Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3997 fois

Grande-Bretagne -

Sheikh Raed Salah : liberté sous caution refusée

Par

9 juillet 2011 - Après une audience de trois heures hier à Londres, la libération sous caution de Sheikh Raed Salah a été refusée et il doit rester dans une prison de haute sécurité avec de dangereux criminels jusqu'à l'audience d'appel contre la décision d'expulsion.

Sheikh Raed Salah : liberté sous caution refusée

Le juge a déclaré que les conclusions de l'accusation selon lesquelles Sheikh Raed s'enfuirait s'il était libéré sous caution n'étaient pas convaincantes, pas plus que les preuves contre lui. La libération sous caution n'a pas été acceptée au motif que le ministre de l'Intérieur doit avoir des preuves incontestables pour avoir fait les démarches qu'elle a faites, et que le tribunal n'était pas prêt à les enfreindre.

Ismail Patel, président des Amis d'Al-Aqsa, était présent à l'audience et a dit : "Nous sommes extrêmement déçus par la décision prise par le tribunal aujourd'hui. Sheikh Raed ne pose aucune menace à l'ordre public britannique et le ministère de l'Intérieur fait de lui un bouc émissaire pour couvrir ses bévues tout au long de cet incident. La ministre de l'Intérieur a été indument influencée par l'opinion de ceux qui ont des positions anti-Palestine lorsqu'elle a voulu expulser Sheikh Raed de Grande-Bretagne. Bien qu'il soit évident depuis longtemps que Sheikh Raed ne constitue pas une menace ni en Grande-Bretagne ni en Israël, le ministère de l'Intérieur ne veut pas admettre ses erreurs et en conséquence, c'est lui qui souffre de la perte de sa liberté.

Une préoccupation encore plus grave provient du fait que le gouvernement et les services de sécurité n'ont pas suivi le protocole dans leur traitement de Sheikh Salah en lui refusant l'accès à ses avocats pendant ses quatre premiers jours d'emprisonnement. Cette violation de ses droits fondamentaux montre comment le gouvernement britannique agit en dehors de la loi dans le traitement et la détention de Sheikh Raed Salah et c'est absolument inacceptable.
"

Les actions du gouvernement britannique ne servent qu'à étouffer les voix légitimes du peuple palestinien luttant pour se libérer de l'occupation.

Le Docteur Daud Abdullah, directeur du Middle East Monitor, a déclaré : "La décision d'hier n'est qu'une nouvelle tentative du gouvernement britannique de mettre des obstacles sur la route de Sheikh Raed dans son exigence de justice. Sheikh Raed reste résolu et déterminé à blanchir son nom malgré tout cela."


Pour plus d'information, prendre contact avec Shazia Arshad : +44 (0)20 8838 0231 ou +44 (0)7527 746 478


Middle East Monitor
Telephone: +44 (0) 20 8838 0231
Fax: +44 (0) 20 8838 0705
Email: info@memonitor.org.uk  
Website: http://www.middleeastmonitor.org.uk

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande-Bretagne

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Middle East Monitor

Même date

10 juillet 2011