Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2715 fois

Palestine -

Que pense un jeune palestinien ?

Par

La nouvelle enquête, appelée "La jeunesse parle", donne le point de vue des jeunes sur les conditions de vie en Cisjordanie et à Gaza. 1.220 jeunes palestiniens âgés de 16 à 25 ans, garçons et filles, ont été interrogés.


Windows Live Spaces

Une conférence annonçant les résultats de la première enquête jamais réalisée auprès des jeunes palestiniens s’est tenue au Forum de la Jeunesse Sharek, à Ramallah. L’enquête est un projet conjoint entre le Forum de la Jeunesse Sharek et de l'Institut de Sondage Near East Consulting.

Le porte parole de Sharek, Sufian Mushasha, a dit qu’il « espérait que l’enquête fournisse une plateforme plus adéquate à partir de laquelle construire. »

La nouvelle enquête, appelée "La jeunesse parle", donne le point de vue des jeunes sur les conditions de vie en Cisjordanie et à Gaza. 1.220 jeunes palestiniens âgés de 16 à 25 ans, garçons et filles, ont été interrogés. Les personnes qui ont réalisé l’enquête par téléphone avaient bénéficié d'une formation et d'une supervision approfondies. Jamil Rabah, du Near East Consulting, a dit : « Nous sommes très sûrs de cette enquête, elle a un niveau de confiance de 95% ».

Quelques-uns des thèmes abordés dans l’enquête étaient les sentiments de sécurité, la satisfaction de la vie, l’identité, les valeurs sociales, les média, le travail, la santé, la migration et la politique.

Cairo Arafat, du Ministère du Planning, a dit : « C’est la première étude sur les jeunes, les études se concentrent normalement sur les enfants et ils projètent de continuer avec les jeunes mais ne le font jamais ». Arafat a expliqué qu’il y avait beaucoup de résultats étonnants et intéressants dans cette enquête.

L’un des sujets d’intérêt d’ Arafat était à propos de la satisfaction des jeunes sur leurs vies en Palestine, 45% ont dit qu’ils étaient complètement satisfaits de leurs vies. La préoccupation d'Arafat était que beaucoup de jeunes se satisfassent de la situation politique et de l’économie en ruine.

Un autre sujet d'inquiétude pour Arafat était que 51% des jeunes ont dit qu’ils passaient tout leur temps libre à la maison. Elle a dit que ce n'était pas sain ; et cela facilite une « perspective de vie protégée et étroite ».

Voici quelques résultats de l’enquête :

- 54% des jeunes ont dit qu’en général, ils éprouvent un sentiment d’insécurité. Le nombre est même plus élevé à Gaza, où il atteint 62%. Plus de la moitié des insécurisés ont dit que c’était dû à l’occupation.

- En utilisant ce qu’ils ont appelé « l’indicateur de dépression », une série de cinq questions, ils ont trouvé que 81% des jeunes palestiniens étaient déprimés.

- A la question sur les valeurs qui ne sont pas respectées dans la société, 27% ont répondu le respect des autres et 26% la bonne foi dans les relations ("honesty in dealing").

- Interrogés sur comment ils s’identifiaient, 47% ont dit musulmans suivis de 28% disant palestiniens.

- Interrogés sur le modèle de gouvernement qu’ils veulent pour la Palestine, 33% ont dit un califat islamique et 1% ont dit "quelque chose comme Israël".

- 74% ont dit qu’ils soutiennent les femmes en politique et 79% ont dit qu’ils soutiennent les femmes au travail.

- 82% ont dit qu’ils n'étaient membres d'aucune organisation de jeunes.

Mushasha a dit que ce chiffre le préoccupait parce que « tellement d’argent est versé pour les centres de jeunesse mais très peu de jeunes participent ». Il a dit que ce chiffre sera la clé de changements dans les organisations de jeunes.

Ce ne sont que quelques-unes des nombreuses statistiques trouvées dans l’enquête. Sharek est en train de mettre l’information sur son site ainsi que leur méthodologie et leur questionnaire. Rabah a dit qu’ils publieraient plus tard leurs résultats dès qu’ils auront fouillé plus avant les contradictions apparentes.

Arafat a dit dans ses remarques conclusives qu’il espérait que cette enquête serait utilisée « pour influencer les décisions politiques vis-à-vis des jeunes. »


Source : Palestine Monitor

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Rapports

Même auteur

Palestine Monitor

Même date

9 juin 2008