Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1705 fois

France -

Un parti politique français appelle à boycotter Israël, du jamais vu !

Par

> immigrationstorys@yahoo.fr

Chérif BOUDELAL est président de l’association «L’Immigration Repère et Citoyenneté», et vice-président du Collectif «Paix Comme Palestine» - France

Enfin, Israël sur le banc des accusés en France, dénoncé par un parti politique : le «Nouveau Parti Anticapitaliste-NPA» qui appelle les Français à le boycotter, et il dit non à l’impunité des criminels israéliens. Une lueur d’espoir pour libérer les esprits dans un monde muselé, pour faire triompher la vérité longtemps bafouée dans le pays des droits de l’Homme. Une vérité qui sera au service de la paix pour le bien de l’humanité.

Pour la première fois un parti politique en France ose dire publiquement non à l’impunité d’Israël, non au soutien du gouvernement français à Israël au nom du peuple français. Il dit non au silence complice qui a très longtemps régné en maître sur la seine politique française. Et de plus il inclut dans sa campagne électorale pour les européennes du 7 juin 2009, l’appel au boycotte d’Israël ! Une première qui pourra faire des petits ! Un tabou est déjà fissuré, il convient de le briser carrément pour libérer les esprits et les langues qui pourront désormais critiquer même le sionisme qui constitue les poumons et l’oxygène d’Israël.


Cette année 2009 se révèle prometteuse. D’abord par la fin de l’apartheid maquillé aux USA ; ensuite par la continuité du processus de l’émancipation des pays de l’Amérique latine ; et puis par la déchéance morale des dirigeants israéliens et la dérive de leur armée à Gaza, après la claque magistrale qu’elle a subie au Liban sous les coups de boutoir de la Résistance libanaise. Avec ce commencement de la délivrance de la France du joug sioniste, nous pouvons espérer que le monde est sur la bonne voie pour se libérer de tous ses tyrans.

Fondé par des militants éclairés qui défendent toutes les justes causes en France et dans le monde, le NPA est formé essentiellement par les anciens militants de la LCR, dissoute en juin 2008, et d’un grand nombre de militants venant des partis dits de gauche.

Lassés par la bureaucratie ankylosée de leurs ex partis qui n’arrivent pas à évoluer dans le temps, ils ont préféré se rallier au nouveau parti qui leur promet la construction d’un monde nouveau dont le but est d’œuvrer pour le bien-être des Français et au-delà, pour l’humanité en promouvant la paix et la fraternité entre les peuples.

Le NPA donne l’espoir aux laissés pour compte de France, de pouvoir défendre leurs droits face à un capitalisme sauvage qui a mené les économies du monde à la dérive et affamé des peuples entiers, mais aussi de s’émanciper sur le plan politique.


Désormais les Français se sentiront libres de critiquer Israël et le sionisme, chose considérée jusque-là comme une ligne rouge à ne pas dépasser. Les militants du NPA ont déjà dépassé ce stade, et leur exemple ouvre sans doute le chemin de l’émancipation devant tous des militants des autres partis politiques et de simples citoyens dans l’esprit desquels on a perpétué la culpabilité d’« antisémite », voire de collabos, pour mieux les museler.
C’est un premier pas en avant qui «autorisera» les Français de débattre de la question et connaître le vrai visage du sionisme qui agit de l’intérieur de leurs institutions et soutient aveuglement l’Etat d’Israël en leur nom.

C’est grâce aux lobbies sionistes qu’Israël bénéficie d’un statut unique au monde lui permettant de commettre les pires des crimes qu’il veut sans être inquiété. Par leur soutien à cet Etat colonisateur, génocidaire et raciste, les sionistes occidentaux encouragent la guerre contre le peuple palestinien en empêchant ainsi ses enfants de naître, de grandir et de vivre en paix, alors qu’eux et leurs familles vivent loin du conflit, en paix et dans le confort. Ce sont les commanditaires des crimes à distance. La liberté d’expression au sujet du sionisme et d’Israël est officiellement lancée à travers le NPA.


Un communautarisme international qui ne dit pas son nom

Alors que le sionisme constitue un communautarisme international qui n’a rien d’égal au monde, disposant d’influence illimitée, bâillonnant les peuples et leurs dirigeants, personne ne peut le dénoncer sans être accusé d’antisémite et/ou traîné devant les tribunaux. L’antisémitisme est une arme idéologique du sionisme qui consiste à intimider les gens et les obliger à se taire sur les crimes d’Israël. D’où l’intouchabilité de cet Etat de l’apartheid qui n’a jamais été sanctionné malgré les pires des crimes qu’il a commis contre les Palestiniens et les Libanais.

Aucun des partis politiques français ne l’a jamais condamné ni appelé à le sanctionner pour ses crimes, même pas après les derniers massacres des habitants de Gaza, en sachant que ses armées ont utilisé des armes interdites tel le phosphor blanc, entre autres, qui brûle les gens vivants !

Les citoyens français peuvent désormais s’exprimer au sujet de ces deux entités sans avoir peur d’être accusées de toutes les ignominies par les philos sionistes sans scrupule. Ils pourront même les traîner devant les tribunaux pour avoir fait l’apologie du crime.

