Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3617 fois

Palestine -

Pourquoi le Hamas ne doit pas répondre aux appels à modifier sa charte

Par

Cet article paru sur Middle East Monitor est une traduction en anglais de l'article en arabe paru le 15 décembre 2014 sur Al Resalah.

16.12.2014 - Les partisans du mouvement considèrent la Charte du Hamas comme un document historique fondamental et autonome sur l'idéologie politique et sociale du Hamas. Une modification ou un amendement de ce document provoquerait une confusion excessive et prématurée dans les rangs des soutiens du mouvement. Ce serait également considéré comme une concession aux pressions internationales et israéliennes, même si les modifications apportées à la charte étaient minimes, ou même si la nouvelle charte était plus radicale sur des questions cruciales comme la reconnaissance d'Israël ou le traitement des propositions internationales.

Pourquoi le Hamas ne doit pas répondre aux appels à modifier sa charte

Tant que ces modifications font partie d'une exigence internationale ou d'un conseil étranger, tout assentiment à ces exigences sera vu comme une concession ou une faiblesse aux yeux des partisans du Hamas et de l'opposition politique du mouvement. Cela enverrait aussi aux forces internationales le message qu'une légère pression sur le mouvement fonctionne.

En plus de cela, aucun amendement à la charte ne plairait suffisamment à la communauté internationale, si ce n'est la modification du cœur de la pensée politique du Hamas. Aucun changement à la charte ne satisferait les forces occidentales à moins qu'il reconnaisse explicitement la solution de deux Etats et accepte clairement la légitimité de l'existence continue de l'Etat israélien sur les territoires palestiniens, tout en rejetant la lutte nationale palestinienne sous toutes ses formes. D'un point de vue stratégique régional et international, à moins de faire des concessions sur ces points spécifiques, il est inutile de modifier la charte, car ce changement peut finir par fissurer l'infrastructure intellectuelle du Hamas et provoquer des répercussions graves affectant sa survie.

Les Palestiniens n'ont pas oublié le funeste acquiescement politique du Fatah, en particulier l'amendement de la charte de l'organisation sous la supervision de Yasser Arafat en 1996 pour calmer Bill Clinton. Bien que le Fatah ait modifié la charte de l'OLP sous la pression américaine, il n'a pas récolté les fruits de ce changement et cela n'a finalement pas servi la cause palestinienne. Au contraire, cela a causé déception et déclin ; un sort qui pourrait bien arriver au Hamas si il commet la même erreur.

Certaines positions du Hamas ont peut-être en effet besoin d'être clarifiées, mais la meilleure façon de le faire n'est pas de modifier la charte existante, mais de publier un nouveau document qui explique la vision stratégique du mouvement sur une période délimitée dans le temps. Ce document doit être clair et compréhensible, dépourvu de mot inutile et sans jargon littéraire dense. Il doit être axé sur les questions politiques claires à portée de main et suivre le rythme des évolutions sociales et politiques dans l'arène palestinienne, permettant des changements au cours des cinq à dix prochaines années.

Tous les groupes politiques ont leur littérature et leur philosophie qui servent à véhiculer et à propager leurs valeurs fondamentales et qui ne peuvent être modifiées ; elles doivent demeurer comme un socle fondateur et un patrimoine intellectuel pour toutes les nouvelles recrues. Ces groupes peuvent ensuite évoluer par la pratique, le conflit et la construction de relations, mais les valeurs fondamentales restent toujours les mêmes.

Personne ne croit vraiment que des modifications à la charte du Hamas entraîneraient respect, approbation et compréhension de la communauté internationale. Cette communauté ne comprend que le langage du pouvoir et de la force, avec sa capacité à se faire l'écho de certaines voix et d'en passer d'autres sous silence. Et le Hamas ne soit pas se laisser réduire au silence de cette manière insidieuse.

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Histoire