Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1837 fois

Israël -

Racisme et trahison

Par

Article paru le 23 septembre sur Kol Ha-‘Ir. Traduit de l'Hébreu par Mark Marshall. Texte original sur http://www.hagada.org.il/hagada/html/modules.php?name=News&file=article&sid=3945

L'un des chefs du secteur Arabe a annoncé son intention de demander que certains des avocats au sein du Comité d'Investigations de la Police au Ministère de l'Intérieur soient jugés. Je comprends son attitude et je m'identifie à lui et à ses collègues.
Mais il n'est pas sûr que ces clowns soient bien la cible appropriée. Les apparitions de l'avocat Herzl Shapiro et de ses potes devant les médias étaient insultantes et choquantes.
Le message était évasif et technique, une misérable tentative de déguiser le racisme terrible caché derrière.

Ce ne sont pas ces types pathétiques mais ceux qui les ont envoyés qui sont les véritables coupables.

Le bavardage au sujet des balles et des preuves m'a rappelé le procès de Scottsboro en Alabama dans les années 30. Alors, l'ensemble du système judiciaire Blanc de l'Alabama s'est abattu sur un groupe de Noirs et les a accusé faussement d'avoir violé deux jeunes femmes blanches.
Tout le monde aux Etats-Unis savait que c'était un mensonge, mais les efforts magnifiques de l'avocat Juif, Sam Liebovitz n'ont fait aucune impression sur les juges.
Le simulacre de justice était si flagrant et en appelait tellement au ciel que l'état de New York a refusé d'extrader en Alabama l'un des suspects qui était parvenu à s'échapper de la prison.

J'ai eu connaissance pour la première fois de cet épisode dans le livre de Quentin Reynolds, “Courtroom”, un sorte de biographie juridique de Liebovitz. J'avais alors 16 ans et j'ai commencé à exhiber un intérêt pour l'affaire, en particulier quand j'ai eu le livre autobiographique du prisonnier échappé, Haywood Patterson.
J'ai alors regardé les racistes de l'Alabama avec un mépris arrogant et j'étais heureux de voir un avocat juif libéral qui se battait pour les bons contre les méchants.
Pour dire la vérité, l'auteur Reynolds avait très peur des Red-baiters qui étaient une force puissante à ce moment-là aux Etats-Unis et il a souligné à quel point Liebovitz s'était dissocié de l'association pro-Communiste qui l'avait employé.

Mais le message fondamental était clairement compris. Les gens impartiaux adhèrent au principe de l'égalité devant la loi à n'importe quel prix; les racistes et les extrémistes de droite discriminent sur la base du sang, même dans les affaires judiciaires.

Aucun Juif Israélien ne peut dire à ses frères, les citoyens Arabes, qu'ils ont obtenu la moindre justice ici.

La perte de la justice est terrible, et j'attends que quelques institutions rabiniques lèvent le ton et hurlent. Avant cela, je n'ai pas envie de les entendre.
Ni Yohah Metzger, ni Ovadia Yosef et ni Mordechai Eliyahu.

S'ils peuvent vivre dans une société qui traite ses citoyens comme cela seulement en raison de leur affiliation nationale ou religieuse, alors à quoi nous servent-ils ?

Après avoir vu l'avocat Shapiro à la télévision, j'étais au bord des larmes. C'était une forte éruption irrationnelle de patriotisme blessé. Après tout, nous vivons tous ici, pour le meilleur et en particulier pour le pire et nous élevons nos enfants ici.

En fin de compte, nous voulons tous leur donner un environnement décent, propre et sain, et cela inclut un sentiment d'appartenir à une partie du monde respectueuse des lois. C'est pourquoi la décision du Comité d'Investigationsde la Police frise la trahison.

Le mépris de plus d'un million de citoyens constitue une attaque très grave aux intérêts de la société israélienne. Non seulement, c'est déloyal, mais c'est également hasardeux. C'est pourquoi même des personnes modérées qui veulent continuer à habiter non seulement en Israël, mais également dans le monde éclairé s'y sont opposées.

