Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2148 fois

Israël -

Shimon Peres, le vieux menteur

Par

> amayreh@p-ol.com

Shimon Peres possède-t-il les gènes d'un menteur pathologique ? La question peut sembler facétieuse à certains, mais l'apparente incapacité de Peres à distinguer le vrai du faux rend la question tout à fait pertinente. A 84 ans, Peres continue de nous fourguer son colis quotidien de mensonges, dont certains sont obscènes.

Shimon Peres, le vieux menteur

Cette semaine, le "héros" du massacre de Qana a dit à des correspondants étrangers basés en Israël que "le Hamas barrait la route vers un Etat palestinien."

Bon, c'est bien sûr un mensonge patent, pour employer un euphémisme, parce que toute personne honnête sous le soleil, juive ou goyim, sait très bien que le principal obstacle à la réalisation de la paix au Moyen Orient est la colonisation intensive de la terre palestinienne et l'expansion sans fin des colonies juives sur des territoires occupés qui appartiennent à un autre peuple.

Alors, comment accepter l'argument selon lequel le Hamas serait responsable de la construction en Cisjordanie de centaines de colonies juives, habitées par des centaines de milliers de "colons" à la mentalité fasciste qui voient les non Juifs comme des animaux à forme humaine qui devraient être asservis par la "race des maîtres" comme porteurs d'eau ou bûcherons ?

C'est sûr que le Hamas n'est pas une organisation d'anges. Cependant, blâmer le mouvement islamique pour la liquidation de la solution à deux états n'est rien d'autre qu'un mensonge pornographique.

Depuis son tout début, le Hamas a confié les "négociations de paix" à l'OLP, et a dit en maintes occasions qu'il vivrait dans un Etat palestinien couvrant la Cisjordanie , la Bande de Gaza et Jérusalem Est.

De plus, le mouvement, dont beaucoup des dirigeants ont été brutalement assassinés par Israël, a maintes fois exprimé sa volonté de parvenir à un cessez le feu avec l'armée israélienne d'occupation basé sur la parité et la réciprocité.

Donc ce fut Israël, et non le Hamas, qui a rejeté la paix, d'abord en volant, à la pointe du fusil, la terre palestinienne à ses propriétaires légitimes, puis en poursuivant une attaque génocidaire contre l'existence même du peuple palestinien. Nul besoin de préciser que le massacre continu a certains similitudes, à faire dresser les cheveux sur la tête, avec le massacre nazi contre les Juifs européens pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Peres n'est pas stupide, il connaît le pouvoir des mots et la magie des petites phrases. Cependant, il ne dit pas souvent ce qu'il pense, ni ne pense ce qu'il dit, dans le but d'échapper à un monde qui redoute d'affronter les mensonges sionistes.

La conception de Peres d'un "Etat palestinien" est incompatible avec les aspirations légitimes du peuple palestinien, comme elle est incompatible avec la loi internationale et les droits de l'homme.

"M. Paix", comme il est quelquefois surnommé de façon trompeuse, voudrait que les Palestiniens "s'installent" dans une entité déformée, tronquée et territorialement discontinue sur des "morceaux" de la Cisjordanie , sans Jérusalem Est et certainement sans le rapatriement des millions de réfugiés palestiniens déracinés de leurs maisons, de leurs villes et de leurs villages il y a soixante ans, dans une tragédie de déportation et d'exil qui continue aujourd'hui.

Le Hamas, comme 99% des Palestiniens, rejette avec force une telle liquidation scandaleuse des droits palestiniens inaliénables. Même Mahmoud Abbas, le Président du régime fantoche pro-américain de Ramallah, qu'Israël considère comme un "partenaire de paix modéré et acceptable", refuse ouvertement une telle capitulation humiliante au sionisme.

Exemple classique du dirigeant sioniste consommé, Peres peut penser que mentir au monde et contrarier l'infortuné régime de l'Autorité Palestinienne dans la capitulation à la réalité sioniste sera une bonne chose pour les Juifs et pour la paix.

Il a absolument tort. Les Palestiniens sont peut-être actuellement en état de faiblesse, comparés à Israël, un Etat puissant qui tire beaucoup de sa supériorité militaire, économique et technologique de sa domination serrée des hommes et des politiques américains.

