Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 11724 fois

France -

4ème Campagne OPEN SHUHADA STREET (Ouvrez la rue Shuhada - Al-Khalil/Hébron) du 15 janvier au 15 février 2013

Par

> yasfrance@live.fr

Mandaté par le groupe Youth Against Settlement (YAS) pour organiser un maximum de conférences dans le cadre de la campagne "Open Shuhada Street" en territoire européen francophone, je tente de rassembler un maximum de lieux où organiser un évènement sur cette campagne liée à la journée mondiale contre l'occupation illégale de cet axe emblématique de la ville d'Al-Khalil/Hébron, la cité la plus peuplée de la Cisjordanie et où une poignée de colons sionistes armés, protégés par l'armée de l'occupation israélienne, fait régner la terreur.

4ème Campagne OPEN SHUHADA STREET (Ouvrez la rue Shuhada - Al-Khalil/Hébron) du 15 janvier au 15 février 2013

Ceci est un appel à mobilisation et à la solidarité dans le cadre de cette campagne, du 15 janvier au 15 février lors d’évènements à organiser (venue d'un membre du YAS), ainsi que l'organisation de tout évènement pertinent en solidarité avec la grande manifestation qui aura lieu sur les lieux le 23 février.

Pour en savoir plus, lisez les informations ci-dessous, et n’hésitez surtout pas à me contacter pour toute information complémentaire !

Contact :
Mustafa Belkhir, Paris
yasfrance@live.fr


Présentation de la campagne "Open Shuhada Street"


Depuis 4 ans, "Open Shuhada Street" est l’évènement annuel qui rassemble le plus de Palestiniens à Al-Khalil/Hebron au sein cette semaine symbolique qui dénonce l'occupation illégale des terres palestiniennes par des colons armés défendus par l'armée israelienne, en dénonçant particulièrement la fermeture de la rue Shuhada. Cette artère historique et centrale de la vieille ville qui relie la partie nord de la partie sud de Al-Khalil est tout simplement interdite aux arabes et symbolise l'un des points de tension majeure qui est révélatrice de la stratégie "israélienne" de judaïsation et de racialisation de la Palestine par la force et la terreur. Rassemblant des citoyens de tous horizons politiques, elle à pour but de protester contre l'occupation illégale des terres palestiniennes, de la pression vécue au quotidien par les Palestiniens, des violences subies et de la forme d'apartheid imposée par l'occupant.

La rue est fermée depuis 16 ans aux Palestiniens, piétons comme véhicules. "Israël" a également imposé la fermeture des commerces palestiniens et a muré l'entrée des maisons palestiniennes le long de cette rue. La ville d'Al-Khalil/Hébron compte environ 200.000 palestiniens et plus de 600 colons armés, protégés par une présence militaire constante trois fois plus importante dans le cœur de la vieille ville. L'armée à restreint la libre circulation de dizaines de milliers de résidents palestiniens. Partout, les colons jouissent d'une liberté totale de circulation alors que leur présence est totalement illégale, et en violation des lois internationales. Cette rue est emblématique de l'impunité totale dont ils jouissent en Palestine occupée.

Photo
Checkpoint à l'entrée de la Rue Shuhada


Le bouclage de la rue est fait de façon arbitraire et sans aucune base légale : rien n'y justifie la présence militaire. La "sécurité des colons" est la seule excuse donnée. De façon factuelle, la présence des colons est illégale à Al-Khalil/Hébron et est basée sur la confiscation des propriétés palestiniennes. De plus, ces colons sont aidés par une présence militaire surdimensionnée afin de les protéger et de continuer la colonisation sauvage d'Al-Khalil/Hébron et de ses alentours. La fermeture de la rue Shuhada est tout simplement la conséquence d'une stratégie racialiste visant à nettoyer la ville de la population palestinienne.

La ville est occupée à la fois par des colons armés, et par l'armée "israélienne", règlementant toute la vie civile palestinienne et en instaurant des zones dite de sécurité qui bafoue leur liberté de circulation et permettent l'expropriation de quartiers entiers palestiniens.

Déployant des moyens démesurés depuis 40 ans pour "protéger" des fondamentalistes de nationalité occupante dans le cœur même de la ville, forçant tous les Palestiniens à vivre des expulsions, des couvre-feux, des fermetures de rues et de commerces, créant des points de contrôle militaires, imposant la soumission à la loi martiale, y compris les fouilles aléatoires fréquentes et la détention sans inculpation, sans oublier le manque de protection envers la violence des colons.

