Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4081 fois

Monde Arabe -

S. Nasrallah : le sort des envahisseurs au Yémen est la défaite

Par

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a réfuté les prétextes avancés par l’Arabie saoudite et sa propagande médiatique pour justifier l’agression saoudo-américaine sur le peuple yéménite. Pourquoi l’Arabie et les pays arabes n'ont rien fait pour les Palestiniens et les peuples de la région, alors qu’au Yémen ils se réveillent tout d’un coup pour déclencher une guerre contre le peuple yéménite brave, s’est interrogé Sayed Nasrallah dans une intervention télévisée sur la chaine AlManar.

S. Nasrallah : le sort des envahisseurs au Yémen est la défaite

Après son échec au Yémen, et après la perte de son hégémonie exercée depuis des dizaines d’années sur ce pays pauvre, l’Arabie a déclenché cette guerre pour reprendre le contrôle de ce pays, a encore dit Sayed Nasrallah.
"Les dirigeants saoudiens ont encore une chance avant qu'ils ne soient vaincus et humiliés, celle de se comporter comme des frères avec les Yéménites et d'aller vers le dialogue car la porte est encore ouverte".
Il a en outre appelé les autres pays participant à l’agression saoudo-américaine contre le peuple yéménite à réviser leur décision et à ne pas entrainer la région vers la guerre pour quelques sommes d'argents.
Sayed Nasrallah a dans ce contexte enjoint la Ligue arabe, "au lieu d'être complice du sang versé au Yémen, d'assumer une responsabilité historique qui est celle de stopper cette agression et d'aller vers une solution politique".
"Sinon, la défaite et la honte seront au rendez-vous des envahisseurs", a-t-il prévenu.

S'agissant du Liban, il a affirmé que c'est l'Arabie, et en particulier Saoud Fayssal (ministre des Affaires Etrangères) qui sabote l'élection d'un président au Liban et non pas l'Iran qui n'a jamais imposé des ordres sur les Libanais ou le Hezbollah.

Sayed Nasrallah a également accusé les services de renseignement saoudiens et notamment Bandar ben Sultan (l'ancien chef des renseignements saoudiens) d'avoir envoyé les takfiristes et les Kamikazes en Irak et d'avoir créé Daesh.

Voici les principaux points de ce discours :
 
"Avant tout il faudrait que chaque personne et chaque Libanais clarifie sa position envers les développements dangereux qui se passent au Yémen. A peine quelques heures après l’agression saoudo-américaine contre le Yémen, nous avons vu (l’ancien Premier ministre libanais) Saad Hariri saluer l’intervention saoudienne au Yémen. Il est de notre droit d’exprimer notre point de vue de la façon qu’on voit convenable. Nous espérons que ces évènements n’exacerberont pas la tension au Liban.

Avant d’aborder le dossier du Yémen, je voudrais parler de deux points au niveau local :
- du dialogue en cours entre le Hezbollah et le Futur
- du Tribunal international (sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri).

Dialogue entre Hezbollah et Futur
Il est dans l’intérêt de tous que toutes les parties parlent de dialogue.
Des le début du dialogue entamé entre le Futur et le Hezbollah, il y avait certaines parties politiques à l'intérieur et à l'extérieur du Futur qui voulaient saboter ce dialogue.
Par rapport à nous, nous allons poursuivre ce dialogue censé réduire les tensions dans le pays, et nous n’allons pas prêter l’oreille à tous ceux qui cherchent à embraser le feu de la division.

Tribunal international
S’agissant du tribunal international, on a dès le début pris une décision définitive à l’égard du travail de cette instance qui ne se base sur aucune preuve juridique.
On ne commente pas les résultats de ce tribunal, ni les histoires, qui n’ont aucune valeur juridique, racontées par les témoins.

Saoud Fayssal bloque l’élection d’un président 
Et puis, s’agissant des présidentielles au Liban, une nouvelle campagne d’accusations a été lancée contre l’Iran.
Je voudrais assurer que l’Iran ne s’est jamais ingéré et n’impose pas de veto sur quiconque et n’a jamais traité ce dossier avec le Hezbollah. Mais le responsable de ce blocage est l’Arabie saoudite et notamment son ministre des Affaires Etrangères Saoud Fayssal qui impose son veto sur le plus fort candidat chrétien au niveau national.

