Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2560 fois

Hébron -

Résister dans la vieille ville d'al-Khalil

Par

al-Jaabari affirme que les autorités de l'occupation interdisent aux Musulmans d'utiliser les places du Haram al-Ibrahimi pour toute activité relative à leurs cultes, depuis les décisions du comité d'enquête qui a été mise en place par les sionistes après le massacre du Haram al-Ibrahimi en 1994, de même qu'elles interdisent aux Musulmans d'utiliser les jardins extérieurs et plus de 65% de la place de la mosquée interne, sauf pendant 10 jours dans l'année, qui sont les jours de fêtes et les occasions spéciales musulmanes.

Résister dans la vieille ville d'al-Khalil


L'armée israélienne dans la vieille ville d'Hébron sous les yeux des passants terrorisés

Les personnalités, les associations palestiniennes, en liaison avec les forces nationales et islamiques et la chambre de commerce de la ville d'al-Khalil, la direction des Awqaf et le ministère de la santé de la ville ont entrepris des efforts et proposé des actions pour s'opposer aux plans sionistes qui menacent la présence de la population palestinienne dans cette vieille ville arabe de la Palestine.

Toutes ces forces réunies ont décidé d'encourager la population et les commerçants à retourner vers le centre ville et à ouvrir les magasins, pour s'opposer aux colons qui ont envahi le vieux centre.

Certains commerçants ont déjà répondu à l'appel et ont réouvert leurs magasins afin de redonner vie au centre.

La chambre de commerce et de l'industrie de la ville a l'intention d'organiser des activités dans le centre, où se trouve la vieille ville, et le ministère de la santé a lancé une opération de soins gratuits fournis dans le centre même. Les commerçants du centre qui ont ouvert leurs magasins font le sacrifice de baisser les prix afin d'attirer la population.



Pendant le mois de Ramadan

Dans la vieille ville, le mois de Ramadan fut un mois comme les autres, la fréquentation n'a pas tellement changé malgré toutes les banderoles appelant la population à se rendre au centre et à y faire leurs courses. Je me suis dirigé vers le centre, non pour voir l'état du marché, mais pour acheter, après avoir entendu les appels à la radio et la télévision locale, qui incitent la population à faire revivre le centre.

Des commerçants ont ouvert, mais si je fais le décompte des gens qui sont venus, un quart d'heure après mon arrivée, cela est encore décevant. Une jeep militaire bloque l'accès en réclamant les papiers d'identité aux passants.

Pendant la semaine passée, les autorités de l'occupation ont prétendu avoir autorisé à 16 magasins d'ouvrir, mais au cours de notre passage, ils étaient encore moins que cela et on ne sait pas lesquels, parmi les commerçants qui étaient là, ceux qui ont obtenu l'autorisation.



Concernant les mosquées

Les autorités religieuses ont également programmé des activités dans les mosquées, dans le but de les protéger. La direction des awqaf de la ville d'al-Khalil propose un programme complet, avec des dizaines de conférences et notamment dans al-Haram al-Ibrahimi qui a été massivement fréquenté pendant les premières semaines du mois de Ramadan., en défi aux mesures de l'occupation.

Sheikh Dweik, responsable des mosquées dans le ministère des awqaf, a déclaré que les autorités de l'occupation ont réalisé l'importance accordée par la population à se retrouver dans les mosquées pendant ce mois, et notamment dans celles qui se trouvent dans la vieille ville, ce qui constitue un retour de la population vers le centre.

Elles ont alors fermé les mosquées situées près des colonies dans la vieille ville, dont le Maqam Umar al-Mujarrad, La mosquée Umar, la mosquée al-baraka, la mosquée Kayyal, la zawiya Kanahbouch, la zawiya Abdel Rahman Arzroumi, la zawiya al-ishraf, la mosquée al-Aqtab et la zawiya Qaymari.