Ces dernières semaines, nous avons lu des mots hypocrites en condamnation des "informateurs" de l'organisation Yesh Gvul qui ont dit au reste du monde qu'il y avait ici de nombreux hauts responsables militaires qui ont commis des crimes de guerre terribles pendant l'Intifada en violation des lois de nombreux Etats et en violation des règles de la jurisprudence internationale.

Dan Margalit a même insulté à la télévision mon ami de Yesh Gvul, Yoav Hass, qui lui est énormément supérieur intellectuellement et moralement, et a parlé de "poignard dans le dos."
Je savais que Margalit était dépourvu de tact, mais j'étais encore étonné qu'il se serve d'un tel langage, tellement sans sentiment qu'il en imitait les nationalistes allemands qui avaient blâmé les Juifs de leur pays pour la défaite lors de la Première Guerre Mondiale.

Hass et ses amis essayent de purger la société israélienne des gens qui leur font honte devant le monde entier.

J'espère que lui et d'autres (et je veux trop volontiers être volontaire pour une telle mission) apostropheront l'opinion publique mondiale éclairée et dénonceront également le Comité d'Investigations de la Police et tous les politiciens et les journalistes qui soutiennent la décision honteuse de ne pas poursuivre les meurtriers des citoyens Arabes en octobre 2000.

Non seulement la police qui a ouvert le feu, mais également l'ancien premier ministre Ehud Barak et son ministre à la Sécurité Intérieure d'alors, Shlomo Ben-Ami, doivent être présentés devant la justice criminelle pour la suppression des manifestations avec des armes à feu et des tireurs isolés. Il doit y avoir une large protestation populaire sur le sujet et les Israéliens sensibles du secteur Juif ne doivent pas laisser les Arabes être seuls devant la perte de la justice et la discrimination raciale répandue qui est une politique presque officielle dans l'Etat aujourd'hui.

Mon ami, le membre de la Knesset Jamal Zahalkah, a annoncé qu'un comité de suivi du public Arabe prendra comme modèle la lutte en Irlande du Nord contre la fermeture des dossiers sur la police qui a tué 14 citoyens au cours du "Bloody Sunday" (Dimanche Sanglant).

J'espère que le ministre de la Justice, Tzipi Livni – que je considérais comme une femme sensible jusqu'à ce que j'entende ses déclarations, comme le dernier des délégués au Comité Central du Likud, au sujet de Yesh Gvul - prendre l'initiative et changera la décision de fermer les dossiers. Il s'agit de rendre la justice, ce qui signifie également servir les plus hauts intérêts de la société israélienne.

Livni et même Uzi Landau doivent comprendre que seuls les colons religieux extrémistes, qui cherchent un conflit entre l'état d'Israël et la Terre d'Israël, peuvent s'arranger aussi facilement de la décision du Comité d'Investigations de la Police.
Les gens comme ça apparentent l'ensemble des habitants Arabes à des étrangers et cherchent une lutte perpétuelle sur la base de la nationalité à l'intérieur de l'Etat.
Non seulement les Gauchistes, mais même les purs libéraux, les gens du Centre Nationaliste et les Conservateurs sensés doivent faire de leur mieux pour empêcher une guerre civile à l'intérieur de la Ligne Verte.

Livni pense-t'elle au fond de son cœur qu'un dossier comme ça aurait été fermé si les victimes avaient été des Juifs?

C'est une question délibérément insidieuse : si la réponse est positive, alors le ministre est très naïf (et je pense qu'elle est tout à fait adroite); et si la réponse est négative, alors elle participe à un acte de corruption raciste. D'une façon ou d'une autre, elle ne s'en sortira pas avec une bonne image.

Le moment de gloire de la Gauche Sioniste battue et humiliée doit survenir maintenant. Les porte-parole de ce courant dans la société israélienne ont gaspillé des années sur des douces illusions et non fondées.
Ils ont cru en Shimon Peres, le Ben-Gourioniste classique et partenaire naturel d'Ariel Sharon; après avoir transférés leur affection sur Ehud Barak, un homme qui se situe politiquement et socio-économiquement à droite de Bibi Netanyahu. Maintenant ils se livrent à des illusions sur Sharon lui-même, qui montre sa détermination à augmenter les colonies et à réprimer tout signe de processus démocratique en Palestine.

