Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2101 fois

Grande Bretagne -

Verdict sur le meurtre de Tom Hurndall

Par

Indépendamment des résultats du verdict d'aujourd'hui sur le meurtre de Tom Hurndall, le Mouvement International de Solidarité (ISM) - Londres maintient qu'on ne peut pas rendre service à la justice quand la culture de l'impunité dans l'armée israélienne demeure intacte.
Tom était l'un des centaines de civils tués à Rafah seulement depuis quatre ans.

Verdict sur le meurtre de Tom Hurndall


Tom Hurndall, quelques minutes avant de partir à une manifestation lors de laquelle il recevra une balle dans la tête- Photo : ISM


Il a été pris pour cible alors qu'il essayait de faire sortir des enfants de la ligne de tir de l'armée israélienne.
Quand il s'est penché pour prendre un jeune garçon, il a reçu une balle dans la tête.


L'activiste des Droits de l'Homme, Raphael Cohen (39 ans), qui était avec Tom le jour du tir a déclaré : "Dans la même rue où Tom a été abattu, deux enfants avaient déjà été abattus quelques jours auparavant. C'est pourquoi lui et le reste du groupe étaient allés à cet endroit, pour protester contre les tirs sur des enfants qui jouent à l'extérieur de leurs maisons. Il n'y a jamais eu d'enquête sur les meurtres de ces enfants."


Le mois dernier, deux adolescents palestiniens ont été abattus par des soldats israéliens dans le village de Beit Liqya près de Ramallah. Adi Asi, 15 ans, et Jamal Asi, 14 ans, ont été tués quand des soldats qui gardaient le Mur d'Apartheid entourant le village ont tiré sur groupe d'enfants. Ils ont été tués avec des balles réelles qu'il ont reçu au ventre et à l'abdomen.
Les témoins ont dit qu'ils jouaient au football.



Récent rapport d'Human Rights Watch

Comme l'a déclaré Human Rights Watch dans son dernier rapport, Promouvoir l'Impunité : L'échec des militaires israéliens à enquêter sur les infractions, "La pression pour une enquête appropriée augmente à chaque fois qu'il semble y avoir eu meurtre, mais les autorités israéliennes n'ont pris aucune mesure sérieuse pour améliorer la responsabilité des forces armées, créer un système indépendant d'enquête ou réformer le système de justice dans l'armée."


Selon l'Organisation israélienne des Droits de l'Homme B'Tselem, entre le début de l'Intifada et fin novembre 2004, 3.040 Palestiniens ont été tués par des forces de sécurité israéliennes, dont 606 enfants.

Selon Human Rights Watch, "le nombre d'enquêtes officielles sur l'utilisation injustifiée alléguée de la force léthale représente seulement 2% du nombre total de morts et seulement 15% du nombre d'enfants tués, malgré le fait que de nombreux décès se sont produits dans des circonstances de non-combat et l' extrême improbabilité que plusieurs des enfants tués étaient des cibles légitimes."

L'enquête sur le meurtre de Tom a été le résultat d'un long processus difficile enduré par sa famille et ses partisans pour mettre la pression sur le gouvernement israélien afin qu'il fournisse des réponses. Sans les efforts persistants et les enquêtes personnelles de la famille, ce procès n'aurait pas eu lieu.



Pas de Droits de l'Homme pour les Palestiniens

Israël n'a aucune institution nationale sur les Droits de l'Homme, ni de Commissaire indépendant pour des plaintes au sujet des violations aux Droits de l'Homme perpétrées par l'armée.

En attendant, le gouvernement israélien continue de refuser l'entrée aux activistes des Droits de l'Homme, aux témoins et aux journalistes et expulse ceux qui participent aux manifestations non-violentes contre la saisie de la terre palestinienne et de la destruction des maisons.



Nous, à l'ISM - Londres, appelons le peuple de Grande-Bretagne à faire ce que notre gouvernement refuse de faire pour exiger une justice pour les Palestiniens.

La Grande-Bretagne continue à fournir de l'équipement militaire à Israël pour qu'il l'utilise dans sa campagne contre la population civile palestinienne.

Nous invitons la population à faire pression sur le gouvernement et le peuple israélien par l'intermédiaire du boycott économique afin d'obtenir la fin des meurtres, le retrait des colonies, la fin de l'occupation et permettre au peuple de la Palestine et d'Israël d'avoir un futur pacifique et prospère.

Ce sera impossible tant que l'occupation continuera.

Sans justice il ne peut y avoir de paix.

Source : www.ism-london.co.uk

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

ISM Londres

Même date

1 juillet 2005