier condamnent le soutien économique et moral de Nestle à un système social corrompu et raciste.

Si les consommateurs dans les pays où les produits d'Osem sont lancés sur le marché aujourd'hui boycottent ces produits, alors les usines israéliennes d'Osem auront un rendement sous-productif. (Déjà, les importations européennes des produits israéliens ont chuté de 25% en 2002.) (17)

Si Nestlé sait qu'il ne pourra jamais produire suffisamment à Sderot.al-Najd, Kiryat Gat/Iraq al-Manshiyya, Nachsholim/Al-Tantura et dans les nombreuses autres villes palestiniennes détruites pour couvrir les coûts des affaires perdues dans le monde arabe et à l'étranger, alors il n'aura pas d'autre choix que de retirer ses investissements d'Israël.
Déjà les Arabes devraient savoir qu'ils ne sont pas seuls dans leur boycott de Nestlé.

En plus des groupes mentionnés ci-dessus qui boycottent Nestlé pour des raisons autres et louables, Christian Aid a récemment rejoint le plus grand syndicat britannique, UNISON, dans un appel au boycott des produits israéliens comprenant Nestlé.(18)



Comment boycotter NESTLE ?

Nescafé, Taster's Choice, Hills Bros, Cerealac, Nido, Fitness & Fruit, Appleminis, Cheerios, Chocapic Cornflakes (dans certains pays), Shreddies, Golden Grahams, Trix, Perrier, Poland Spring, Deer Park, Calistoga, Sohat, Vittel, Pure Life, Carnation, Libby's, Nesquik, Maggi, Buitoni , Milkybar, KitKat, Quality Street, Smarties, Oreo, After Eight, Lion, Aero, Polo, Toll House Morsels, Crunch, L'Oréal, Alcon EyecareGoobers, Mint Royal, Nerds, Oh Henry!, Rowntree, Rolo, Del Monte Real Fruit Bar, Minute Maid, Petit Gervais, Contadina, Alpo, Purina, Tidy Cats, Meow Mix, Mighty Dog, Friskies, Felix, Stouffers


Pensez à écrire une lettre ou un mail au Siège Social de Nestlé en leur faisant connaître votre objection à leur soutien d'Israël.



NOTES :
1) http://www.nestle.com/all_about/at_a_glance/index.html

2) http://www.eda.admin.ch/telaviv_emb/e/home/comeco/econo.html

3) Nestle to Set Up Research Center in Israël, Kosher Today, Dec 26, 2000, http://www.koshertoday.com/weekly%20news%20archives/2000/122600.htm

4) Tal Muscal, Treasury: Swiss companies plan to expand investments here, Jerusalem Post, January 24, 2002,
http://www.jpost.com/Editions/2002/01/24/Digital/Digital.42264.html

5) Osem to invest $80m in new development region plants, Sept. 2002, http://www.israeltrade.org.au/comnews0902.html#ciii2

6) Union upgrades Osem to Buy, TheMarker.com Sept. 23, 2002, http://www.thestreet.com/_yahoo/tech/themarker/10043621.html

7) Vered Sharon-Rivlin, Marketing 2001 - Ups and downs for Israël's top tier execs² Globes, Dec. 30, 2001,
http://www.globes.co.il/serveEN/globes/special_temp.asp?fid=1652

8) Osem to invest $80m in new development region plants, Sept. 2002, http://www.israeltrade.org.au/comnews0902.html#ciii2

9) Vered Sharon-Rivlin, Marketing 2001 - Ups and downs for Israël's top tier execs - Globes, Dec. 30, 2001,
http://www.globes.co.il/serveEN/globes/special_temp.asp?fid=1652

10) Haggay Etkes, Nestle, Pepsi-Cola, Japan Tobacco To Open Plants in Karni Industrial Zone, Globes/Israël's Business Arena, April 30, 2000,
http://www.tobacco.org/articles/country/israel/?&total_count=147&starting_at=100

11) http://www.community.nestle.com/mosaic.asp?pays=16

12) http://www.babymilkaction.org/resources/yqsanswered/yqasindex.html

13) http://www.jsonline.com/bym/news/jun01/response24062301.asp

14) Corporate Watch, Nestle Profile,
http://www.corporatewatch.org.uk/profiles/food_supermarkets/nestle/Nestle_Profile.rtf

15) Nestlé: Solidarity Contribution of CHF 25 Million to US Settlement, Corporate Web-Site, August 28, 2000
http://www.ir.nestle.com/home-frameset.asp?largeur=800

16) William Echikson, Nestle: An Elephant Dances ,²Business Week, Dec. 11, 2000, http://www.businessweek.com/2000/00_50/b3711064.htm

17) Matthew Gutman, European Union working on legislation to fight anti-Semitism, Jerusalem Post, Nov. 27, 2002

18) Felicity Arbuthnot, ³Boycott Israëli outlaws, The Guardian May 29,2002, http://www.cpa.org.au/garchve5/1093boycott.html

Source : http://listproc.ucdavis.edu/

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Boycott

Même date

3 juillet 2003