Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3663 fois

Cisjordanie -

Un autre détenu en grève de la faim conteste une politique inchangée : Hana Shalabi au 14ème jour de grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements et la détention administrative

Par

Ramallah, 29 février 2012 – Addameer demande la libération immédiate de Hana Shalabi, prisonnière palestinienne en grève de la faim actuellement détenue sans inculpation ni procès par Israël. Aujourd'hui 29 février, Hana est entrée dans son 14ème jour de grève de la faim pour protester contre le traitement inhumain et dégradant qu'elle a subi pendant et après son arrestation.

Un autre détenu en grève de la faim conteste une politique inchangée : Hana Shalabi au 14ème jour de grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements et la détention administrative

Rassemblement en soutien à Hana Shalabi à Ramallah, Place Al-Manara, le 28 février 2012
Hana s'est vue remettre un ordre de détention administrative de 6 mois le 23 février. Après avoir été reportée de la date initiale du 27 février, l'audience de révision d'aujourd'hui concernant la confirmation de son ordre a abouti à la décision du juge militaire israélien de reporter la décision encore une fois. Au lieu de prendre une décision, le juge a déclaré qu'il allait rencontrer un officier du renseignement israélien le 4 mars. Ni Hana ni ses avocats ne seront autorisés à assister à cette rencontre. Le juge militaire prendra sa décision sur la confirmation de l'ordre à la suite de cette réunion.
 
Hana a été arrêtée le 16 février, moins de quatre mois après avoir été libérée de plus de deux ans de détention administrative le 18 octobre 2011, dans le cadre de l'accord d'échange de prisonniers conclu par le gouvernement israélien et le Hamas, au cours duquel 1.027 prisonniers politiques palestiniens ont été libérés en échange du soldat israélien capturé Gilad Shalit.

Lors de son arrestation, Hana et sa famille ont été battus et harcelés par les forces israéliennes d'occupation. Après avoir été emmenée au centre de détention Salem, Hana a été à nouveau rouée de coups, elle a subi des humiliations et autres violations flagrantes. Elle a immédiatement entamé une grève de la faim illimitée et a été ensuite placée en isolement cellulaire à titre de sanction.

Après l'avoir visitée le 27 février 2012, l'avocat d'Addameer Samer Sam'an a noté qu'elle avait été ramenée dans une cellule avec d'autres prisonnières palestiniennes. Elle n'absorbe aucun type de nourriture ni minéraux, et ne boit que de l'eau. Après un premier examen médical, elle refuse maintenant tout autre examen. L'avocat d'Addameer Mahmoud Hassan a indiqué, après l'avoir vue lors de l'audience d'aujourd'hui, qu'elle semble fatiguée mais que son mental est fort.
 
Le 23 février, la mère d'Hana, 65 ans, et son père, 67 ans, (photos ci-dessous) ont commencé eux aussi une grève de la faim illimitée en solidarité avec leur fille.

Photo

Photo


La grève de la faim d'Hana a commencé pendant les 66 jours de grève de la faim du détenu administratif Khader Adnan, dont l'affaire a aidé à faire prendre conscience de l'usage par Israël de la détention arbitraire et de ses violations du droit humanitaire international, qui n'autorise l'utilisation de la détention administrative que dans des situations d'urgence, mais n'autorise pas qu'elle soit utilisée comme sanction lorsqu'il n'y a pas suffisamment de preuves pour des procédures pénales.
 
Addameer exhorte la communauté internationale à continuer à faire pression sur Israël pour mettre fin à sa pratique de détention administrative et pour libérer immédiatement Hana Shalabi avant la confirmation de son ordre de détention administrative. Hana a déclaré qu'elle continuera sa grève de la faim si elle est maintenue en détention administrative ; pour obtenir sa libération, les coalitions locales et internationales doivent agir rapidement pour former un mouvement de soutien.

Pour plus d'information sur le cas de Hana, vous trouverez son profil ici.
 
 
***
 
Addameer Prisoner Support and Human Rights Association
P. O. Box: 17338, Jerusalem
Tel:+972 (0)2 296 0446 / 297 0136
Fax: +972 (0)2 296 0447
Email: info@addameer.ps
Website: www.addameer.org


Voir le site créé "Free Hana".

Source : Addameer

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Addameer

Même date

1 mars 2012