Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2439 fois

USA -

Voyage en Israel/Palestine de Rabbins américains

Par

Rapport d’un voyage en Israel/Palestine réalisé par le Dr. Hassan Fouda avec un groupe multiconfessionnel. Ce rapport est un discours qu’il a prononcé dans une synagogue.

Mais nous avons vu la destruction délibérée de l’infrastructure palestinienne et des administrations civiles. La destruction de maisons. La preuve de massacres gratuits, le désespoir, l’humiliation.
Nous avons vu un Peuple pris au piège dans des prisons à ciel ouvert.
Nous avons vu la pauvreté Industrialisé et l’Economie détruite.
Nous avons vu la preuve que tout ça, aussi rationalisées que soient les mesures de sécurité, n’a rien à voir avec la sécurité et tout à voir avec le contrôle, la domination, l’acquisition de terre et la volonté systématique de rendre de la vie palestinienne aussi pitoyable que possible pour qu’ils fassent leurs paquets et s’en aillent une fois de plus.

Comme beaucoup d’entre-vous le savent, je suis rentré en début de semaine d’un voyage très instructif en Palestine/Israël.
Ce fut un voyage multiconfessionnel.

J’ai voyagé avec le Directeur du la Fédération Juive locale et sa femme, le Directeur exécutif de la Fédération Juive et un Rabbin Réformateur local des rabbins réformés

Il y avait aussi dans notre délégation, deux ministres du culte de la Old Lyme Congregational Church, deux paroissiens de cette Eglise, et venant des environs de ma région, nous avions le leader spirituel de la réserve indienne du Dakota du Sud et un évêque blanc anti-apartheid d’Afrique du Sud

Le voyage fut intéressant en particulier parce qu’une partie considérable de l’emploi du temps avait été organisé par la Fédération Juive.

Ceci m’a fourni un tableau de première main de la relation particulière entre les Fédérations américaines et les employés de « l’Agence Juive pour Israël » qui prend ces voyages arrangés très au sérieux. C’est le genre d’expériences auxquelles sont soumis les journalistes et les politiciens qui voyagent en Israël en tant qu’invités de la Fédération.

Ci-dessous, vous trouverez la parole que j’ai donnée vendredi soir lors du service du Shabbat à la synagogue réformée locale (le Temple Emanu-El à Waterford, CT). La salle était pleine et le Rabbin était membre de notre délégation.

J'ai été encouragé, exception faite de deux ultraconservateurs qui secouaient la tête quand je parlais, de voir beaucoup de monde venir me parler après la présentation, et me dire qu’ils étaient complètement d’accord avec tout ce que j’avais dit.

Tous les membres de la délégation donneront plus d’information sur ce voyage le mardi 2 décembre au Connecticut College de New Mondon à 19 h (Blausteine Humanities Cente).

Bien à vous

Hassan




Waterford, Ct, le 21 novembre 2003

Bonsoir,
Shabbat Shalom (Paix sur vous pour Shabbat)

Nous nous sommes embarqués pour ce voyage dans le but d’écouter tous les points de vue et de voir la situation de nos yeux propres. Nous ne l’avons pas fait seulement pour nous mais aussi pour vous.

Je ne suis pas Palestinien.
Pour moi, ce voyage a commencé il y a plus de trente ans quand j’ai découvert la grande injustice qu’on était en train de commettre contre le peuple palestinien. J’ai décidé alors d’en savoir plus. C’est devenu mon devoir d’en parler à tout le monde. Je veux que cela soit aussi votre devoir. Le devoir de tout le monde.

Plus je lisais et plus je découvrais qu’il y avait des avocats et des avocats du mensonge, de la déception et plus je découvrais que l’injustice était encore plus systématique que je ne l’imaginais.
Ce fut aussi vrai durant ce voyage.

Le plus parlant pour moi dans ce voyage c’est d’avoir compris que Yad Vashem, le Musée de l’Holocauste a été construit sur le villagedétruit de Kherbet Elhamam. Imaginez ça : des Juifs qui ont survécu au génocide dans l’Europe chrétienne viennent en Palestine établir un Etat aux dépens des autochtones et alors, dans un tragique retour des choses, érigent un mémorial à la douleur juive sur les cendres de la douleur d’autrui. Pensez simplement à ça.

Au cours de notre voyage, nous n’avons pu que gratter la surface de la réalité en Palestine.
Nous ne sommes pas allés à Gaza, ni à Rafah.
Nous ne sommes allés ni à Hébron, ni à Naplouse ou Jénine.

