Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3812 fois

Turquie -

Une visite cruciale à un moment critique

Par

12/09/2011 - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan est arrivé en Egypte aujourd'hui pour deux jours de contacts. Ses arrêts en Lybie et en Tunisie ensuite font de sa visite une sorte de "tournée du Printemps arabe", juste avant son départ pour les Etats Unis pour rejoindre l'Assemblée générale des Nations Unies à New-York. Mais la partie la plus cruciale de la visite est Le Caire.

Une visite cruciale à un moment critique

Il y a quelques justifications à cette conclusion.

1) Les relations tendues entre la Turquie et Israël à la suite du raid sur le Mavi Marmara, au cours duquel neuf Turcs ont été tués par des soldats israéliens et le siège des Palestiniens de Gaza par Israël. Alors que la Turquie a déjà réduit ses relations diplomatiques avec Israël et défie les tentatives israéliennes d'exercer un contrôle maritime dans les eaux internationales pour imposer le blocus, Erdoğan a averti que les navires de guerre turcs pourraient escorter les convois d'aide turcs à la Bande palestinienne, qui est sous le contrôle du parti islamique Hamas.

2) Erdoğan a dit plusieurs fois maintenant qu'il irait à Gaza, une annonce que les dirigeants du Hamas ont applaudie, mais le seul moyen d'y aller autre qu'avec la permission des autorités israéliennes est le poste frontalier de Rafah contrôlé par l'Egypte (ou par bateau, mais personne n'a jusqu'à maintenant évoqué cette solution). Erdoğan n'a toujours pas dit qu'il renonçait à aller à Gaza pendant sa tournée mais le gouvernement égyptien, qui est au milieu d'un changement de régime, n'a pas envie d'une nouvelle confrontation avec Israël sur les Palestiniens.

3) Le sac de l'ambassade israélienne au Caire le 10 septembre a montré que le Printemps arabe pourrait avoir des conséquences imprévues ; ce n'est pas une plaisanterie. Erdoğan va rencontrer le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas (qui est aussi le rival politique de Khaled Meshaal, le dirigeant du Hamas) au Caire. Abbas a récemment rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président US Barack Obama.

4) Le Caire a pris des dispositions pour qu'Erdoğan fasse un discours devant la Ligue arabe. Ce sera la deuxième fois - il détient déjà la distinction d'être le seul non-Arabe à le faire. De plus, il est prévu qu'il rencontre les jeunes leaders des manifestations de la Place Tahrir qui ont renversé Hosni Moubarak. Il est aussi possible qu'il fasse un discours public aux Egyptiens, comme l'a fait avant le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu à Benghazi. C'est quelque chose que les dirigeants égyptiens peuvent avoir des difficultés à faire eux-mêmes ces temps-ci.

5) Erdoğan essaie d'impressionner les Etats Unis en raison du vote crucial prévu le 20 septembre à New York pour faire de la Palestine le 194ème membre des Nations Unies. Erdoğan sait que sans la bénédiction des Etats-Unis, ce sera difficile, mais il s'efforce de promouvoir la cause palestinienne, en particulier parmi les pays arabes et musulmans non-arabes, ainsi que dans les pays en voie de développement.

Le gouvernement israélien observe tout ceci avec circonspection, en comptant presque exclusivement sur le soutien des Etats Unis.

Malgré l'attitude sans compromis du ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, le ministre de la Défense (et ancien Premier ministre) Ehud Barak a dit hier qu'Israël pourrait se retrouver isolé après une réunion ministérielle au cours de laquelle les tensions avec la Turquie et l'Egypte ont été discutées.

Une visite qu'il sera intéressant d'observer, à un moment critique.

Source : Hürriyet Daily News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Turquie

Même sujet

Diplomatie

Même auteur

Hürriyet Daily News

Même date

13 septembre 2011