Le rêle de ces gens, y compris Yossi Beilin, en traçant diverses sortes de processus de paix est minime et sans importance.

La route vers la paix avec la Palestine ne passe pas par les apparatchiks corrompus de l'Autorité Palestinienne mais par le secteur Arabe en Israël.
Oubliez Abu-Ala et cherchez des voies vers Zahalkah et Muhammad Barakeh.

Les supporters du Meretz, les supporters d'Amir Peretz et les colombes survivantes du Parti Travailliste doivent investir toute leur énergie en manifestant leur reconnaissance des citoyens Arabes et exigez non seulement que justice soit fait, mais également une totale égalité civique et économique.
Douze de ceux qui ont été tués étaient âgés de 18 à 16 ans; l'un d'eux avait 42 ans.

La plupart d'entre eux ont cru à la paix entre les Juifs et les Arabes et faisaient partie du public qui a donné 95% de ses votes au candidat du Parti Travailliste pour être Premier Ministre, seulement en raison de leur douce illusion que ces votes conduiraient à la paix dans la région.
Ils ont été assassinés en raison du racisme de ceux qui ont tiré sur les gachettes et de ceux qui les ont envoyés, et maintenant ils sont encore assassinés sous les yeux de leurs proches par l'establishment indifférent et insensible.

"Leur sang pleure mais leur voix n'est pas entendue, et donc je serai leur voix et je veux en leur nom porter le terrible acte d'accusation" avait dit l'avocat Gideaon Hausner dans un autre contexte terrible (la citation est extraite de la déclaration d'ouverture du procureur dans le procès du criminel de guerre Nazi, Adolph Eichmann en 1961 - trans.)

Etreignons un million de citoyens de notre pays sans crainte, avec dédain et mépris pour les accusations de trahison. Saisissons leurs mains et trouvons en elles de solides alliés qui sont prêts à échanger notre sympathie et notre solidarité émotionnellement et politiquement.
Ceux qui les ont tués sans pitié seront présentés têt ou tard devant la justice seulement si la lutte commence maintenant.

A Nazareth, à Sakhnin, à Tira et à Umm al-Fahm vivent des milliers de personnes qui nous regardent avec espoir, en dépit de leur expérience amère avec la trahison de la Gauche Sioniste.

Il y a quatre ans, en 2001, j'utilisais ces colonnes pour prier les membres du Meretz de ne pas soutenir Barak en raison de son rêle dans le désastre d'octobre 2001. Mais Amos Oz a convaincu le Comité Central du Meretz d'être pragmatique et de dédaigner tout simplement le sang des citoyens Arabes qui avaient été répandu par leur candidat pour le poste de Premier Ministre.


Cette terrible erreur, à la limite du crime moral, ne doit pas se répéter.
Yossi Beilin et Yossi Sarid, et Tsali Reshef et même Amos Oz doivent se serrer les coudes avec les leaders Arabes israéliens et exiger la justice et l'égalité pour tous.

La collaboration étroite avec les citoyens arabes est non seulement un engagement moral, mais c'est également un acte qui fera avancer l'intérêt politique de la Gauche et arrêtera les courants fascistes et racistes.

C'est précisément ce que je crains. La Gauche est peut-être prête à prendre une décision morale, mais est-elle prête à agir pour faire avancer son agenda politique? Une telle chose ne s'est pas produite ces dix dernières années, depuis que les illusions d'Oslo leur ont explosé au visage.

Ainsi mes amis, voilà la situation : vous êtes à un tournant critique. Soit vous créez un camp de la Paix Juif-Arabe dans le mois à venir, ou soit vous attendez encore vingt ans pour voir des leaders israéliens de pire en pire et des présidents américains de plus en plus plus à Droite avant de sortir vos marrons du feu.

Source : http://www.kibush.co.il/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Racisme

Même date

5 octobre 2005