Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2233 fois

Palestine -

Un document confidentiel israélien donne un aperçu effrayant de l'Apartheid

Par

Un document du Ministère israélien de la Défense donne un aperçu de la mentalité de la bureaucratie d'Apartheid, souligne les restrictions à la liberté de mouvement, le nettoyage ethnique bureaucratique, la manipulation politique et la tentative pour encourager les collaborateurs.
Lisez le résumé et l'analyse d'Electronic Intifada.

Un document confidentiel israélien donne un aperçu effrayant de l'Apartheid

Le Président Jimmy Carter a irrité Israël et ses amis en décrivant l'oppression et la persécution abominables qui sévissent dans les Territoires Palestiniens Occupés, à travers un système rigide de laissez-passer et de pure ségrégation entre les citoyens de la palestine et les colons Juifs installés en Cisjordanie .

Aujourd'hui, Electronic Intifada a obtenu du Ministère israélien de la Défense un Powerpoint de présentation qui fournit un aperçu effrayant de la mentalité de la bureaucratie d'Apartheid.

La première page du document porte le nom de "Coordination des des Activités du Gouvernement dans les Territoires" ainsi que son acronyme "COGAT" en bas de chaque page.

Il fait référence à l'unité de l'armée israélienne qui impose l'Occupation à la population civile palestinienne.

L'en-tête de la première page porte également les noms et le logo de "l'Etat d'Israël" et du "Ministère de la Défense".

Datée du 12 janvier, la présentation est intitulé "Principales Mesures pour faciliter la vie quotidienne de la population palestinienne".

Loin de tout cela, le document fournit le détail du régime des graves restrictions au mouvement, du nettoyage ethnique bureaucratique, de la manipulation politique et de la stimulation des collaborateurs qu'Israël impose en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza occupées.

Le document, en anglais, semble être véritable. Bien que son véritable objectif ou son public ne soit pas connu, il a pu être conçu pour impressionner les diplomates étrangers de la générosité d'Israël envers les Palestiniens.


Principales politiques soulignées dans le document :

Les efforts pour donner plus d'autonomie à Abu Mazen (le Président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas) en facilitant l'entrée des équipements de sécurité pour la Garde Présidentielle" donnés par les pays étrangers.
(Les Etats-Unis ont récemment annoncé qu'ils fourniraient des millions de dollars en armes et en équipement à cette unité qui sert de milice personnelle à Abbas et à sa faction du Fatah qui cherchent à renverser le gouvernement du Hamas élu démocratiquement).


L'octroi de privilèges spéciaux pour les "déplacements des VIPs et des hauts responsables palestiniens" et des autres alliés d'Abbas, y compris "en facilitant leurs déplacements sans contrôles de sécurité".

Ces privilèges spéciaux, non disponibles aux millions de Palestiniens, ont pour but de "renforcer Abu-Mazen", vraisemblablement aux dépens du gouvernement dirigé par le Hamas élu démocratiquement et de ses dizaines de députés qui, loin d'apprécier le traitement de VIP, ont été enlevés et sont détenus sans charges ou procès par les Forces de l'occupation Israélienne.


L'attribution d'autorisations spéciales à 505 "hommes d'affaires" palestiniens, leur permettant d'être exempts de la Loi sur la Liberté de Mouvement qui interdit aux palestiniens de séjourner la nuit en Israël. Ils seront également sujets à très peu de contrôles de sécurité.

Cette classe privilégiée pourrait également tirer profit "d'une possible restitution au secteur privé de 60 millions de dollars de l'argent des taxes gelées, en fonction des papiers d'identité de l'homme d'affaires, et de la création d'un mécanisme de travail."

Cela pourrait probablement indiquer qu'Israël, de connivence avec Abbas, cherche à détourner la richesse nationale palestinienne qu'il a illégalement saisie, en contournant le Ministère des Finances de l'Autorité Palestinienne et en la redistribuant aux copains d'Abbas.


• Avec une précision effrayante, il permet à 42.899 ouvriers palestiniens de travailler en Israël et dans les colonies et exempte 2.000 travailleurs agricoles palestiniens de la Loi sur la Liberté de Mouvement afin qu'ils puissent séjourner la nuit en Israël.

D'autre part, seuls 1600 de ces employés seraient autorisés à entrer dans Jérusalem-Est Occupé, la plus grande ville palestinienne de Cisjordanie


Des millions de Palestiniens dans le monde entier n'ont pas le droit de visiter ou de vivre dans leur pays en raison des restrictions et des lois israéliennes qui discriminent les Non-Juifs.

Cependant, quelques Palestiniens privilégiés ont pu entrer en raison de leur citoyenneté américaine ou européenne, dont les citoyens sont généralement autorisés à entrer en Israël sans visas en tant que touristes.

Même cette existence périlleuse a été récemment menacée par la nouvelle pratique israélienne qui leur refuse de ré-entrer s'ils quittent le pays pour n'importe quelle raison.

Tandis que le document affirme que ces restrictions seront assouplies, il confirme également la politique d'interdiction de toute vie de famille ordinaire pour les Palestiniens.

Les Palestiniens (toujours désignés sous le nom de "ressortissants étrangers") en possession de passeports étrangers, même ceux avec des conjoints et des familles qu'Israël reconnaît en tant que résidants, seront limités à un séjour cumulé n'excédant pas 27 mois dans leur pays.

Aucun autre pays se considérant comme une démocratie ne traite systématiquement le peuple autochtone en tant qu'étrangers et les expulse de cette manière, séparant ainsi les familles.

En conclusion, le document énumère un certain nombre de catégories de travailleurs humanitaires qui bénéficieront d'une certaine marge de manœuvre concernant les Lois très strictes sur la Liberté de Mouvement.

Celles-ci incluent 1.450 personnels religieux, 1.300 employés d'hôpital, 300 employés d'hôtel, et des avocats, des professeurs et les habitants d'une enclave à Jérusalem-Est Occupé qui a été assiégée par les colons et le Mur d'Apartheid.

Dans un système de contrôle impitoyable et obsédant comme celui imposé par Israël aux Palestiniens, même cet "assouplissement symbolique" purement conçu pour une opération de relations publiques ne doit pas être considéré comme acquis ; Israël ment habituellement sur ce qu'il fait.


Par exemple, au cours d'une réunion au sommet avec Mahmoud Abbas en décembre, le Premier Ministre israélien Ehud Olmert a promis d'enlever des dizaines de checkpoints et d'obstacles empêchant la circulation des Palestiniens à l'intérieur de la Cisjordanie Occupée.

Les Forces d'Occupation Israélienne ont ensuite affirmé avoir enlevé 44 de ces centaines d'obstacles afin de respecter la promesse Olmert.

En fait, le quotidien israélien Haaretz a signalé le 22 janvier que l'armée israélienne avait admis dimanche qu'en réalité ces 44 barrages routiers soi-disant enlevés autour des villages de Cisjordanie n'existaient pas.


Ce qui existe, et que le monde entier peut voir, c'est un régime terrifiant de contrôle totalitaire sur des millions de Palestiniens qui restent des prisonniers du système raciste d'Israël et des milices de l'armée et des colons qui l'imposent.



Lire la traduction de la présentation de COGAT, Bureau israélien de Coordination des Activités du Gouvernement dans les Territoires (ndt : Territoires Occupés), intitulée :
Principales Mesures pour faciliter la vie quotidienne de la population palestinienne

Source : Electronic Intifada

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

Ali Abunimah

Même date

28 janvier 2007