Sheikh Dweik a poursuivi : malgré la fermeture de ces mosquées, la population s'est dirigée vers le haram al-Ibrahimi affrontant la présence d'une caserne sioniste tout proche, malgré le harcèlement et les fouilles, surtout pour la pmrière du Isha et du Fajr.

Sheikh Dweik a affirmé qu'il y a environ 235 mosquées dans la région d'al-Khalil, dont 144 dans la ville, et 41 dans ce qui a été délimité en tant que H2. Parmi ces mosquées, 180 dépendent de la direction des awqaf et 56 sont des mosquées privées.


Quant au sheikh Zayd Jaabari, président du département des propriétés d'al-Awqaf, il a affirmé que les autorités de l'occupation ont confisqué plusieurs terrains dépendant des Awqaf.

Il a ajouté que les bureaux de la direction des Awqaf situés près de la colonie Abraham Abinoua sont considérés comme région militaire, et aucun Palestinien n'est autorisé à s'y rendre.

Il a également déclaré que les sionistes ont mis la main sur le marché Khan al-khalil, qui est constitué de plusieurs magasins appartenant aux Awqaf, ainsi que plusieurs magasins appartenant à la mosquée Al Aqtab, que l'armée a entouré de barbelés, indiquant que les occupants ont également pris 10 magasins du marché al-Hisba, qui appartiennent aussi à al-Awqaf, et une dizaine de magasins dans la rue Sahla.

6 magasins sont entièrement occupés par les colons qui appartiennent à la colonie Abraham Abinoua. Les colons pénètrent et détruisent les contenus des magasins.



Mais les Palestiniens résistent

al-Jaabari affirme que les autorités de l'occupation interdisent aux Musulmans d'utiliser les places du Haram al-Ibrahimi pour toute activité relative à leurs cultes, depuis les décisions du comité d'enquête qui a été mise en place par les sionistes après le massacre du Haram al-Ibrahimi en 1994, de même qu'elles interdisent aux Musulmans d'utiliser les jardins extérieurs et plus de 65% de la place de la mosquée interne, sauf pendant 10 jours dans l'année, qui sont les jours de fêtes et les occasions spéciales musulmanes.

Jaabari poursuit : les autorités de l'occupation mettent des obstacles pour limiter le nombre de musulmans qui se dirigent vers al-Haram al-Ibrahimi, elles refusent l'adhan, l'appel à la prière car cela, semble-t-il, "gêne les colons".

Il affirme que les autorités de l'occupation ferment régulièrement les accès qui mènent au Haram al-Ibrahimi, à l'exception d'une longue route où se situe la zawiya al-ashraf. Les soldats arrêtent dans les rues et les ruelles de la vieille ville les musulmans qui viennent prier, surtout lors des prières du Tarawih et parfois, elles les laissent poursuivre leur chemin juste avant la fin des prières, indiquant que la population consciente de ces mesures poursuit et insiste pour se rendre régulièrement à la mosquée.

Au début de cette semaine, les forces sionistes ont bloqué plusieurs musulmans faisant la prière dans la mosquée Hajja Zahra dans le quartier Nimra, à l'est de la ville d'al-Khalil, les témoins ont affirmé que les forces de l'armée ont investi la mosquée et se sont mis à fouiller ceux qui s'y trouvaient pendant des heures.


Et sheikh Jaabari de conclure : les forces de l'occupation ont investi plus de 100 pièces se trouvant au nord du quartier Ashaqiyya, prétendant avoir détruit 3 maisons vétustes mais ayant pu visiter la zone.

Il a affirmé que les forces sionistes ont détruit plus d'une dizaine de pièces construites sur le mode ancien, des pièces les unes à côté des autres, les sionistes ont prétendu qu'il s'agit d'assurer une voie de passage pour les colons pour arriver jusqu'au Haram al-Ibrahimi, à travers Wadi Nasara.


Voir notre Campagne : Agissons, Ne laissons pas Israël détruire les batiments historiques d’Hébron !!

Source : www.palestine-info.info/

Traduction : Palestine en Marche

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Palestine Info

Même date

8 novembre 2004