Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2158 fois

Tulkarem -

Zayta : "Corriger" la frontière

Par

OLP - Département des Négociations

“Je n’ai jamais imaginé que je verrais un jour un mur passer sur mes terres. De toutes les formes de l’occupation, je n’ai jamais imaginé que je verrais ma terre détruite, sans ne rien pouvoir faire." (1) - Abdel Nasser Quzmar, un fermier palestinien.

L’objectif d’Israël par la construction du Mur de “sécurité” est double :

• 1- Confisquer la terre palestinienne dans le but de faciliter une future expansion des colonies et redessiner unilatéralement les frontières géopolitiques ;

• 2- Encourager l’exode des Palestiniens en leur refusant la capacité de gagner leur vie de leurs terres, en leur refusant les ressources en eau adéquates et en leur restreignant leur liberté de mouvement à tel point que rester dans la ville ou village serait une option non viable.



La première phase de la construction du mur est terminée. Si le mur était vraiment destiné à la sécurité, le Mur aurait été construit sur les frontières d’avant l’occupation d’Israël en 1967 (" la Ligne Verte"). Cependant, le mur n’est pas construit sur la Ligne Verte mais bien à l’intérieur du Territoire Palestinien Occupé.


Le cas de Zayta : "Corriger" la frontière
Carte : Focus sur Zayta, Septembre 2003


• Situé près de la Ligne Verte, la ville de Zayta a une population d’environ 3 000 personnes.


• La ville de Zayta s’étendait à l’origine sur ce qui est maintenant Israël. En 1948, la majorité des terres agricoles de la ville a été saisie par Israël. La ville israélienne de Maggal et des parties de la ville d’Hadéra sont maintenant situées sur les terres de Zayta.


• Suite à l’occupation militaire par Israël en 1967, 68 maisons, 1 école et 1 clinique médicale ont été détruites par l’Armée Israélienne. De nombreux habitants de la ville ont fui et n’ont jamais été autorisés à revenir.


• Les habitants de Zayta gagnent leur vie principalement en vendant des produits agricoles. Zayta exporte 80% de ses produits en Cisjordanie Occupée. Les deux-tiers des habitants dépendent de la distribution de nourriture par la Croix Rouge, une augmentation significative par rapport à l’an 2000.



Effets du mur sur Zayta


Selon les orders militaires israéliens (2), la construction du mur est le moyen de "corriger la frontière" (c’est-à-dire changer la Ligne Verte). Le résultat est la confiscation de la terre palestinienne, en débarrassant la terre de ses propriétaires palestiniens.


• L’armée israélienne a construit une barrière protégée militairement, qui a séparé les parties agricoles du nord et du sud du centre de la ville. Des 875 dunums (3) de terre qui sont isolés à l’ouest du mur, 443 dunums de terres agricoles ont été confisquées par Israël, comme « correction de frontière » selon les termes de l’armée israélienne. Plus de 500 des habitants de Zayta ont perdu leurs terres et leur moyen de subsistance.


• Dans la stratégie de contenir des zones palestiniennes densément peuplées en créant « des barrières de profondeur » (plus petites et clôturées dans les secteurs palestiniens qui sont immédiatement adjacents à un canton palestinien plus grand), les autorités israéliennes d’occupation ont émis le 15 mai 2003 (4) des ordres militaires qui déclarent qu’ils « pourraient mettre la main » sur 300 dunums supplémentaires des terres agricoles de Zayta pour construire une nouvelle portion du mur de « sécurité », plus proche de la Ligne Verte. Maintenant, les villageois de Zayta sont séparés de leurs terres par une portion du Mur de sécurité et leurs terres seront prises en sandwich entre la première et la seconde partie du mur de sécurité. Si la seconde portion, plus proche de la Ligne Verte, avait été construite à la place de la première, alors les villageois auraient toujours accès à leurs terres agricoles.


• Les villages de Nazlat Issa et Baqa Sharqiya, avec environ 7 500 personnes au total, seront bloquées entre les deux murs.
Nazlat Issa a été frappé particulièrement dur par la politique de destruction d’Israël. En janvier 2003, 63 boutiques ou étals dans le marché central de Nazlat Issa ont été démolies. Le 21 aout 2003, 115 boutiques ou étals supplémentaires ont été démolis ainsi que 7 maisons. Le 24 aout 2003, Israël a émis des ordres de confiscation pour 16 dunums au cœur du marché central de Nazlat Issa.(5) L'ordre a été publié "conformément aux conditions de sécurité spéciales actuelles dans le secteur qui exigent la défense des colonies israéliennes … » La colonie la plus proche est Homesh qui se situe à environ 6 ou 7 kms.


• Un habitant de Zayta, Zikrallah Aqad, 75 ans, marié avec 4 enfants et propriétaire de 7 dunums de terre, est bloqué entre les deux mur, isolé du reste des maisons de Zayta. En mai 2003, sa route d’accès au village a été coupée et il doit maintenant effectuer 8 kms à cheval ou en cariole pour venir au village, alors que par la route directe, sa maison n’est qu’à quelques centaines de mètres du village. Ses quatre enfants d’age scolaire sont obligés de vivre chez leur tante, de l’autre côté du mur, pour qu’ils puissent aller à l’école cette année. En juillet 2003, l’armée israélienne a coupé l’électricité à M. Aqad.


• Plus de 6 000 oliviers de Zayta ont été déracinés pour construire le mur.


• Les maisons situées à 35 mètres du mur (ce qu’Israël appelle une « zone tampon ») sont menacées de démolition.





(1) The Palestinian Environment NGOs Network (Pengon), Stop the Wall in Palestine 111 (2003).

(2) Ordre Militaire israélien 02/18/C.

(3) 1 dunum = 10 ares.

(4) Ordre Militaire H/36/03

(5) Ordre Militaire 03/57/C

Source : www.nad-plo.org

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Le Mur

Même auteur

OLP