Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5055 fois

Palestine -

Renvoyez les Palestiniens d’où ils viennent, en ’’Israël' !

Par

Ahmed Amr, arabe américain, et l’ancien rédacteur en chef de NileMedia.com. Il est l’auteur de “The Sheep and the Guardians - Diary of a SEC Sanctioned Swindle.”

Ça devait arriver. Les Israéliens ont décidé d’opter pour le nettoyage ethnique pur et simple. A compter du 13 avril 2010, l’armée israélienne a le droit d'expulser de Cisjordanie tout Palestinien ou tout étranger dont les papiers « ne sont pas en ordre. » Les forces d’occupation ont déjà clairement fait savoir que l’ordre ne serait pas appliqué aux citoyens israéliens de Cisjordanie – vous savez, les colons juifs illégaux. En fait, si vous êtes Mongolien et si vous pouvez produire un faire-part fané annonçant la bar mitzvah de votre grand-père, c’est suffisant pour que vous acquériez immédiatement la citoyenneté israélienne et qu'on vous déroule le tapis rouge lorsque vous vous installerez dans les territoires occupés. Ils vous fourniront même un logement subventionné si vous prenez leur offre au pied de la lettre.

Renvoyez les Palestiniens d’où ils viennent, en ’’Israël' !


Toutefois, s’il se trouve que vous soyez de la gent palestinienne, les forces israéliennes se ficheront pas mal de savoir si vous êtes marié à une femme de Naplouse ou fiancée à un Palestinien de Jérusalem Est. Si vous n’êtes pas juif, vous devrez déménager. Même si vous êtes né en Cisjordanie mais que votre mère a fait l’erreur de naître à Gaza, vous êtes bon pour la déportation.

Mais que se passera-t-il si vos deux parents sont nés à Jaffa, mais qu’ils ont fini par se retrouver réfugiés à Gaza ? Vous serez déporté à Gaza – parce que vous n’êtes pas juif. Et si votre mère était une réfugiée originaire de Nazareth qui s’est réfugiée à Bethléem et que votre père soit né à Jérusalem mais a fini par se retrouver dans un camp de réfugiés à Gaza ? Toujours pareil, vous serez déporté, parce que vous n’êtes pas juif. Il y a toutes sortes de combinaisons, si vous n’êtes pas juif.

Etant donné la manière dont Israël a manipulé qui a ou n’a pas le droit à "résidence", dans presque chaque famille palestinienne un membre risque de recevoir un ordre d’expulsion. Et nombre d’entre eux pourraient bien être transformés en réfugiés pour la deuxième ou troisième fois, parce qu’ils ne sont pas juifs et parce que ce n’est que ça, Israël – un ensemble de lois et de privilèges pour les Juifs ou quiconque l’est de loin, peu importe sa nationalité ou son lieu de naissance, et un autre livre de lois arbitraires taillées sur mesure pour l’expulsion de la population indigène. Si vous avez la chance d’être juif ou converti au judaïsme, vous pouvez venir et aller où vous voulez. Si vous êtes Palestinien, vous ne pouvez aller qu’à Gaza.

Il y a une solution très simple à cette absurdité – expulsez les Palestiniens vers leurs foyers ancestraux. Un bon pourcentage de Cisjordanie ns et de Gazaouis sont soit nés dans ce qui est maintenant Israël soit leurs parents y sont nés. Si les Israéliens tiennent absolument à les déporter pour faire de la place pour les colonies, il paraît sensé de les renvoyer d’où ils viennent – à savoir les parties de Palestine qui ont fini par être Israël.

Cette nouvelle loi israélienne va créer toutes sortes de situations insensées. Nous verrons par exemple les colons nés moldaves ou russes disant aux indigènes de la Terre Sainte qu’ils ne peuvent même pas résider dans la petite tranche de Palestine qui, d’après ce qu’on a tous compris, était réservée au futur Etat palestinien. C’est exactement la définition de la « chutzpah » (culot, en hébreu) dans le dictionnaire.

Maintenant, ça ne sert à rien de perdre son temps à se plaindre auprès des Israéliens. Ils fonctionnent d’après la règle numéro un – faire tout ce qu’ils pensent pouvoir faire en toute impunité. Ils s’en tirent avec le mur d’apartheid. Ils s’en tirent avec les crimes de guerre, depuis bien avant la création de l’Etat – et plus récemment à Gaza où ils ont impitoyablement massacré 1.500 résidents avec une autorisation délivrée par l’administration Bush.

