Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 685 fois

Palestine occupée -

Quatre articles du Front Populaire de Libération de la Palestine publiés le 20 Novembre 2017

Par

- Le Plan Trump ;

- Le Front Populaire après 50 ans : Stratégie pour la libération de la Palestine, par Khaled Barakat ;

- Les Echos des Chaînes’, le nouveau livre du camarade Ahmad Sa'adat, est lancé dans la bande de Gaza ;

- L’attaque contre le Hezbollah est une décision américano-sioniste avec des agents arabes.

Quatre articles du Front Populaire de Libération de la Palestine publiés le 20 Novembre 2017

Le « Plan Trump » est une déclaration de guerre aux droits fondamentaux des Palestiniens

Le camarade Mahmoud al-Ras, membre du Comité Central du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, a déclaré que le plan américain pour la lutte arabo-sioniste que Trump cherche à imposer, tel que rapporté par les médias, équivaut à une déclaration de guerre aux droits nationaux fondamentaux palestiniens et est une tentative visant à légitimer la Déclaration Balfour infâme et coloniale.

Ce plan tente de renforcer la « sécurité » et la pérennité de l’occupation en effaçant le droit internationale et les résolutions des Nations Unies et en imposant la capitulation au peuple palestinien tout en laissant les colons libres de continuer leurs crimes contre le peuple palestinien en toute impunité, en particulier à Jérusalem et dans la Vallée du Jourdain, et en poursuivant la construction de milliers de logements coloniaux dans toute la Cisjordanie .

Al-Ras a déclaré dans un communiqué de presse que la solution étasunienne tente d’installer par la force l’entité sioniste dans la région par le biais d’une normalisation culturelle, économique et politique complète pour tenter de couper la corde du boycott qui serre le cou de l’occupant. Il a dit que toute discussion de la « généreuse » aide américaine est une tentative ouverte de déplacer le conflit sur le front intérieur en approfondissant les contradictions et en soutenant des instruments et des agents qui cherchent à perpétuer et à approfondir les contradictions internes.

Al-Ras a souligné que cette déclaration de la vision américaine est une continuité des décisions en cours, des mesures et des politiques visant à imposer la capitulation aux peuples de la région au Yémen, en Irak, en Syrie et au Liban. C’est une tentative visant à renforcer sa domination sur la région en créant et en développant les conflits sectaires au détriment de la cause nationale, comme préconisé par l’Arabie Saoudite et l’Etat sioniste.

Il a ajouté que ce plan américain dangereux nécessite une confrontation sérieuse et une unité nationale responsable sur la base d’une stratégie ferme pour débarrasser le peuple palestinien du fardeau d’Oslo et de ses accords sécuritaires, économiques et politiques et mettre fin au recours à l’administration US et sa totale alliance avec l’entité sioniste.

ooOoo


Le Front Populaire après 50 ans : Stratégie pour la libération de la Palestine
par Khaled Barakat.

Il n’était pas possible pour le Front Populaire pour la Libération de la Palestine de déterminer sa vision politique et organisationnelle et ses objectifs stratégiques globaux au moment de son lancement officiel le 11 décembre 1967, ni de répondre à cette difficile tâche intellectuelle dans la première année de sa naissance. Ceci simplement parce que le FPLP a été formé comme une coalition de plus d’une faction et de groupe de guérilla révolutionnaire qui commençaient à émerger et qui ne se considérait pas comme un parti politique unifié, régi par une vision centrale complète et des lois et règlements internes.

La nature et les circonstances du lancement et ses complexités et conditions sont restées un frein ferme et tenace mis à la réalisation des conditions nécessaires pour lancer la vision intellectuelle, politique et organisationnelle du parti, vision stratégique qui reflète l’essence de son projet révolutionnaire et, par-dessus tout, justifie son existence et sa nécessité.

