Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 591 fois

Palestine occupée -

Une détenue palestinienne enceinte demande une intervention internationale pour sa libération

Par

Anhar Al-Deek, une Palestinienne enceinte de neuf mois, a lancé un appel à l’intervention internationale pour qu’elle soit libérée de la prison israélienne où elle est détenue afin de pouvoir accoucher chez elle.
Anhar Al-Deek, âgée de 25 ans et originaire de la ville de Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah, a envoyé une lettre à sa famille pour lui demander d’appeler la communauté internationale à l’aider à obtenir sa liberté.

Une détenue palestinienne enceinte demande une intervention internationale pour sa libération

« Que dois-je faire si j’accouche loin de vous ? Je suis attachée, comment puis-je accoucher par césarienne alors que je suis seule en prison ? », a écrit Anhar dans sa lettre à sa famille, ajoutant : « Je suis épuisée, et j’ai eu de fortes douleurs au bassin et de fortes douleurs aux jambes à force de dormir sur les lits de la prison. Je ne sais pas comment je pourrais y dormir après mon opération d’accouchement. »

« L’administration pénitentiaire israélienne veut toujours me mettre en isolement, mon fils et moi », a-t-elle prévenu.

Anhar est incarcérée depuis cinq mois pour avoir tenté de commettre un attentat à l’arme blanche près d’un avant-poste de colonie illégale, mais aucun verdict n’a encore été rendu à son encontre.

Les autorités pénitentiaires israéliennes n’ont autorisé son mari à lui rendre visite qu’une seule fois depuis son arrestation.

La mère d’Anhar, Aisha Al-Deek, a déclaré à l’agence Anadolu que sa fille vit dans un état psychologique difficile, et qu’elle craint réellement pour sa vie pendant l’accouchement.

« Anhar a été diagnostiquée dépressive et s’inquiète du fait que son bébé soit mis au monde dans des conditions sordides et sales », a-t-elle ajouté.

« Nous avons contacté tous les organismes officiels et de défense des droits de l’homme compétents, les consuls et les ambassades. Nous ne demandons rien d’autre que de permettre à Anhar d’accoucher en dehors de la prison », a déclaré la mère d’Anhar.




Source : AlAhed

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

AlAhed

Même date

31 août 2021