Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 7024 fois

Palestine -

Une association palestinienne déclare que les Israéliens ont tué 68 enfants à Gaza cette année

Par

Une éminente association palestinienne pour les droits de l'Homme dit qu'elle a trouvé la preuve qu’à juin cette année, 68 enfants ont été tués dans la Bande de Gaza en 12 mois suite à l’utilisation d'une «force meurtrière disproportionnée et excessive» par les militaires israéliens.

Une association palestinienne déclare que les Israéliens ont tué 68 enfants à Gaza cette année


Les décès sont documentés, avec des témoignages, dans un rapport publié aujourd'hui par le Centre Palestinien pour les Droits de l'Homme. Beaucoup de morts sont la conséquence d'une incursion militaire israélienne à Jabaliya, à l'est de Gaza, entre fin février et début mars, dans laquelle plus de 100 Palestiniens, dont au moins la moitié étaient des civils, sont morts dans ce qu'Israël a dit être une opération pour arrêter les tirs de roquettes sur les villes du sud d’Israël.

Les autres ont été tués au cours de frappes de moindre ampleur avant la conclusion d'un cessez le feu en juin entre l'administration du Hamas de Gaza et Israël. En dépit de violations occasionnelles, la trêve tient toujours. A juin de cette année, 12 autres enfants ont été tués par les troupes israéliennes en Cisjordanie .

L'association pour les droits [de l'Homme] a dit que de nombreux décès n'ont pas fait l'objet d'enquêtes, et les enquêtes internes menées par l’armée israélienne ne répondent pas aux standards internationaux d'indépendance et de transparence.

Depuis le début de la seconde intifada en 2000, environ 4 800 Palestiniens ont été tués par les Forces d’occupation Israélienne, dont près de 900 enfants. Plus de 1000 Israéliens ont été tués, dont environ 120 enfants.

Le Centre cite en exemple un incident qui s’est déroulé en avril près du village de Juhor al-Dik, quand un cameraman de Reuters a été tué par le tir d'un tank israélien.
Le même tank a tué deux enfants : Ahmed Aaref Farajallah, 14 ans et Ghassan Abu Otaiwi, 17 ans. Les militaires israéliens ont dit qu'ils avaient enquêté sur l'incident et qu’ils avaient conclu que les soldats du tank étaient arrivés à la « conclusion raisonnable » que les Palestiniens rassemblés sur la route étaient « hostiles », et déclaré que la décision de tirer était « valable ».

Les militaires israéliens n'ont pas répondu aux critiques la nuit dernière, à cause de la fête juive. Cependant, ils ont par le passé défendu à maintes reprises leurs actions militaires à Gaza, en disant qu'ils n'avaient pas visé intentionnellement des civils tout en faisant remarquer que les militants palestiniens tirent souvent depuis des zones civiles.

Le centre a dit que le meurtre de civils désarmés représente une grave violation des droits de l'Homme, et a appelé Israël à établir une commission indépendante pour enquêter sur les décès. Il a condamné les groupes de militants palestiniens qui recrutent des enfants pour combattre et a dit que les militants ne devaient pas tirer de missiles depuis ou autour de zones résidentielles.

Source : http://www.guardian.co.uk/

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Enfants

Même auteur

Rory McCarthy

Même date

22 octobre 2008