Ceci dit, la voie est désormais ouverte aux sans voix pour exprimer leurs points de vue sans être accusé d’antisémite par les ennemis de la paix qui sautent au cou de quiconque ose critiquer Israël. Bien qu’en France le mot sioniste est encore tabou, contrairement aux USA, son influence est ressentie tous les jours à travers leCRIFet ses acolytes dont les manifestations sont médiatisée à outrance, y compris pour faire l’apologie du crime.

Aux USA, même quand on critique le capitalisme on est taxé d’antisémite car le lobby sioniste s’estime le détenteur de l’économie US (voir le livre de Finkelstein « L’industrie de l’holocauste »). Et ce n’est pas faux. Quand on pense que ce lobby à lui seul déverse sur Israël des dizaines de milliards de dollars par an pour financer la construction des colonies, on ne peut que le croire.

Le grand musicien juif d’origine russe, Yehudi Menuhin - qui a été boycotté par les lobbies sionistes mondiaux 25 ans durant parce qu’il était contre la politique de l’Etat d’Israël et le sionisme - a dit, en s’adressant aux dirigeants israéliens, ceci : «celui qui tue par le glaive mourra par le glaive». Le glaive qui tuera le sionisme, dans notre cas, sera la vérité. Dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité, c’est éclairer les peuples manipulés pour mettre fin à la tromperie d’Israël et du sionisme, car ils ne seront plus crédibles auprès de ces peuples.


Les damnés de France émancipez-vous !

Avec l’officialisation de la politique libératrice lancée par le NPA, un espoir est apparu aux citoyens français d’origine arabo-musulmane, entre autres ; ils y trouveront leur place pour mener leur combat sur tous les fronts de la démocratie. Non pas pour jouer le rôle de l’«arabe de service» mais pour jouer pleinement leur rôle en tant que citoyen à part entière en son sein.
En tout cas ce parti a l’air d’être la voix des sans voix. Sera-t-il l’avant-garde pour la délivrance des damnés de France ? Espérons-le.
Mais cela ne dépend pas que de lui, cela dépendra surtout des masses concernées car le parti n’est qu’un outil qu’il convient d’utiliser pour servir l’intérêt général de la société, dont l’intérêt de chacun en dépend.

Pour la communauté arabo-musulmane de France, la lutte contre le sionisme et l’extrême droite est une question de survie. Paradoxalement, l’intérêt de ces deux mouvements réside dan la marginalisation de la communauté arabo-musulmane et vice versa. L’émancipation de celle-ci signifie leur disparition à jamais de la seine politique française. Ceci dit, c’est à cette communauté d’en saisir l’occasion pour s’émanciper en se servant de la démocratie et des droits que la République française leur offre encore.


Tout commencement a une fin

Le sionisme et l’Etat d’Israël, en tant qu’idéologie et institutions basées sur le racisme et la domination des autres, mourront comme le poisson sans eau lorsque les peuples sauront la vérité et connaîtront leur vraie nature. En connaissant la vérité ils les boycotteront sur tous les plans et dans tous les domaines de la vie, aussi bien sur le plan économique, professionnel, médiatique qu’électoral, car ce sont ces moyens et institutions qui leur donnent le rapport de force.

Ce n’est qu’à ce moment-là qu’Israël sera obligé d’accepter de faire la paix avec les Palestiniens et tous les peuples de la région du Moyen-Orient. Et ce n’est qu’à ce moment-là que le monde pourra prétendre vivre en paix. Car les sionistes n’auront plus la possibilité d’inventer le terrorisme, de provoquer les guerres entre les Etats et attiser la haine entre les peuples.


En tant que président de l’association «L’Immigration Repère et Citoyenneté», et vice-président du Collectif «Paix Comme Palestine», je lance un appel solennel à tous ceux qui souhaitent voir la Justice et la Paix se réaliser en France et dans le monde, avec toute leur diversité, de s’investir dans ce parti–espoir, le NPA qui œuvre pour une seule justice pour tous et pour la paix. Les premiers bénéficiaires de cette paix seront d’abord les Palestiniens qui souffrent depuis 62 ans des affres de l’enfant monstre né du sionisme mondial, qui se nomme «Etat d’Israël».

Les seconds bénéficiaires seront les Juifs du monde entier qui souffrent, eux, indirectement, des crimes commis cet Etat en leurs noms. Ensuite tous les peuples du monde en bénéficieront aussi, puisqu’ils pourront vivre en paix sans être éternellement culpabilisés.

Si le sionisme a vécu si longtemps grâce aux mensonges et à ses armes idéologiques (l’exploitation de la shoah et de l’antisémitisme notamment), sa fin sera inscrite dans l’Histoire grâce à la vérité et au courage de ceux qui la répandront. Car, rien n’est éternel dans ce monde. Tout commencement a une fin, et l’Etat d’Israël et le sionisme ne feront pas l’exception.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Boycott

Même auteur

Cherif Boudelal

Même date

29 avril 2009