Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2827 fois

USA -

Scoop : la proportion des Américains favorables au soutien des Etats-Unis à Israël a chuté de 71% à 44%, en un an !

Par

Un des thèmes nouveaux que je développe sur ce site, c’est le fait que le lobby sioniste américain tel que nous le connaissions est désormais foutu. Gaza et Netanyahu se sont chargés de l’achever. Si Obama a tenu le discours qu’il a tenu, au Caire, c’est parce qu’il savait qu’il avait le feu vert des juifs américains pour tendre sa paluche au monde musulman. Marty Peretz et Charles Krauthammer ont détesté son laïus, mais Jeffrey Goldberg et Roger Cohen (ainsi que Rahm Emanuel et David Axelrod), eux, l’ont hautement apprécié. Or, ça, ça compte…

on , 14 juin 2009

Ce matin, Ori Nir, du mouvement La paix, maintenant ! , apporte une preuve puissante de ce que j’avance, à partir d’un sondage aux résultats encore secrets indiquant que les femmes et les démocrates sont en train de faire défection :

« La radio israélienne a diffusé un scoop, ce matin : des données d’un sondage mettent en évidence une chute vertigineuse dans le nombres des répondants américains estimant que le gouvernement israélien veut la paix. Ce sondage a été réalisé par une association américaine qui œuvre à améliorer l’image d’Israël aux Etats-Unis. »

Alors ? Vous voyez ? Quand Obama prend ses distances avec Israël, le peuple américain écoute. Ce sondage a été réalisé par The Israël Project, une organisation de lobbying dont j’imagine qu’elle avait des gens à sa solde au Caire afin d’interpréter le discours d’Obama à l’usage des journalistes (je n’y ai pas fait gaffe). Nir poursuit :

"Le correspondant de la radio gouvernementale (israélienne) à Washington, Nathan Guttman, a obtenu des résultats d’un sondage récent non encore rendu public, réalisé par l’Israël Project, une organisation oeuvrant à l’amélioration de l’image d’Israël aux Etats-Unis.

Israël Project a déjà réalisé plusieurs sondages, en demandant à des Américains inscrits sur les listes électorales de répondre à ses questions à propos d’Israël. Avec constance, les résultats de ces sondages – tout au moins, ceux qui ont été publiés – avaient montré jusqu’ici un niveau stable et ahurissant de soutien à Israël, perçu comme un pays recherchant la paix. Cela a changé du tout au tout, aujourd’hui, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu refusant de s’embarquer dans la barque du Président Obama en partance pour une solution à deux Etats. Et ce changement radical est probablement la raison qui fait qu’Israël Project n’a pas (pas encore ?) publié les résultats de son dernier sondage.

D’après le sondage, effectué auprès d’un échantillon relativement important (800 électeurs inscrits) entre le 9 juin et le 11 juin, il a été constaté une chute de 20% du nombre des répondants voyant en Israël un pays aspirant à la paix. Voici les données.

La question posée était : « A quel point, selon vous, le gouvernement israélien, sous la direction du Premier ministre Benjamin Netanyahu, est-il sérieux dans sa recherche d’un accord de paix avec les Palestiniens ? ». La même question avait été posée en décembre 2008 et en mars 2009. Entre décembre 2008 et mars 2009, les résultats avaient été quasiment identiques : 66% ont répondu qu’Israël recherchait sincèrement la paix, et 29 % (décembre 2008) et 30% (mars 2009) étaient de l’avis contraire.

En revanche, ce mois-ci (juin 2009), à la lumière du conflit ouvert entre Bibi et Obama autour de la paix israélo-palestinienne, seuls 47% des électeurs américains questionnés ont répondu qu’Israël recherche effectivement la paix, contre 39% d’un avis contraire.

On assiste, de plus, à un déclin vertigineux du pourcentage des Américains affirmant que les Etats-Unis doivent soutenir Israël. Ce pourcentage est passé de 71% en mars 2008 (époque du processus de paix d’Annapolis) à seulement 44% (aujourd’hui).

La radio israélienne a indiqué qu’Israël Project a confirmé la validité des résultats du sondage et du sondage lui-même, mais qu’ils n’étaient pas encore « définitifs ».

L’Agence de Presse Novosti a appris que les résultats du sondage ont été envoyé confidentiellement à un nombre restreint de personnes, aux Etats-Unis et en Israël
."

Une autre source qui a diffusé cette information comportait cette précision : « Une analyse des résultats [de ce sondage] montre une chute spectaculaire du soutien à Israël chez les femmes et chez les électeurs (hommes et femmes) du parti démocrate. Les commanditaires du sondage ont pris la décision de ne pas en publier les résultats, en raison de leur caractère fortement négatif pour Israël ».


Source : Mondoweiss

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Même auteur

Philip Weiss

Même date

15 juin 2009