Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4208 fois

Racisme et « permis de tuer » en France et en Palestine occupée

Par

Trois scènes.
Un homme au sol, immobilisé et ligoté, est abattu d’une balle dans la tête tirée à bout portant par un soldat israélien aussi jeune que lui. L’exécution a été filmée. Les images ont fait le tour du monde.
Il s’appelle Abd al-Fattah al-Sharif (rA). Il avait 21 ans.

Racisme et « permis de tuer » en France et en Palestine occupée

Un participant à la manifestation pro-palestinienne à Paris, le 11 juillet 2014.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Un homme pris en chasse par la police est tué d’une balle dans le dos alors qu’il tentait de s’enfuir.
Il s’appelle  Amine Bentounsi (rA). Il avait 28 ans.

Une clé d’étranglement et un écrasement thoracique sont appliqués plusieurs minutes durant sur un homme à plat ventre, menotté aux chevilles et aux poignets.
Il s’appelle  Abdelhakim Ajimi (rA). Il avait 22 ans.

Trois noms.

Trois morts.

Trois mises à mort.

Trois vies volées par des bourreaux en uniforme, toujours en liberté. Et qui portent toujours l’uniforme, soutenus par leurs collègues, leur hiérarchie, la population.

(...)


Retrouvez l'article dans son intégralité et les vidéos qui l'illustrent sur le site d'Etat d'Exception

Source : Etat d'Exception

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

Rafik Chekkat

Même date

1 mai 2016