Yémen :
Pas de tempête décisive contre « Israël »

S’agissant des évènements dangereux au Yémen, la guerre saoudienne a été déclenchée par des raids et des bombardements. Et une coalition a été conçue sous le nom de "Tempête décisive".
Avant de parler de sentiments, il y a beaucoup de gens qui se sont interrogés sur la raison qui a poussé l’Arabie à sa "tempête décisive".
D’où est venue cette détermination ?
Cela fait des années que la Palestine sollicite l’aide des Arabes et de l’Arabie sans que nous voyions des « tempêtes » ou même une « brise décisive » contre Israël.
Les Palestiniens, qui sont des musulmans sunnites -désolé d'utiliser ce terme- ont beaucoup appelé et sollicité l’aide des rois mais sans trouver aucune réponse.
En 2006 (guerre israélienne contre le Liban), on n’a pas sollicité votre aide, mais on vous a demandé de nous laisser tranquilles.
Il est triste que toutes les misères des Palestiniens n’aient pas poussé à une intervention saoudienne.

Les 3 prétextes saoudiennes de la guerre
- Si l’objectif de cette guerre est de sauver le peuple yéménite comme vous le prétendez, pourquoi ne sauvez-vous pas le peuple palestinien qui en train d’être tué par Israël depuis des dizaines d’années ? Pourquoi l’avez-vous abandonné et vendu à "Israël" ?
- Si la guerre a été déclenchée pour défendre la légitimité de Hadi (président yéménite démissionnaire), où en êtes-vous de la légitimité de la Palestine ?
- Si vous parlez d'un danger qu'il faut contrer, n'avez-vous jamais senti le danger que représente Israël, qui est à côté de vous ? La réponse est que vous n'avez jamais perçu Israël ni comme un ennemi ni même comme une menace.
Discutons de ces prétextes avancés par l’Arabie.
Est-il logique de déclencher une guerre et bombarder des enfants s’ils (les Saoudiens) veulent sauver le peuple yéménite ?
Ils ont parlé d’un président légitime (Abed Rabbo Mansour Hadi). Celui-ci a démissionné puis a renoncé à sa démission. De plus, son mandat de 2 ans s’est achevé en février. 
Si Hadi a demandé leur aide pour rester président, est-il raisonnable qu’il mène une guerre pour rester au pouvoir ? Pourquoi n’ont-ils pas fait pareil en Tunisie avec leur allié Ben Ali (président déchu) ? Il en est de même en Egypte avec leur ami Hosni Moubarak.
Ce prétexte est infondé et même mensonger. La question est beaucoup plus profonde.

Ceci justifie l'effusion du sang des yéménites ?
Les Saoudiens prétendent que la nouvelle situation au Yémen survenue après la révolution populaire dirigée par Ansarullah l’armée et les tribus constitue une menace pour l’Arabie, les pays du Golfe et la Mer Rouge. Où sont les preuves de ces allégations ? Est-ce que ceci justifie de faire couler le sang des yéménites ?
Les Yéménites sont confrontés à un bon nombre de problèmes internes, dont entre autres : la lutte contre Daesh, les questions des développements sociaux, la rédaction d’une nouvelle constitution. Ils ont au moins 20 ans de travail pour s’en sortir.
Le pays qui connait le plus les capacités militaires du Yémen, c’est l’Arabie.
Juste à la veille de la mort du roi Abdallah (d’Arabie), les dirigeants d’Ansarullah (Houthis) entretenaient des relations avec l’Arabie, le Qatar et d’autres pays du Golfe.
Qu'ont fait les Houthis pour que vous les jugiez de cette façon ?
Ce prétexte est également infondé. Il s’agit également de mensonge.

Approuver cette agression = complice dans le sang écoulé
J’espère qu’on m’écoute bien sur ces points. Le fait d’approuver cette agression veut dire qu’on est complice du sang écoulé au Yémen.
Si cette guerre était dirigée contre Israël, nous serions des soldats au sein de cette coalition. Mais nous ne le serons jamais, en cas de guerre contre un peuple arabe.

Le mensonge d’une occupation iranienne
Le problème principal réside dans la mentalité saoudienne qui n’accorde aucune importance à la notion de « peuple ».
Un des plus grands mensonges saoudiens voulant justifier la guerre au Yémen prétend que ce pays arabe a été occupé par l’Iran et parle d’ingérence iranienne au Yémen. Pourtant l’Arabie n’a jamais accepté que ce pays arabe adhère au sein du Conseil de Coopération des Pays du Golfe et s’est comporté d’une façon hautaine avec les Yéménites vu que ce sont des gens de second degré.
L’offensive médiatique lancée contre le Yémen est beaucoup plus grande que l’intervention militaire.
Où sont les preuves de la présence iranienne au Yémen ? Où sont ses bases militaires et ses soldats? Il s’agit d’un grand mensonge qui n’a même pas besoin d’être discuté.