C’est l’épreuve décisive pour Obama. Il sait exactement ce qu’il voit. Contrairement à son prédécesseur, l’Armageddon zélé va-t-en-guerre adorateur du dispensationalisme (1) qui avait appris tout ce qu’il devait savoir sur le conflit israélo-palestinien dans les Révélations, ce président sait exactement de quoi il est témoin – un nettoyage ethnique. Il comprend pourquoi on demande aux Palestiniens de déménager – parce qu’ils ne sont pas juifs. Et pas seulement ça, parce qu’ils sont arabes.

Et il n’y a pas qu’Obama pour comprendre parfaitement ce qu’est cette politique. Hillary Clinton, qui prétendait être d’ascendance juive lorsqu’elle courait après un siège de sénateur de New-York, a bien dû piger elle aussi l’absurdité de son droit à la citoyenneté israélienne. Il ne peut faire aucun doute qu’elle est parfaitement consciente que selon la loi israélienne, elle a le droit de s’installer en Cisjordanie et à combler l’espace laissé vacant par un Palestinien expulsable. Si ça lui convient, nous saurons exactement quel genre de Secrétaire d’Etat elle est.

Nul besoin d’expliquer ce que font les Israéliens aux gens du Département d’Etat ou des Nations Unies ou de la Ligue Arabe ou de l’Union Européenne. Ils savent à quoi ressemblent le nettoyage ethnique et le racisme. Même les Israéliens savent à quoi ça ressemble. Il se trouve qu’ils croient avoir un droit donné par Dieu à être racistes – parce qu’ils sont juifs et que les Palestiniens ne le sont pas. Et si vous voulez discuter avec eux ou avec leurs partisans dispensationalistes, ils vous le diront en face. Ils sont toujours ravis de mettre leurs écritures sur la table pour vous prouver que Dieu a promis la terre palestinienne ancestrale aux Juifs de Moldavie.

Comme n’importe quel Etat théocratique, Israël insiste sur le fait que ses lois se substituent aux lois internationales, y compris l’interdiction d’expulser la population d’un territoire occupé. Au cœur même du sionisme demeure la conviction inébranlable que l’expulsion des habitants indigènes de la Terre Sainte est une entreprise d’Etat louable. Oubliez toute leur propagande, chaque Israélien sait exactement le pourquoi du projet – plus de terre et moins de Palestiniens, par tous les moyens nécessaires.

Les Israéliens et leurs zélateurs bigots déploieront toutes sortes de mots de leur thesaurus magique pour camoufler cette politique transparente d’épuration ethnique. Mais il n’y a rien d’ambigu dans ce qui se passe là. La seule ambigüité, c’est la manière dont le monde – et en particulier les Etats-Unis – vont répondre. Ne vous méprenez pas, les cinglés et les rustres de Jérusalem mettent Obama à l’épreuve. Ce n’est pas un ballon d’essai ou quelque chose comme ça. C’est une politique déclarée de modification radicale de la démographie de la Cisjordanie par l’expulsion et l’expropriation des terres.

Dans les jours prochains, nous verrons de quel bois est fait Obama. Le président peut ne faire absolument rien, ce que les Israéliens prendront comme un feu vert. Il peut aussi demander au Département d’Etat de diffuser une déclaration de désapprobation soigneusement formulée – que les Israéliens prendront également pour un signe d’approbation. Ou il peut prendre une position – comme un homme qui a goûté au fruit pourri du racisme – et faire ce qu’il faut. Et ce qu’il faut faire, c’est un foin d’enfer si un seul Palestinien est déporté – à moins qu’il ne soit renvoyé d’où il vient – en « Israël ».



(1) dispensationalisme : Interprétation de la Bible, identique à celle de l’évangélisme chrétien, selon laquelle le Christ reviendra à la fin des temps avec une série d'événements avant-coureurs (guerre, apparition d'un nouvel ordre politique et économique mondial, retour des Juifs sur la Terre promise à Abraham, arrivée de l'Antéchrist) et établira un règne de paix pendant mille ans, avant que ne vienne le jugement dernier. (Wikipédia)


Source : Palestine Chronicle

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Ahmed Amr

Même date

16 avril 2010