On peut dire que la première tentative sérieuse et fructueuse à ce niveau a abouti avec un succès étonnant après la Conférence de février 1969 et les divisions qui ont suivi au sein du Front Populaire. Cette période a été accompagnée d’un état de fractionnements, de confusion et une tempête intellectuelle, politique et organisationnelle, ainsi que des conflits et contradictions internes et personnelles qui dans certains cas ont presque submergé ce nouveau parti révolutionnaire. Particulièrement dans la période après la défaite lors de l’agression de 1967, quand presque tous les régimes arabes, à la fois « nationalistes » et réactionnaires, ont trouvé dans le soutien de la droite palestinienne une solution et un moyen de faire face à la menace de la gauche révolutionnaire arabe exprimée dans ce nouveau parti. Ainsi, la vision du FPLP sur la vie et sur la lutte s’est développée initialement sur une naissance trébuchante, difficile et sanglante.

La conclusion et le résultat des idées principales et initiales qui ont formé le lancement du Front Populaire pour la Libération de la Palestine ont été clairement manifestés dans la deuxième conférence nationale du Front en février 1969. Dans cette conférence et dans l’effort intellectuel et politique qui a suivi, les objectifs et l’identité du Front Populaire pour la Libération de la Palestine ont été développés sous le nom de la Stratégie de la Libération de la Palestine.

Ce document de la Stratégie a constitué le point de départ et la boussole directrice du parti révolutionnaire dans son développement ultérieur. Ce document a été la référence légitime pour le Front jusqu'à ce jour, et il a été examiné, critiqué et corrigé. Cela s’est passé à la Quatrième Conférence Nationale en 1981, puis à nouveau lors de la session de 1983 du Comité Central. Aujourd'hui, il doit être relu, réexaminé, mis à jour et largement diffusé à nouveau.

Malgré le fait que plusieurs années se sont écoulées depuis sa promulgation et malgré le fait que la réalité objective reflétée dans certains textes de la stratégie a changé, les principales déclarations et les idées qu’il contient demeurent véridiques et cohérentes. Ce document historique constitue la pierre angulaire et la fondation sans laquelle il est difficile de lire l’histoire de ce parti et de comprendre sa relation, sa pensée et son mouvement, les domaines dans lesquels le Front a été lancé en tant que parti révolutionnaire démocratique, et comment il a exprimé l’essence de son projet intellectuel général.

Notre but n’est pas d’invoquer « l’histoire » comme un texte stéréotypé et rigide, mais nous voulons vraiment mettre l’accent sur le besoin de lire ce document une fois de plus, plus d’une fois, si nous voulons comprendre l’esprit, la personnalité et les caractéristiques du FPLP sans abandonner les tâches et la situation du renouveau. Une lecture courageuse, honnête et scientifique dépend de la théorie et de la pratique, et de l’outil de connaissance révolutionnaire qui observe avec un regard œil rigoureux, découlant de la réalité matérielle et de ses résultats, de ses leçons et de ses faits.

Ainsi, le parti doit mesurer sa capacité à inventer la nouveauté sans compromettre son essence, parce que toute vraie innovation doit être un produit de son environnement et elle exprime un besoin nécessaire au lieu d’un besoin personnel, et regarde vers l’avant et anticipe l’avenir.

Les objectifs stratégiques du FPLP sont clairs et n’ont pas changé. Tous les documents émis par les conférences du Front ont souligné cela – le changement n’est pas dans les racines ni dans le tronc, mais dans les branches, les feuilles et brindilles. Les racines doivent rester solides et fermement liées au sol. Parce que parfois le « renouvellement » est une fausse couverture portant de fausses promesses et se révéler réactionnaire, même s’il est présenté comme « nouveau ». En outre, parfois le « nouveau » est en réalité un abandon de la stratégie jusqu’au niveau de la défaite.

La stratégie du FPLP souligne que nous ne partons pas de zéro. Il n’y a pas de point zéro dans la pensée, dans la lutte et dans l’histoire, et le Front est un parti révolutionnaire démocratique avec la riche expérience historique d’un demi-siècle. Il a vécu une expérience permanente et continue au milieu de la bataille et la confrontation. La marche d’un demi-siècle de juste et de faux, de réalisations et de revers et nous voulons que cette situation reste cohérente avec les objectifs généraux du parti révolutionnaire, une condition nécessaire pour le progrès et la croissance.

