Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4368 fois

Palestine 48 -

Remettre dans son contexte le tir de représailles sur Najd (Sderot)

Par

Faina Slutzker, qui était venue vivre en Israel en 2003, est morte aujourd'hui suite à un tir de roquette Qassem sur Najd, qui a été éthniquement nettoyé de ses habitants Arabes avant qu'Israel soit déclaré un Etat.
Ci-dessous, l'histoire de Najd (renommé Sderot quand David Gruen, c'est-à dire Ben-Gurion, a convoqué un comité pour effacer les noms des anciennes villes Arabes et les remplacer par des noms hébreus fabriqués).

Remettre dans son contexte le tir de représailles sur Najd (Sderot)


Extrait de la carte de la Palestine d'avant la Nakba en 1948 accessible sur Palestine Remembered

Sderot a été colonisé par les Juifs en 1951.

Selon Walid Khalidi dans "All That Remains" (Tout ce qui reste), il a été établi avec la colonie de Or ha-Ner, créée en 1957, sur les terres du village de Najd, qui signifie en Arabe "Haut Plateau".

Les villageois palestiniens de Najd, à peu près 620 en 1945, ont été expulsés le 13 mai 1948, avant qu'Israël ait été déclaré en tant qu'Etat et avant que toutes les armées Arabes entrent en Palestine.

Selon la résolution 194 des Nations-Unies et également , l'Article 13, Section 2, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, les villageois de Najd ont le droit de rentrer dans leur foyer et dans leur village d'origine.



Aujourd'hui, selon Khalidi, "quelques vieux arbres poussent" sur le site du village. Il est "envahi par des cactus, des arbres d'épines du Christ et d'érables Sycomore et il contient les murs effondrés de bâtiments non identifiés…."

Il y avait 82 maisons à Najd. Les enfants allaient à l'école à Simsim, situé à deux kilomètres.

Selon Palestine Remembered, le village " a été complètement démoli".

En 1596, la population de Nadj était de 215 personnes.

En 1838, Edouard Robinson, un savant américain "a observé les villageois vanner l'orge en le jetant en l'air contre le vent avec des fourches en bois." [Robinson (1841) III : p 260 comme cité par Khalidi p128].

Les villageois de Najd étaient principalement des fermiers et travaillaient dans la production animale. "Les champs de grain et les arbres fruitiers entouraient Najd de toutes parts."

Najd est situé à quatorze kilomètres de Gaza.

Les Arabes palestiniens possèdent 12.669 dunums à Najd bien qu'Israël refuse d'honorer leurs droits à leur propriété personnelle, et leur refuse leur droie inaliénable de rentrer dans leurs foyers.

En 1945, les Juifs possédaient 495 dunums de terre à Najd et les terres publiques représentaient 412 dunums.

Najd est l'un de 418 villages éthniquement nettoyés par les Juifs Sionistes que le Dr. Khalidi inclut dans son travail original.

Khalidi dédie son livre :
A tous ceux dont ces villages étaient le foyer et à leurs descendants.


Khalidi, Walid, ed. All That Remains: The Palestinian Villages Occupied and Depopulated By Israël in 1948. Institute for Palestine Studies: Washington, D.C., 1992.
(Tout ce qui Reste : Les Villages Palestiniens Occupés et Dépeuplés par israel en 1948.)



NOTE DE L'ISM

La ville française d'ANTONY est jumelée avec SDEROT !!

Nous demandons à la population d'ANTONY de réagir et de faire en sorte que la municipalité revoie sa politique de jumelage.

Comment peut-on être jumelé avec une ville d'occupants installés sur les restes d'un village dont les plus de 600 habitants ont été expulsés et dépossédés ?

Source : http://umkahlil.blogspot.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Histoire

Même auteur

Um Khalil

Même date

15 novembre 2006