Mais nous avons vu la destruction délibérée de l’infrastructure palestinienne et des administrations civiles. La destruction de maisons. La preuve de massacres gratuits, le désespoir, l’humiliation.
Nous avons vu un Peuple pris au piège dans des prisons à ciel ouvert.
Nous avons vu la pauvreté Industrialisé et l’Economie détruite.

Nous avons vu la preuve que tout ça, aussi rationalisées que soient les mesures de sécurité, n’a rien à voir avec la sécurité et tout à voir avec le contrôle, la domination, l’acquisition de terre et la volonté systématique de rendre de la vie palestinienne aussi pitoyable que possible pour qu’ils fassent leurs paquets et s’en aillent une fois de plus.

Nous avons vu les autochtones palestiniens vivre dans une pauvreté abjecte à côté des colonies somptueuses de colons juifs vivant, comme en Californie du Sud, en communautés fermées sur la terre palestinienne confisquée.

Nous avons vu des checkpoints dirigés par des soldats de dix huit ans dont certains étaient de récents immigrés de Russie.

Nous avons vu un jeune soldat américain de Rochester – New York

Simplement parce qu’ils sont Juifs ils ont tout pouvoir sur tous les aspects de la vie palestinienne. Ils peuvent décider si un Palestinien peut passer ou s’il ne peut pas.
S’il ou elle pourra aller ou non au boulot. S’il pourra obtenir son traitement médical ou non. En même temps, tout Juif peut passer librement. Des touristes comme nous peuvent passer sans histoire.

Nous avons vu un enfant malade piégé dans son petit village et qui n’a pas pu gagner l’hôpital dix miles plus loin.

Nous avons vu des routes réservées seulement aux Juifs, des villages coloniaux pour Juifs seulement.

Nous avons vu des barrières séparant des Palestiniens d’autres Palestiniens même dans la partie arabe de Jérusalem Est.

A l’intérieur de la Ligne Verte, contrairement à l’image que donnent les médias américains, nous n’avons pas vu un pays assiégé. `
Nous n’avons pas vu de destructions. Nous avons vu la vie normale.
Des Israéliens faisant leurs courses, au restaurant, dans les bus ou dansant dans les halls d’hôtel.
La seule référence au trouble était les gardes armés à l’extérieur de certains établissements.

A l’intérieur d’Israël nous avons vu la séparation et la discrimination non seulement contre les non-Juifs mais aussi contre les Juifs Ethiopiens noirs dont le sang même a été considéré comme inférieur et a été jeté quand ils ont voulu en donner.

En dépit des tentatives de camouflage, nous avons vu la vérité.
Il se trouve que je parle Arabe et il n’a pas manqué d’Israéliens Arabes qui, troublés, voulaient nous dire ce qui se passe, au-delà des salles de congrès et des classes. Nous avons appris que les enfants Chrétiens et Musulmans sont isolés dans des écoles séparées et de niveaux inférieurs.
Nous avons parlé avec des Juifs Israéliens qui nous ont dit que les écoles ont besoin d’être séparées parce que "les Arabes ont un mode de vie et que nous avons le nôtre".
Vous connaissez ?

Òn m’a dit que 5 500 Israéliens-Palestiniens sont en détention de sécurité. Beaucoup ont été emprisonnés pour avoir détenu un drapeau palestinien. A Afula, la zone de Galboa dans le centre d’Israël nous avons eu la preuve des 23 villages détruits et dépeuplés.
Nous avons vu aussi 5 villages encore habités.
Nous avons vu un seul kibboutz juif et on nous a dit qu’on attribuait au kibboutz la meilleure terre agricole tandis qu’on attribuait les moins bonnes terres aux villages arabes.
Moins bonne ou non la terre attribuée à un Juif est en moyenne 90 fois plus vaste que la terre donnée à un non-Juif . On m’a dit aussi que le revenu moyen d’un Juif israélien est cinq fois le revenu d’un citoyen israélien Chrétien ou Musulman

Nous avons visité la vieille cité Arabe de Ramle dont la population non juive n’est actuellement que de 20%.
On nous a dit que certains habitants non-Jjuifs sont des réfugiés de l’intérieur chassés de leurs maisons situées en d’autres lieux d’Israël. On nous a dit qu’il y a une nouvelle Ramle seulement juive et une nouvelle Nazareth seulement juive. Nous avons parlé à des Israéliens qui aspirent à la paix et à la coexistence.

