Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 998 fois

Nations Unies -

Pourquoi l’UNICEF est-il un « fier partisan » des colonies de peuplement israéliennes ?

Par

Le fonds des Nations Unies pour l’enfance, UNICEF, parraine un projet majeur financé par l’Union Européenne dont le but est de relier les colonies israéliennes au réseau électrique européen.

Pourquoi l’UNICEF est-il un « fier partisan » des colonies de peuplement israéliennes ?

L'agence des Nations Unies figure parmi les « fiers partisans » de l'Interconnector EuroAsia, un projet de construction d'un câble sous-marin de plus de 1.000 km reliant le réseau électrique européen à Israël via la Grèce et Chypre.

Cela signifie que les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est, et les hauteurs du Golan en Syrie - toutes illégales au regard du droit international - seraient reliées au réseau européen et bénéficieraient de la capacité d'Israël à échanger de l'électricité via l'interconnecteur.

Une fois terminé, le système permettra également à Israël de vendre de l'électricité produite à partir de gaz extrait de gisements méditerranéens faisant l'objet de différends internationaux impliquant Israël, les Palestiniens et le Liban.

« Ce projet de plusieurs milliards d'euros récompense Israël pour ses crimes de guerre tandis que les Palestiniens sont tenus dans l'ignorance », a déclaré le Comité national palestinien pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BNC) cette semaine, exhortant le public à demander à l'UNICEF de laisser tomber son soutien au projet.

« Le siège d'Israël sur Gaza limite l'électricité à seulement quelques heures par jour pour près de deux millions de Palestiniens vivant là-bas », indique le message d'alerte. « Israël a à plusieurs reprises démoli des installations d'énergie solaire palestiniennes en Cisjordanie occupée, la seule source d'énergie pour de nombreuses communautés. »

De nombreux projets énergétiques palestiniens détruits par Israël ont été financés par l'UE.

Crimes contre les enfants

Le BNC note que le slogan de l'UNICEF est "Un espoir pour chaque enfant" et que l'organisation de l'ONU « a largement documenté la manière dont les colonies de peuplement illégales israéliennes privent les enfants palestiniens de leurs droits fondamentaux et de tout espoir d'un avenir de justice, de paix et de dignité ».

Pourtant, l’UNICEF « soutient un câble électrique vers ces colonies, en leur accordant une reconnaissance, de l’argent et des infrastructures pour qu’elles s’épanouissent », indique la BNC.

Les abus systématiques commis sur des enfants palestiniens par Israël comprennent la détention par l'armée et la torture en Cisjordanie .

Et à Gaza, une commission d'enquête indépendante des Nations Unies a récemment demandé à l'arrestation d'Israéliens impliqués dans des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité présumés, notamment le meurtre intentionnel d'enfants au cours des manifestations de la Grande Marche du Retour.

Avec un budget de 4 milliards de dollars largement financé par l'Union européenne, l'interconnecteur EuroAsia a reçu la bénédiction de l'administration Trump, qui a récemment accordé la reconnaissance américaine à l'annexion illégale du plateau du Golan par Israël.

« En finançant l'interconnecteur et en reliant le réseau électrique européen à Israël, l'UE et les États membres apporteraient un soutien direct aux colonies de peuplement illégales d'Israël, en violation de leurs obligations et engagements juridiques », a déclaré le BNC dans un document d’information récent sur le projet.

Le BNC, une large coalition de la société civile palestinienne, demande à l'UE de retirer ses offres et le financement liés à la liaison électrique Israël-Chypre, de mener une évaluation crédible des droits de l'homme de l'interconnecteur EuroAsia et de mettre en garde les entreprises et les investisseurs contre les risques juridiques et autres de s'impliquer dans des projets israéliens de gaz et d'électricité.

Risque pour la vie privée des citoyens

La BNC met également en garde contre un risque d'atteinte à la vie privée des citoyens dans le cadre d'un projet parallèle de l'interconnecteur EuroAsia, appelé câble Quantum, une ligne à fibres optiques reliant l'Espagne à Israël.

« La pose du câble Quantum signifiera que 60% du trafic Internet mondial - entre l'Europe et l'Asie - passera par Israël, soulevant de graves préoccupations en matière de sécurité et de droits civils », a déclaré le BNC.

Israël possède des antécédents bien documentés en matière de cyber-espionnage et de combines, des capacités que ses agences de renseignement et ses entreprises déploient contre les défenseurs des droits de l'homme palestiniens ou commercialisent contre d'autres régimes répressifs tels que l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

« Le soutien de l'UE à l'Interconnector EuroAsia et à l'exportation de gaz israélien vers l'Europe contraste nettement avec l'attaque systématique d'Israël contre les droits de l'homme, les sources d'énergie et les approvisionnements palestiniens », ajoute le BNC.

Alors que le soutien ouvert de l'UNICEF aux activités criminelles d'Israël est en contradiction avec sa mission et son mandat, la complicité de l'UE est typique de la politique de longue date du bloc consistant à récompenser Israël pour ses violations malgré les déclarations européennes de pure forme en faveur de la paix, des droits de l'homme et du droit international.


Source : The Electronic Intifada

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Collabos

Même auteur

Ali Abunimah