Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2034 fois

Israël -

Un document du Département de la Défense israélien : Le Golan contre la Paix avec la Syrie, un plan pour frapper l’Iran

Par

Un document du Département de la Défense recommande des plans d'urgence pour attaquer l'Iran, la conclusion d’un accord avec la Syrie qui comprend un retrait du Plateau du Golan et la prévention de nouvelles élections dans l'Autorité Palestinienne, même si cela signifie une confrontation avec les États-Unis.
Le document sera présenté au Conseil des ministres le mois prochain dans le cadre d’une estimation annuelle de la situation du Conseil de Sécurité Nationale.

Le document prévient qu’en 2009, Israël pourrait se retrouver pratiquement seul face à un Iran nucléaire, suite à un rapprochement entre les États-Unis, l'Iran et le monde arabe, ce qui ébranlerait également la supériorité militaire d’Israël.

En outre, il met en garde contre un éventuel effondrement de l'Autorité Palestinienne, qui aurait pour effet de tuer la solution à deux États.

"La menace de l’Iran à la survie d’Israël" se trouve en tête de la liste des menaces du document, suivie par la "menace stratégique" des missiles et des roquettes à longue portée appartenant à différents pays de la région.

"Israël fait face à ces menaces, presque seul," dit le document. "Il est impératif de mobiliser la communauté internationale et d'obtenir une coopération régionale. La nouvelle administration américaine est une occasion pour le faire."

Le document affirme qu'Israël a une «fenêtre» limitée dans laquelle il peut agir avant que l’Iran obtienne des armes nucléaires et une hégémonie régionale. Israël doit donc mettre en place une option militaire contre l'Iran, dans le cas où d'autres pays abandonneraient la lutte. Le Département de la Défense conseille au gouvernement de «travailler discrètement sur des plans d'urgence pour faire face à un Iran nucléaire".

Il recommande également une coopération étroite avec les États-Unis pour empêcher un accord entre Washington et Téhéran qui pourrait compromettre les intérêts d'Israël.

Le document prévient qu’après la fin du mandat du Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le 9 Janvier 2009, il pourrait «disparaître» de la scène politique. Cela pourrait provoquer une désintégration de l'Autorité Palestinienne, ce qui augmenterait le risque du retrait de la solution à deux États.

En raison de cette possibilité, couplée à la crainte que le Hamas puisse remporter une nouvelle élection, le document recommande "d'empêcher les élections de l'Autorité Palestinienne, même au prix d'un affrontement avec les États-Unis et la communauté internationale."

Le document conseille également la poursuite de la pression israélienne sur le Hamas pour l’isoler et l’affaiblir, ainsi que le renforcement des alternatives à celui-ci. "Si la trêve s'effondre et que le conflit reprend dans la bande de Gaza, Israël doit agir pour renverser le gouvernement du Hamas», dit-il.

En ce qui concerne la Syrie, le document dit "un accord avec la Syrie doit être proposé, malgré le lourd tribut qu’Israël aurait à payer". Le département de la Défense estime que la suppression de la Syrie du conflit doit aboutir à un accord avec le Liban, affaiblissant ainsi, de manière significative, l’axe radical Iran-Syrie-Hezbollah-Hamas.

La nouvelle administration américaine doit être exploitée pour soutenir ce processus, ajoute le document.

Israël devrait soutenir les factions modérées au Liban dans les élections parlementaires prévues l'an prochain, mais pas au détriment des intérêts d'Israël, continue-t’il. Dans le même temps, Israël doit renforcer sa dissuasion contre le Hezbollah et doit agir "discrètement" contre la contrebande d'armes du Hezbollah.

Le document propose diverses mesures pour renforcer les liens d'Israël avec les pays arabes sunnites modérés, et en particulier avec l'Arabie saoudite. «Israël doit examiner les moyens d'élargir son dialogue avec l'Arabie saoudite sur divers intérêts partagés», dit le document. Il doit également agir pour neutraliser les risques potentiels en Arabie Saoudite, tels que le développement de sa capacité nucléaire, ses achats de missiles à longue portée ou son barrage à une ouverture militaire avec Israël.

La Jordanie, dit le document, connaît une grave crise politique et économique. "La Jordanie se sent abandonnée à l'échelon régional et continue de voir Israël et l'Occident comme un soutien stratégique», dit-il. "Renforcer et stabiliser nos liens avec la Jordanie est crucial pour la sécurité d'Israël. La coopération économique avec la Jordanie doit être renforcée."

En ce qui concerne la nouvelle administration à Washington, le document signale que «les États-Unis sont intéressés pour mettre en place un alignement régional et international contre l'Iran, et Israël est celui qui pourrait payer le prix." Il prédit que l'Iran et les États-Unis commenceront des négociations et met en garde qu’Israël doit travailler à prévenir tout accord qui serait "problématique" de son point de vue.

Le document recommande de persuader la nouvelle administration à soutenir les pourparlers avec la Syrie, auxquels s’oppose l'administration Bush. Les États-Unis, pour leur part, devraient demander à Israël de renforcer les modérés au Liban en faisant des concessions sur les fermes de Shaba et de Ghajar et de mettre fin à son opposition à l'armement de l'armée libanaise par l’Amérique.

Israël doit également veiller à ce que les recommandations préparées par les trois généraux américains sur une coordination de sécurité entre Israéliens et Palestiniens, qui doivent être présentées à la nouvelle administration, correspondent à ses intérêts, dit le document.

Il prévient également que les Etats-Unis sont en train d'armer les États arabes modérés, en particulier l'Égypte et l'Arabie Saoudite, "d'une manière qui ébranle l’avantage des Forces de Défense Israéliennes» , en particulier dans le domaine aérien». Israël doit agir pour empêcher cela autant que possible, dit-il.

Le document examine aussi les réponses possibles d’Israël à une provocation du Hamas dans le sud du pays ou à une provocation du Hezbollah dans le nord du pays en 2009. Il souligne qu'Israël doit éviter une guerre d'usure ou un conflit sur deux fronts, et, par conséquent, il doit d'abord tenter de contenir la provocation plutôt que d'être entraîné dans des représailles qui aggraverait la situation. Toutefois, après, il devrait envoyer un "message ferme de dissuasion."

Si l'escalade se poursuit, Israël doit "envisager d'entreprendre une large confrontation pour frapper durement l'ennemi et mettre fin à l'affrontement dans un court laps de temps, et avec un résultat aussi clair que possible", ajoute-t-il.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Normalisation

Même auteur

Barak Ravid

Même date

23 novembre 2008