Nous sommes allés à Open House, une école maternelle établie dans la maison d’une famille palestinienne expulsée. `

L’école a été créée pour éduquer les enfants des familles juives et non-juives.
Il n’y a pas une seule famille juive dans toute la région qui a choisi d’inscrire ses enfants dans une école mixte.
On nous a dit que le gouvernement israélien est obsédé par la démographie, qu’il regarde les citoyens non-Juifs comme une menace et on nous a parlé de sa politique pour maintenir le MPB et d’augmenter continuellement la population afin de parvenir artificiellement à une majorité juive dans la région.

Nous avons rencontré de merveilleux Israéliens comme Yossi Landu de l’ICAHD.

Yossi nous a fait faire un tour dans le grand Jérusalem ; les éléments de contrôle, les Juifs qui disposent seuls de laisser-passer pour les routes et les colonies, les checkpoints, et les maisons démolies.
Yossi nous a prouvé que la sécurité n’a rien à voir avec ça.

Yossi a été franc en ce qui concerne le racisme rampant de beaucoup de ses concitoyens expliquant que beaucoup considèrent que la vie d’un Palestinien ne vaut pas un clou.

Nous avons rencontré le très humain Rami Elhanan, un jeune graphiste et désigner Israélien dont l’adorable fille de 14 ans a été tuée par un Palestinien.

L’humanité de Rami nous a mis a bord des larmes.
Ìl considère sa douleur comme le prolongement de la douleur palestinienne.
Nous sommes allés à la rencontre de parents palestiniens en souffrance qui ont perdu des enfants à cause de la violence israélienne.
Rami a voulu que nous vous fassions connaître son message et c’est ce que je vais faire.

L’occupation est un cancer qui ronge les Israéliens et les Palestiniens. Israël seul peut mettre fin à l’occupation.
Porter le blâme sur Arafat etc.. est une diversion.
Il n’y a pas deux côtés.
Je pense vraiment que nous devrions éviter l’expression "des deux côtés" quand nous parlons de la Palestine/Israël.
Celui qui dit : "si seulement Arafat faisait ceci ou si les Palestiniens faisaient ça" ignore la situation à moins qu’il ne cherche intentionnellement à couvrir l’injustice et ce drame interminable.

Rami voulait aussi que nous vous disions qu’Israël n’est pas en mesure de metre fin à l’occupation tout seul et doit être vivement encouragé à le faire par ses principaux soutiens, les Etats-Unis, aussi bien que par vous et moi.
Ìl a dit que vous et moi pourrions travailler à mettre fin à l’aide américaine à Israël jusqu’à ce que finisse l’occupation.

Des gens comme Yossi et Rami et les réservistes israéliens qui ont eu le courage de refuser de servir dans une guerre illégale contre des Palestiniens sans arme me donnent de l’espoir.

La détermination des Palestiniens me donne aussi de l’espoir.
Tous ceux qui sont devenus des volontaires au sein d’organisations pour se soutenir les uns les autres. Pour partager des jobs rares.
Le centre Rehab`
Le fondateur d’ISM et celui qui a organisé le combat de son peuple mieux que n’importe qui.

Je suis encouragé par les enfants en colère dans les camps de réfugiés, eux qui refusent de se soumettre à l’armée la plus forte de l’histoire humaine, et qui pourront pardonner mais n’oublieront jamais.
Lui qui m’a convaincu que la paix n’est pas vraiment possible tant qu’Israël ne reconnaît pas clairement, sans ambiguïté sa responsabilité dans l’expulsion des Palestiniens de leur foyer national.

Nier le rôle d’Israël dans la Nakba est l’équivalent moral à nier l’holocauste.

Entre tous les peuples, les Juifs devraient s’identifier à ça.`

Je sais que beaucoup d’entre vous ici sont inquiets de la survie du peuple juif. Mais s’il vous plait comprenez que le peuple juif n’est pas en danger d’élimination.`

S’il vous plait choisissez de survivre ensemble et non de vous détruire mutuellement. Et rejoignez-nous pour travailler à la vraie paix et à la vraie justice.

Hassan Fouda

Source : Mazin Qumsiyeh

Traduction : CS

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Interviews

Même auteur

Hassan Fouda

Même date

21 novembre 2003