Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2466 fois

Egypte -

Qu'est-ce qui ne va pas avec l'Egypte ?

Par

L'asservissement honteux de l'Egypte aux puissances étrangères, à savoir les Etats-Unis, dont les hommes politiques et les décisions sont étroitement contrôlés par des Juifs sionistes, ne date pas de 1952 et de la chute du Roi Farouk, marionnette britannique.

Qu'est-ce qui ne va pas avec l'Egypte ?


Manifestation au Caire la semaine dernière. Les partisans de "Kefaya" brûlent un drapeau israélien (photos : Hossam Al Hamalawy) (1)

Aujourd'hui, l'Egypte, qui aurait pu devenir un tigre économique africain ou moyen-oriental, a du mal à nourrir ses près de 80 millions de citoyens. Le mois dernier, plusieurs personnes ont été tuées alors qu'elles attendaient leur tour pour acheter du pain, la denrée de base principale de beaucoup d'Egyptiens.

Economiquement, l'inflation s'est envolée, et les fonctionnaires égyptiens peuvent à peine joindre les deux bouts. Quelques Egyptiens, et peut-être même beaucoup d'entre eux, sont forcés de grappiller quelques livres supplémentaires pour rester à flot, principalement par une forme ou une autre de corruption.

Cette triste réalité a obligé des milliers d'Egyptiens qualifiés et diplômés à quitter le pays pour chercher à l'étranger une vie digne, en particulier dans les pays arabes riches du pétrole, ou en Occident.

Il y a cinquante ans, l'Egypte et la Corée du Sud étaient plus ou moins au même niveau socio-économique. Toutefois, alors que ce dernier réussissait à devenir un géant industriel et économique, le premier continue de languir dans la pauvreté, attendant perpétuellement les cargaisons de céréales de l'étranger, plus particulièrement des Etats-Unis.

Nul besoin d'être un expert en économie pour comprendre les raisons de l'échec et du sous-développement durable de l'Egypte.
Depuis les Accords de Camp David dans les années 1970, l'Egypte a de fait abandonné toute indépendance vis-à-vis des Etats-Unis et, donc d'Israël. Au lieu d'aspirer à faire de l'Egypte la "Chine" ou l'Inde", ou même la "Malaisie" du monde arabe, le gouvernement égyptien a opté pour la capitulation de la volonté nationale de l'Egypte devant les USA, dans le but de conserver son propre pouvoir !

L'Egypte n'est pas un pays sans ressources, ni bien sûr sans cerveaux. Cependant, pour que les cerveaux fonctionnement correctement, ils ont besoin d'un environnement libre. Ils ne peuvent tout simplement pas fonctionner dans un environnement dominé par le despotisme, la tyrannie et l'autoritarisme. La dictature ne peut produire que des robots humains qui obéissent aux ordres, mais qui ne pensent pas.

Malheureusement, l'Egypte fait toujours partie des états autoritaires du monde contemporain. Des gens sont arrêtés et torturés pour leur conscience et leurs idées. Les opposants politiques passent plus de temps dans les geôles du régime que dans leurs familles, et les électeurs jugés "non conformes" sont sauvagement battus parce qu'ils osent exercer leurs droits démocratiques.

Malheureusement, ceci se passe alors que l'Amérique, qui ne cesse de se vanter de son Premier Amendement et des libertés civiles, continue de pérorer sur les "progrès à faire" vers la Démocratie dans le monde arabe.

D'un point de vue militaire, la volonté de l'Egypte de créer une force dissuasive face à l'énorme arsenal nucléaire d'Israël, est depuis longtemps étranglée par l'intervention américaine éhontée. C'est scandaleux, étant donné en particulier les déclarations sans fin des dirigeants israéliens selon lesquelles l'Egypte, et non l'Iran, est l'ennemi stratégique d'Israël.

Combien de fois les ministres israéliens ont-ils menacé de bombarder le Grand Barrage d'Assouan ? Combien de fois les dirigeants israéliens ont-ils menacé de détruire les Pyramides ?