Tout cela nous conduit à nous tenir debout, à penser et à lire notre Stratégie une fois de plus. Parce que la stratégie signifie, dans l’essentiel, la route, la boussole et l’objectif. Aujourd'hui, nous avons un demi-siècle d’expérience du FPLP. Nous devons réfléchir, évaluer, tirer les leçons et répondre collectivement à la question après 50 ans : Comment en sommes-nous arrivés là ? Où allons-nous ?

* Pour lire la Stratégie pour la Libération de la Palestine (en anglais), cliquer ici.

ooOoo


« Les Echos des Chaînes, » le nouveau livre du camarade Ahmad Sa'adat, est lancé dans la bande de Gaza

Les Echos des Chaînes, le nouveau livre du camarade emprisonné Ahmad Sa’adat, Secrétaire Général du Front populaire pour la libération de la Palestine, et imprimé par Dar al-Farabi au Liban, a été lancé dans la Bande de Gaza, le 13 novembre, avec un grand événement pour honorer le livre.

Le camarade Allam Kaabi, membre du Comité Central du FPLP a prononcé le discours du Front. Il a été rejoint par le combattant de longue date Raji Sourani, directeur du Centre palestinien pour les Droits de l’Homme, et Abdel-Nasser Ferwana, chercheur sur les affaires des prisonniers.

Le camarade Kaabi a commencé son discours en saluant les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, les martyrs du mouvement des prisonniers et les familles des prisonniers, en particulier la famille du camarade Sa'adat. Il a noté que l’importance du livre découle de son fondement dans la réalité de l’isolement ressenti par Sa'adat de 2009 à 2012, et qu’il examine l’histoire du mouvement des prisonniers palestiniens, ainsi que les méthodes de torture et la politique d’isolement. En outre, a-t’il dit, le livre se distingue parce qu’il a été écrit par un dirigeant emprisonné qui est un des symboles les plus éminents du mouvement des prisonniers et qui a joué un rôle clé dans l’élaboration de ce mouvement à travers de longues périodes d’emprisonnement et de constante fermeté dans les cachots des services d’interrogatoires.

Il a noté que le but du livre n’est pas une célébration du dirigeant Abu Ghassan, mais l’occasion d’évoquer les concepts et les compréhensions réels des prisonniers grâce à l’expérience de Sa’adat. La littérature de la prison est une forme de levier pour la lutte des Palestiniens et une boussole qui pointe vers la victoire nationale, produisant et reproduisant les valeurs et les principes de la lutte.

Le camarade Kaabi a noté que Sa'adat a écrit son livre à l’intérieur de la cellule comme moyen de confrontation avec l’occupant et ses tentatives visant à saper le moral et l’esprit des dirigeants et du peuple palestinien. Le visage humain de Sa’adat se reflète dans celui des pauvres et des opprimés, et le livre reflète les expériences humaines d’espoir, de douleur et de fierté des prisonniers dans les cellules de l’occupation, comme le lutteur Kozamoto et le martyr Ibrahim al-Rai. Il présente l’image humaine de Rita et de Qais, les enfants du dirigeant Ahed Abou Ghoulmeh, la mère du leader Hassan Salameh et l’amour des enfants d’Abdullah Barghouthi.

Raji Sourani, a déclaré que le livre de Sa’adat est un document humanitaire essentiel parce qu’il présente l’expérience humaine, non seulement d’Ahmad Sa'adat, mais celle des dizaines d’autres personnes qu’il présente dans le livre. Il a demandé beaucoup plus de livres qui incarnent l’expérience et la souffrance humaine endurée par les prisonniers palestiniens. L’isolement est généralement basé sur les recommandations des services de renseignement et il vise les dirigeants et les militants dans les prisons ; Il s’agit d’une méthode de torture et de traitement humiliant qui vise à porter atteinte à la dignité du détenu.

Sourani a déclaré que la question des prisonniers est une question critique et stratégique, pas du genre à aller et venir de saison en saison. Il a noté que cause les prisonniers doit être toujours présente, attendant avec impatience la date de la libération de Sa'adat et de tous les autres prisonniers politiques dans les prisons israéliennes.