Absence de la notion du Peuple chez Al-Saoud
Permettez-moi de vous dire que la notion du « peuple » n’existe pas dans la mentalité saoudienne. Les Saoudiens ne reconnaissent pas les causes des peuples, vu qu’ils sont des rois et des dirigeants. Ils voient les gens comme des vassaux.
C’est ce qui explique la position saoudienne envers la (révolution) en Tunisie, en Egypte, en Libye.
C’est cette mentalité qui a mené à l’échec et à des conséquences erronées. C'est l’échec de la diplomatie saoudienne qui pousse les pays de la région vers l'Iran.

L’Iran a volé au secours des peuples
Quand « Israël » a occupé le Liban en 1982, tous les Arabes ont abandonné le Liban à l’exception de la Syrie…
Les Libanais se sont acharnés à lutter contre l’occupation. L’Iran n’est pas resté les bras croisés, il a volé au secours de la résistance, en offrant argent, armes et techniques. La résistance au Liban était purement libanaise, ses martyrs étaient libanais, ses détenus libanais, ses orphelins libanais, son mouvement était à cent pour cent libanais.
Mais en raison de la non-reconnaissance des peuples, les saoudiens s’obstinent à prétendre que la résistance au Liban n’est pas libanaise, elle est iranienne !
Même quand le Hezbollah a voulu offrir aux Arabes et aux musulmans la victoire (sur Israël en 2006), les Saoudiens ont refusé.
L’Iran n’a jamais imposé sa volonté sur le Liban.

L’Arabie a abandonné la cause palestinienne
En Palestine : vous avez abandonné le peuple palestinien, ouvrant la voie à Israël de tuer, démolir, détenir…
Pourquoi avez-vous laissé les Palestiniens vivre dans la misère, s’installer dans les camps de réfugiés, être obligés d'immigrer de la Cisjordanie et de Jérusalem ?
Vous avez pourtant de l’argent que vous dépensez en Europe et en Amérique. Pourquoi ne donnez-vous pas aux Palestiniens un peu de cet argent ?
Les Palestiniens ont eu alors recours à l’Iran. Bien que ce dernier souffrait de la guerre irakienne (soutenue par les pays du Golfe) et des sanctions, les Iraniens ont transmis argent, armes et technique, en plus de position politique en faveur de la cause palestinienne.
Et on se demande pourquoi les Palestiniens n'aimeraient pas l’Iran ?
Il n’y a pas d’hégémonie iranienne en Palestine, mais c’est l’Arabie (et les Arabes) qui ont délaissé la cause palestinienne.

L’Arabie a envoyé les takfiristes en Irak
Les Saoudiens évoquent également une hégémonie et influence iraniennes en Irak.
Qu’est-ce vous avez fait pour l’Irak ? Le Prince Nayef a dit, un jour, à un des dirigeants iraniens que son pays a offert 200 milliards de dollars à Saddam (ancien président irakien) dans sa guerre contre l’Iran.
C’est vous qui avez encouragé Georges Bush (ancien président américain) à envahir l’Irak.
Quand le peuple irakien s’est révolté contre l’occupation américaine et s’est engagé dans une résistance anti-occupation, les renseignements saoudiens ont facilité l’entrée des takfiristes, des kamikazes et des voitures piégées en Irak pour commettre des tueries et des assassinats dans le nord, le centre et le sud.
Daesh est votre produit. C’est votre Bandar (ben Sultan, ancien chef des renseignements) qui a armé Daesh, « avant que la magie ne se retourne contre vous » (proverbe arabe).
Les Irakiens ont vu l’Iran à leurs côtés au niveau politique, et dans leur lutte contre l’occupation.
Et puis, récemment après l’offensive de Daesh en Irak et sa propagation le long des frontières saoudiennes, c’est l’Iran qui a apporté son aide sans distinction aux irakiens chiites, kurdes, sunnites et turkmènes dans leur lutte contre Daesh.

Envoyer les monstres du monde en Syrie
Il en est de même pour la Syrie, vous avez envoyé tous les monstres du monde pour renverser le président syrien, qui a refusé les propositions des qataris et des turcs pour que son pays devient dépendant des leurs.
Vous avez tué la Syrie, détruit la Syrie. Si vous interrogez aujourd’hui le peuple syrien, vous allez voir qu’il y a une unanimité parmi ce peuple en faveur d’un règlement politique de la crise.
Le nombre des Iraniens en Syrie ne dépasse pas les 50. Mais pour Saoud Fayssal, la Syrie est occupé par l’Iran et le Hezbollah. Il ignore le peuple syrien, comme si le Hezbollah peut s’étendre du sud au nord de la Syrie.