Combien de fois Israël a-t-il, implicitement ou explicitement, menacé de créer des troubles en Egypte en conspirant avec l'Ethiopie, pour détourner les eaux du Nil ou limiter la quantité d'eau destinée à l'Egypte et au Soudan ?

Je ne comprends vraiment pas les manières de penser des stratèges égyptiens, qui passent leur temps à monter des complots contre les partis d'opposition, comme Ikhwan ou Kifaya, alors qu'ils ignorent la menace réelle et obsédante qui vient d'Israël, un état qui sera bientôt sous le contrôle des sionistes millénaristes fondamentalistes génocidaires qui croient que jeter des bombes nucléaires sur les principales villes arabes comme Le Caire, Damas ou La Mecque, accélèrera la venue du Messie, ou Rédempteur.

Alors, qu'ont fait ceux dont la charge primordiale est de protéger l'Egypte et ses 80 millions d'habitants contre les menaces extérieures, pour empêcher de tels scénarios ? La réponse est rien, absolument rien, si ce n'est de faire confiance aux Etats-Unis pour contenir Israël.

Pour compenser son impuissance et son incompétence multi-facettes, le régime égyptien essaie maintenant de faire étalage de sa force en aidant Israël à perfectionner et à maximaliser son blocage nazi de Gaza.

Il y a quelques mois, le Ministre égyptien des Affaires Etrangères a menacé de casser les jambes des Gazans qui oseraient traverser les frontières vers l'Egypte.

Puis les autorités égyptiennes ont adopté un certain nombre de mesures manifestement hostiles, comme par exemple les laisser bloqués pendant des mois, dans des conditions inhumaines, sur le côté égyptien de la frontière.

L'Egypte était aussi aux côtés de l'Autorité Palestinienne de Ramallah soutenue par les USA, lorsqu'elle a refusé de rouvrir le terminal de Rafah, seule sortie qui reste pour la Bande de Gaza vers le monde extérieur, à moins qu'Israël n'ait le dernier mot sur qui pourra ou non passer !! Est-ce que ceci n'est pas plus honteux que la honte elle-même ?

Oui, l'Egypte a tous les droits de protéger sa sécurité contre les terroristes et les saboteurs. Mais le peuple palestinien est le dernier sur terre à vouloir que les intérêts sécuritaires vitaux de l'Egypte soient ébranlés. Il peut bien sûr y avoir quelques éléments dévoyés qui ont vendu leur âme au diable en rejoignant certains groupes terroristes internationaux. Mais la lutte contre ces criminels ne devrait jamais être faite en conspirant avec Israël à affamer les Gazans et en transformant Gaza en une version moderne du Ghetto de Varsovie, ce que l'Egypte est en train de faire.

Israël assassine des Gazans innocents tous les jours. La semaine dernière, l'armée israélienne a délibérément assassiné plusieurs enfants et mineurs palestiniens, qu'il faut ajouter aux milliers d'autres Palestiniens tués sans pitié par l'armée d'un Etat qui perpètre un génocide au nom de la suprématie juive, exactement comme l'a fait la Wehrmacht au nom de la suprématie aryenne.

Malheureusement, au lieu d'entreprendre les démarches qui aideraient et réconforteraient les Palestiniens affamés et torturés, le gouvernement égyptien fait exactement l'inverse en bouclant hermétiquement les frontières avec Gaza, pour obtenir un certificat de bonne conduite de Tel Aviv et de Washington.

J'écris ces tristes mots le cœur lourd, parce que j'ai toujours aimé, et je continue à aimer l'Egypte, un pays qui mérite un meilleur sort et un autre destin.

Mais Dieu ne change pas le sort d'un peuple, à moins qu'ils aient eux-mêmes la volonté de changer leur situation.

(1) Sur les manifestations et les photos, voir le blog du journaliste Hossam Al Hamalawy.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

14 avril 2008