Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 982 fois

Grande Bretagne -

Tractatus Logico Palestinicus

Par

Atzmon s’efforce ici de tirer le discours palestinien de là où Wittgenstein l’avait laissé…

1. Ce qui peut ne serait-ce qu’être énoncé peut être énoncé clairement, et ce dont nous ne pouvons pas parler, nous devons le passer sous silence. (Ludwig Wittgenstein, 1918)

Tractatus Logico Palestinicus

1.1. L’humanisme et l’éthique sont les fins pour lesquelles il vaut la peine de se battre.

1.2. La politique occidentale et le discours politique (d’autre part) sont relatifs au pouvoir et à l’hégémonie.

1.3. Partant, l’humanisme et l’éthique sont aliènes au discours politique occidental, et vice-versa ?


2. La lutte de libération palestinienne est enracinée dans des arguments humanistes et éthiques, dès lors qu’elle est fondée sur des droits moraux, à savoir le droit au retour et à la libération.

2.1. La lutte de libération du peuple palestinien étant une cause humaniste, les hommes politiques et le discours politique occidentaux sont étrangers à la lutte du peuple palestinien.

2.11. Partant, le monde politique occidental – de gauche, de droite et du centre – n’a rien pu faire pour le peuple palestinien et pour son combat, tout au long de décennies entières d’abus sionistes.

2.12. C’est là, malheureusement, une lecture exacte du colossal échec de la gauche à aider le peuple palestinien. En tant que logos politique, la gauche ne se préoccupe que de pouvoir et d’hégémonie. Par conséquent, elle n’a jamais cessé d’exploiter le discours palestinien afin de pérenniser sa propre pertinence (disons plutôt : sa propre ineptie) au sein de son univers phantasmatique.

2.121. Les Palestiniens en ont retiré la leçon. Leur mouvement de libération a mûri, et il a abandonné le rêve utopiste qui était à la fois aliène à leur cause nationale et facteur de déviation.

2.1211. Le combat des Palestinien étant un combat ethnique et national, déterminé par la géographie, les idéologies prolétariennes et cosmopolitiques feraient bien de revoir leur copie en tenant compte de ces paramètres.

2.122. Toutefois, il faut dire la vérité : les pétitionnaires occidentaux de gôche ont été extrêmement efficace à produire une culture de la solidarité, que celle-ci se manifestât sous la forme de badges, d’écharpes et de pancartes, qu’ils ont fait circuler entre eux et parmi des membres de leur famille proche.

2.123. Ce que nonobstant, les badges, les pancartes et les tracts n’ont pas sauvé le moindre gamin palestinien des obus de char israéliens.


2.2. Le peuple palestinien devra se libérer.

2.21. Et les activistes de la solidarité feraient bien d’apprendre à écouter.


3. Etant donné que l’humanisme et l’éthique valent la peine que l’on se batte pour eux (1.1),

3.1. Et étant donné que le combat des Palestiniens est une cause humaniste (2.1),

3.2. Nous devons soutenir les Palestiniens pour ce qu’ils sont, et soutenir leur choix (démocratique).


4. Il est une difficulté, inhérente au cœur du discours de la solidarité avec les Palestiniens, qu’il faut résoudre :
Le sionisme (idéologie), le judaïsme (religion), la judaïté (identité) et les juifs (peuple) sont entre eux en étroite corrélation, et il y a une confusion des termes. Conséquemment, toute forme d’activisme pro-palestinien est étouffée dans l’œuf par la crainte d’accusations de soutenir des idées susceptibles d’être considérées par d’aucuns comme ressortissant au racisme.

4.01. En même temps, l’immense majorité des Palestiniens et des militants de la solidarité avec eux ont conscience du fait qu’il est impossible de faire le distinguo entre Israël, les lobbies juifs, les groupes juifs de pression et d’autres formes d’activisme tribal juif.

4.1. La question qui vient immédiatement à l’esprit est la suivante : comment pouvons-nous dire que ce à quoi nous croyons est la vérité et néanmoins continuer à nous considérer humanistes ?

4.12. Comment pouvons-nous parler ouvertement de l’Etat juif, du lobbying juif, du judaïsme et de la judaïté, et néanmoins rester attachés à une position humaniste, antiraciste et éthique ?

4.2. La réponse à cette question est simple : nous ne serons en mesure de le faire qu’à la condition que nous ayons réussi à démanteler catégoriquement les traces de toute argumentation raciste. Nous devons nous abstenir de parler des gens, tout en condamnant et en attaquant toute forme de sionisme, de tribalisme politique juif et de judaïté. Nous devons les attaquer, en tant qu’idéologie et en tant que credo dogmatique.

4.3. Nous sommes fondés à le faire, en tant qu’humanistes, pour la simple raison que toute forme de politique tribale juive ne peut être que racialement orientée et exclusiviste. Nous sommes fondés à référer au tribalisme politique juif en tant que vision du monde antihumaniste et anti-universaliste.

4.4. Il en découle que le démantèlement de l’idéologie et du tribalisme politique juifs est une mission humaniste.

4.5. Combattre la politique tribale juive est un acte humaniste et moral, parce qu’il vise à la paix, à l’universalisme et à l’inclusion (par opposition à la guerre, au tribalisme et à l’exclusivisme).

5. Ce qui peut ne serait-ce qu’être énoncé peut être énoncé clairement, et ce dont nous ne pouvons pas parler, nous devons le passer sous silence.

Source : http://palestinethinktank.com/

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Même auteur

Gilad Atzmon

Même date

22 octobre 2008