Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1903 fois

USA -

Un an de silence depuis la mort de Rachel Corrie

Par

Elizabeth Corrie est la cousine de Rachel. Elle est directrice et professeur dans une école d'Atlanta.

Quand trois américains qui traversaient Gaza ont été tués, vraisemblablement par des palestiniens dans l'explosion du 15 octobre 2003, le FBI est intervenu dans les 24 heures pour enquêter sur ces morts.
Un an après, ni le FBI, ni aucune autre équipe américaine n'a fait quelque chose pour enquêter sur la mort d'une américaine tuée par des Israéliens.
Pourquoi cette double logique ? Peut-être révèle-t-elle la vérité la plus dérangeante de toutes.

Un an de silence depuis la mort de Rachel Corrie


Photo prise entre 15 et 16 h par Joseph Smith (ISM). On voit que Rachel est clairement visible avec sa veste orange. Elle parle au conducteur du bulldozer avec un mégaphone et lui demande de ne pas démolir la maison.

Tuée en Israël

Il y a seulement un an, le mois de mars était encore associé à des choses positives, pour moi comme pour beaucoup : la fin de l’hiver, la promesse du printemps et même de l'été. Cette année, et pour tout le reste de ma vie, mars signifie tout à fait autre chose : l'anniversaire de la mort brutale de ma cousine, Rachel Corrie;

Le 16 mars 2003, un soldat israélien et son chef ont foncé sur Rachel avec un bulldozer Caterpillar de neuf tonnes, alors que sans arme, et parfaitement visible avec sa veste orange fluorescente, elle protégeait une maison palestinienne promise à la démolition par l'armée israélienne.

La mort de Rachel Corrie, et la réponse qui a été donnée à son cas - ou plutôt qui n'a pas été donnée - a révélé des vérités dérangeantes, et parfaitement immorales et criminelles.

D'abord, Rachel est morte en essayant d'empêcher la démolition d'une maison, punition collective habituellement pratiquée par l'armée israélienne et qui a transformé en sans abri plus de 12000 Palestiniens depuis le début du second soulèvement en septembre 2000.

Cette pratique est une violation de la loi internationale, y compris de la Quatrième convention de Genève.

Deuxièmement, Rachel a été renversée par un bulldozer Caterpillar fabriqué aux Etats Unis et envoyé en Israël dans le cadre de l'assistance des Etats-Unis à Israël dont le budget oscille entre 3 et 4 milliards de dollars par an, prélevés sur les impôts des Américains.

L'utilisation des bulldozers Caterpillar pour détruire des habitations, sans parler de ces militants des droits de l'homme, sans arme, qu'on écrase - viole la loi des Etats-Unis y compris l'Acte de Contrôle d'exportation des armes, qui interdit l'utilisation de l'aide militaire contre les civils.

Troisièmement, l'auto-absolution de l'armée israélienne pour la mort de Rachel et la résistance de l'Etat d'Israël à une enquête indépendante sur ce cas, met en lumière et la résistance de l'administration de Sharon à assumer ses responsabilités dans la mort d'une citoyenne américaine et la couardise de l'administration Bush qui permet à une nation étrangère d'attaquer impunément des citoyens états-uniens.

Quatrièmement, la mort de Rachel n'est que la première de plusieurs attaques israéliennes contre des citoyens étrangers en Cisjordanie et à Gaza.

Brian Avery, du Nouveau Mexique, a reçu une balle en plein visage le 5 avril 2003;


Tom Hurndall, un citoyen anglais, a reçu une balle en pleine tête le 11 avril 2003 ; il est mort le 13 janvier 2004et James Miller un autre anglais, a aussi été abattu et est décédé en avril 2003.

A retenir : ce n'est que pour le procès Hurndall que le soldat israélien responsable de l'attaque sera poursuivi devant les tribunaux, et cela parce que c'est le gouvernement britannique qui, après plusieurs mois, a finalement pris acte des preuves surabondantes fournies par la famille Hurndall.

A l'approche du 16 mars, les habitants et les citoyens des Etats-Unis devraient s'interroger sur ce qui fait qu'un citoyen américain sans arme peut être tué impunément par un soldat d'une nation alliée qui reçoit une aide massive des Etats-Unis et utilise un produit manufacturé aux Etats-Unis par une grande société U.S que paient les dollars des impôts états-uniens.

Quand trois américains qui traversaient Gaza ont été tués, vraisemblablement par des Palestiniens dans l'explosion du 15 octobre 2003, le FBI est intervenu dans les 24 heures pour enquêter sur ces morts.

Un an après, ni le FBI, ni aucune autre équipe américaine n'a fait quelque chose pour enquêter sur la mort d'une Américaine tuée par des Israéliens.

Pourquoi cette double logique ? Peut-être révèle-t-elle la vérité la plus dérangeante de toutes.


A lire aussi, l’excellent article de John Sweeney sur les victimes de l’ISM

Source : International Herald Tribune

Traduction : CS pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Victimes ISM

Même date

3 mars 2004