Cependant, cette situation anormale ne se perpétuera pas à jamais. L'Allemagne nazie (Israël est sans aucun doute la version actualisée du Troisième Reich, en dépit de toute ses clameurs et sa hasbara du contraire) n'a pas duré longtemps. Ni le Stalinisme diabolique, qui avait beaucoup en commun avec le sionisme, à certains égards. Un fait bien connu des historiens.

Tenter de contraindre les Palestiniens à se soumettre au sionisme, que ce soit par la force brute, comme le fait Israël, ou par des incitations économiques comme Peres essaie de le faire, ou les deux, ne ferait que garder les braises de l'injustice couvant sous la surface.

Alors, ce que Peres et ce genre de personnes voient comme "l'ingéniosité juive" s'avèrera finalement n'être que l'expression d'une arrogance à courte vue et d'une stature d'homme d'état médiocre.

En plus de proférer ses petites phrases habituelles qui font la joie des journalistes mais qui sont mensongères sur les Palestiniens et leur calvaire interminable, Peres passe du temps ces jours ci à essayer de convaincre le monde que l'Iran est l'Allemagne nazie n°2 et son Président Ahmadinejad est Adolphe Hitler.

Comment quiconque ayant un iota d'honnêteté et de droiture peut-il comparer l'Allemagne nazie, qui a détruit l'Europe et causé la mort de dizaines de millions de personnes, avec l'Iran, un pays du tiers monde dont le seul "crime" est son refus de se soumettre à l'hégémonie américano-sioniste ?

En outre, il est évident que Peres, qui a joué un rôle clé dans l'introduction des armes nucléaires au Moyen Orient via la connexion française il y a plusieurs décennies, est hautement incompétent pour sermonner le monde sur une prétendue menace nucléaire iranienne.

Il est certain qu'Israël, qui possède un arsenal énorme de centaines de bombes et têtes nucléaires dirigées vers Téhéran, Le Caire, Damas et Beyrouth (et peut-être aussi Berlin), n'a aucun droit à inciter l'Occident contre la République Islamique. En dernière analyse, l'Iran a le droit inaliénable de développer la technologie nucléaire et même les armes nucléaires pour dissuader les chiens enragés du sionisme, à Tel Aviv et à Washington, D.C.

Les armes nucléaires, comme toutes les armes de destruction de masse, sont affreuses et maléfiques. Cependant, l'Amérique et Israël sont d'abord et surtout à blâmer pour avoir transformer notre monde en une jungle où, pour survivre, il faut être un renard, un tigre ou un serpent venimeux.

Israël clame qu'il n'a jamais menacé de décimer aucun pays ni peuple et que ses stocks nucléaires n'ont que des "fins pacifiques".
Mais Israël décime le peuple palestinien depuis soixante ans et certains de ses dirigeants, à la mentalité hitlérienne, menace déjà d'infliger un holocauste à leurs victimes.

Il est certain que si les Palestiniens avaient été forts, Israël n'aurait pas détruit leurs villes, démoli leurs maisons, rasé au bulldozer leurs fermes avant de les expulser aux quatre coins de la planète.
En conclusion, il ne faut pas compter sur Peres et les autres dirigeants sionistes pour dire la vérité, car le sionisme et la vérité sont intrinsèquement incompatibles.

Pendant la période où il fut Premier Ministre, en 1996, après l'assassinat d'Yitzhak Rabin, Peres a supervisé le massacre de Qana, au sud du Liban, lorsque la Wehrmacht israélienne a délibérément assassiné plus d'une centaine de civils libanais, dont de nombreux enfants, qui s'étaient réfugiés dans les quartiers généraux des Casques Bleus de l'ONU, dans le village de Qana.

Pour ceux qui auraient oublié, ou ne le sauraient pas, ni Peres ni Israël n'ont jamais eu le courage moral de présenter leurs "excuses".

Ils n'ont à l'évidence pas l'envergure morale pour le faire. Et leurs crimes sont trop colossaux et trop nombreux pour être expiés.

Source : Nazionism - Exposing Israel

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

8 mai 2008