L’Iran n’est pas l’empire perse
Nous au Liban croyons que le guide suprême Sayed Ali Khamenei est l’Imam des musulmans. Mais je jure par Dieu que les Iraniens ne nous ont jamais donné des ordres au niveau local ou régional. Ce qui n’est pas le cas avec l’Arabie et ses alliés qui veulent imposer leur volonté sur les pays tiers.
Demandez aux Palestiniens si l’Iran leur a imposé un jour quoique ce soit. Il en est de même pour les Irakiens et les Syriens.
L'Iran n'est pas l'empire perse, ni l'État de votre ancien allié et maitre le Shah Pahlavi. Il s'agit de la République islamique. C'est pourquoi vous ne voulez pas réaliser qu'il vole au secours de la Syrie, de l'Irak et du Yémen… sans rien imposer ou demander en contrepartie. L'Islam prime sur toutes les autres considérations perses, nationales, raciales, confessionnelles ou sectaires.

Personne ne pourra remplacer les offres de l’Iran aux Palestiniens
Le Hamas m’a dit une fois qu’une de ses délégations était à Ryad, elle a dit aux Saoudiens : l’Iran nous offre argent, armes et entrainements militaires. Donnez-nous de l’argent pour qu’on coupe nos relations avec l’Iran. Or, quand il s’agit de faire face à Israël et aux Etats-Unis, ils n’osent pas.
Après la flambée du printemps arabe, j’ai dit aux dirigeants palestiniens, pariez sur les pays que vous voulez, mais personne ne vous donnera l’arme dont vous avez besoin à l’exception de l’Iran.

Des milliards dépensés pour déstabiliser le Yémen
Qu’est-ce que vous avez fait au Yémen ? Vous exercez depuis des décennies une hégémonie sur ce pays. Vous vous ingérez dans tous les affaires internes au Yémen. Vous fourrez votre nez dans l’administration, la politique, la sécurité, l’armée, l’économie, les tribus et même les confessions.
Vous avez dépensé de grandes sommes d’argent pour que certaines tribus changent de confession. Je ne veux pas citer des noms actuellement. Vous avez tout fait pour que votre mainmise reste imposée dans ce pays.
Qu’en est-il de l’économie, de l’infrastructure, et de la stabilité au Yémen après ces dizaines d’années de votre hégémonie ?

Six guerres contre Ansarullah
S’agissant d’Ansarullah, vous avez soutenu six guerres sur ces gens opprimés et isolés à Saada pour les anéantir. Vous avez lancé des offensives militaires à leur encontre et ils vous ont vaincus. Vous avez dépensé des milliards de dollars sur le Yémen, mais pour acheter les gens, soutenir les takfiristes et changer les confessions.
Mais ce peuple n’a pas tardé à prendre la décision de recouvrer son pays, son existence, et sa dignité.

Véritable raison de la guerre
La véritable raison de cette guerre est l'échec de l'Arabie saoudite et la perte de son emprise sur ce pays. Les Saoudiens ont réalisé qu’ils ne peuvent plus parier sur leurs valets dans ce pays, ils ne peuvent plus compter sur les takfiristes (vaincus dans plusieurs régions), le Yémen appartient désormais à son peuple. L’Arabie ne peut pas supporter ce choix. La véritable motivation de cette guerre est la reprise du contrôle de ce pays et point à la ligne.
Ce qui est requis aujourd'hui, afin que les émirs al-Saoud rétablissent leur hégémonie sur le Yémen, c'est que le sang des officiers de l'armée saoudienne et des fils du peuple yéménite et d'autres peuples arabes soit versé. Tout cela uniquement parce que des rois et des émirs ont perdu leur domination sur le Yémen.

Ils poussent le Yémen dans les bras de l'Iran
Vous êtes actuellement en train de pousser tout le Yémen dans les bras de l'Iran.
Il est du droit de ce peuple yéménite opprimé, vaillant et sage de se défendre et de résister et il sortira sans doute victorieux.

Abbas soutient l’agression contre le Yémen
Ici, j’ai une question à Mahmoud Abbas (président palestinien). Est-il dans l’intérêt du peuple palestinien que tu soutiennes une guerre contre un peuple ?
Avec quelle logique t’adresseras-tu désormais aux gens si Israël vient dans l’avenir agresser la Cisjordanie et Gaza ? Tu n’as plus de logique.

Initiative arabe
Nous appelons à une initiative arabe et islamique pour stopper immédiatement l’agression contre le Yémen et opter pour une solution politique.
Sinon, la défaite et la disgrâce sont le sort des envahisseurs. Cette bataille s'achèvera par la défaite des envahisseurs et la victoire du peuple yéménite.
 

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde Arabe

Même sujet

Géopolitique

Même auteur

Hasan Nasrallah

Même date

28 mars 2015