Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1779 fois

Israël -

Rachel Corrie par un Refuznik.

Par

David Zonsheine est un ingénieur en logiciels et le président co-fondateur de “Courage to Refuse” (“Le Courage de Refuser”) (www.seruv.org.il) le mouvement Israélien d'officiers de combat qui refusent de servir dans les Territoires Occupés.

Rachel Corrie a été tuée il y a un an, le 16 Mars, par un bulldozer Israélien qui essayait de raser une maison à Rafah, dans la Bande de Gaza. Aux yeux d'un étranger, cela pourrait paraître comme une mort malheureuse dans laquelle Rachel, une pacifiste, a été tuée par erreur durant une opération Israélienne contre le terrorisme.
Mais un officier expérimenté de l'IDF comme moi sait que les destructions de maisons n'ont rien à voir avec le combat contre le terrorisme.

Avant de refuser de servir dans les territoires occupés, j'ai été dans la Bande de Gaza à deux reprises.

En 1994, la nuit après le massacre perpétré par Baruch Goldstein à Hébron, dans lequel 29 Palestiniens innocents ont étés tués durant la prière, mon bataillon a été appellé à Gaza.
Notre but était de réprimer les émeutes qui suivraient les massacres.
Durant la nuit où nous sommes arrivés, le bataillon local que nous étions venus aider avait tué plus de 15 Palestiniens.

Le matin, nous sommes allés patrouiller pour faire respecter le couvre-feu dans le quartier du Cheik Radwan. Nous sommes passés à côté des tentes de deuil érigées près des maisons des morts de la nuit précédente. A côté de chaque tente, une émeute éclata.


Les instrutions que nous avions reçu étaient claires - en tant que nouvelle compagnie, nous devions faire venir la compagnie des vétérans pour faire cesser les émeutes. En deux minutes, trois jeeps sont arrivées à toute vitesse, en accélérant sur la foule.

La croyance que la justice est de notre côté, la foi totale en nos commandants, nous avaient aveuglés. C'était en 1994. Aucun autobus n'avait explosé à l'époque, aucun attentat suicide, juste l'occupation ordinaire de la vie quotidienne.

La deuxième fois que je suis venu à Gaza, c'était il y a deux ans.

J'étais Commandant de section près de Gush Katif.
Gush Katif est la plus grande colonie de la Bande de Gaza, où habitent quelques milliers de colons au milieu d'une population d'1,2 millions de Palestiniens.

Pour la première fois dans ma vie d'officier de l'IDF, j'ai appris ce que le gouvernement Israélien voulait dire lorsqu'il parlait d'« exposer une zone » pour des raisons de sécurité.


Rachel Corrie a essayé d'arrêter cette catastrophe, mais elle n'a pas pu.


Pendant quatre semaines, j'ai mené mes bons soldats dans des missions qui n'avaient rien à voir avec la sécurité d'Israël, mais plutôt avec le maintien de l'occupation.

Nous n'avons pas arrêté le terrorisme - nous l'avons créé.


Ce n'est que, lors d’un moment de calme, après la dernière salve de tirs, après les “expositions” du matin et les embuscades de la nuit, vous arrêtez pour réfléchir un moment. Vous êtes seuls. Sans votre femme, sans vos amis, sans vos parents, avec personne, juste vous.

Vous arrêtez pour demander pourquoi vous vous battez si vous avez déjà perdu la base morale du combat, si vous pouvez effectuer presque tout au point qu'il n'est plus clair où sont les lignes rouges ou si les lignes rouges existent ?


Après deux ans de délibération et de nombreuses nuits blanches, je suis arrivé à l'inévitable conclusion que le Sionisme n'est pas ce que les fanatiques l'ont fait devenir. Le Sionisme n'est pas l'occupation; Il s'agit d'obtenir un endroit sûr et reconnu internationalement pour la population Juive.


Rachel Corrie a été tuée un an après que j'ai refusé de servir à Rafah et dans le reste des territoires occupés.

Sa mort a été un rappel des raisons qui ont fait que moi, un officier Sioniste dévoué, ait décidé de continuer à servir mon pays à l'intérieur des frontières internationales, mais de refuser de servir l'occupation.

Source : www.zmag.org

Traduction : Kero pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

David Zonsheine

Même date

25 mars 2004