Abdel-Nasser Ferwana a dit que le livre présente une vision nouvelle et non conventionnelle de l’expérience de la prison, relatant l’expérience de Sa’adat dans l’enfermement et l’isolement de 2009 à 2012. Ferwana a dit que Sa'adat s’est rebellé contre la réalité de l’injustice, mettant sa plume sur le papier pour éclairer la réalité sur l’expérience de la vie derrière les barreaux, qualifiant le livre de splendide et riche, montrant le passé et le présent avec tous les aspects douloureux de la vie et révélant la grande capacité des prisonniers à s’adapter et résister à la souffrance.

Le camarade Ahlam Eid est également intervenu lors de l’événement, prononçant un discours au nom de Sumoud Sa'adat, la fille d’Ahmad Sa'adat. Saadat a salué Gaza, le phare de la résistance au milieu des plus sombres cieux au-dessus de la Palestine. Elle a souligné l’importance de la collecte et de la distribution de la littérature de la prison, qui est riche, variée et de qualité, qui incarne la constante fermeté des prisonniers et de leurs familles derrière les barreaux.

ooOoo


L’attaque contre la résistance est une décision américano-sioniste avec des agents arabes

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) considère que la désignation par la Ligue arabe du Hezbollah comme « terroriste » est un acte d’agression contre la nation arabe toute entière qui reflète l’hégémonie du Royaume d’Arabie saoudite sur les décisions et les politiques au sein de la Ligue arabe. Le Front confirme également la soumission de la Ligue arabe aux dictats de l’impérialisme étasunien et du sionisme.

Cette attaque contre l’axe de la résistance dans la région reflète les décisions et les intérêts étasuniens et sionistes et révèle les véritables intentions des régimes réactionnaires arabes contre les mouvements de résistance et les forces populaires qui rejettent la domination sioniste et étasunienne de la région de l’océan vers le Golfe. Le Royaume d’Arabie menace d’entrainer la région dans la guerre et la dévastation, et verse encore plus d’huile sur le feu d’une destruction sectaire.

Le Front a déclaré qu’il n’y a aucune décision légitime venant d’une Ligue des États arabes qui expulse la Syrie, justifie les crimes de guerre au Yémen, menace le Liban et reste muette sur le blocus de Gaza. Elle a perdu son rôle et ses objectifs et même sa rhétorique officielle sur le développement et l’indépendance.

Le FPLP a également considéré que les décisions prises hier par la Ligue arabe ne sont aussi pas isolées du rapprochement saoudien et de la coordination avec l’entité sioniste, qui se sont accélérés ces dernières semaines et sont devenus plus officiels dans une relation directe avec le plan américain d’accélérer un « règlement » par le biais du soi-disant « Accord du Siècle » impulsé par les Etats-Unis qui vise à liquider la Cause Palestinienne.

Le FPLP a également condamné la position officielle de l’Autorité Palestinienne, qui a exprimé son accord avec la guerre saoudienne au Yémen et son soutien à la position de la Ligue arabe hier, en soulignant que cela ne reflète pas les positions et les principes de la nation palestinienne.

Le Front a exigé que les États Arabes rompent leurs relations avec l’ennemi sioniste, notamment le Caire et Amman, et qu’ils démantèlent tous les accords avec ce colonisateur criminel, et qu’ils s’opposent à tous les efforts de normalisation effectués aux niveaux officiel et officieux arabes. Le Front a également exhorté les pays arabes à ouvrir un dialogue bilatéral et collectif avec la République Islamique d’Iran pour régler les différends productivement plutôt que par le biais de l’intimidation avec la soi-disant « communauté internationale » contre le peuple iranien.

Le Front a conclu en saluant le peuple yéménite et sa lutte et sa cause. Le peuple yéménite n’a jamais cessé d’apporter tout son soutien et son sang pour le peuple palestinien et sa participation dans la juste lutte contre l’entité sioniste et ses agents. La guerre de la soi-disant « Alliance Arabe » contre le Yémen fait partie de la guerre américaine et sioniste contre la résistance dans la région et dessert uniquement les objectifs sionistes et étasuniens impérialistes pour le contrôle de la région.



Source : PFLP

Traduction : André Comte

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Collabos

Même auteur

FPLP