Environ 13.000 Palestiniens sont les victimes directes de cette colonisation sauvage, car ils ont dû quitter leurs maisons qui étaient au cœur même de la cité, qui est aujourd'hui une ville fantôme, sous système d'apartheid.

Sans compter toutes les colonies sauvages qui entourent la ville, et le harcèlement violent quotidien des colons et la collaboration active et/ou passive de l'administration et de l'armée occupante.

Photo
Rue Shuhada, un colon jette un verre de vin contre une Palestinienne



Présentation du YAS


Le YAS ("Youth Against Settlements", Les Jeunes Contre les Colonies) est un groupe d'activistes Palestiniens qui a pour but de stopper l'activité coloniale israélienne par une résistance populaire non violente et de désobéissance civile.

Le centre du YAS se trouve au sein même du quartier Tel Rumeida, entouré de colonies sauvages et proche de la rue Shuhada. Sans cesse harcelés par l'administration occupante et par les colons, ils y donnent des cours. Beaucoup de jeunes filles et garçons fréquentent les ateliers qui y sont dispensés par des volontaires.

La structure, ouverte à tous, est un lieu d'échange et de rassemblement contre toutes les formes d'occupation dans la ville. Les décisions sont prises en commun et les membres du groupe sont issus de tous horizons politiques et sociaux. Un réseau de contacts s'est créé, qui leur permet de documenter et filmer une bonne partie des actions abusives des colons ou de l'armée, souvent accompagnés par des internationaux. C'est leur manière de pouvoir dénoncer le quotidien alarmant de cette ville et de bénéficier d'une marge d'action en répercutant les informations via les réseaux sociaux et la presse.

Cette structure est une première dans la paysage palestinien. Très surveillée par l'armée et les colons, ils subissent des pressions constantes de leur part, sont régulièrement arrêtés, intimidés, menacés. Au point que des appels au meurtre ont été lancés à propos de certaines personnalités du YAS. Mais ils ne s’arrêtent pas pour autant.

Photo
Répression d'une manifestation organisée par le groupe YAS à Al-Khalil le 25 février 2010 (Photo Anne Paq)



Du 18 au 24 Fevrier 2013, une semaine d’évènements organisée par le YAS à Al-Khalil


Objectifs de la mobilisation :

- contre la colonisation des Territoires Occupés
- pour la réappropriation des terres et des propriétés palestiniennes
- respect des droits fondamentaux des Palestiniens
- contre l'apartheid
- retrait des troupes "israéliennes" des Territoires Palestiniens
- contre la judaïsation forcée de la Palestine
- contre le nettoyage ethnique


APPEL AUX ORGANISATIONS DE SOLIDARITE FRANCOPHONES


- Conférences prévues dans l'espace francophone européen du 15 Janvier au 15 Février. Un intervenant du YAS sera présent.

Je vous sollicite sur ce point : l’intérêt serait de pouvoir organiser des conférences dans divers points géographiques de la France afin de partager l'information à un large public. Pour cela, nous sollicitons votre aide pour monter un évènement (meeting, conférence...) dans votre ville.

Les 3 axes de présentation de la problématique :
- "Open Shuhada Street", la campagne
- le YAS, groupe contre les colonies
- l'unité alestinienne qui l'a initié et qui en découle

- Grande manifestation du 23 fevrier 2013 (à Al-Khalil/Hébron)
Appel à rassemblement devant les ambassades israéliennes et à toute action ou outil pouvant véhiculer l'information, exprimer notre solidarité ou faire pression sur les représentants de la société civile française.


POUR EN SAVOIR PLUS


- VIDEO



Apartheid, occupation, colonisation en Palestine occupée.
L'exemple de la rue Shuhada et de la ville d'Hébron en général est emblématique de la judaïsation forcée de la Palestine et de tout ce qui en découle : expropriations, expulsions, déplacements forcés de populations, emprisonnements arbitraires, détentions arbitraires, entraves aux libertés fondamentales (libre circulation...).

Ce documentaire à été réalisé par Al Qods TV interviewant des membres du "Youth Against Settlements" (Jeunes contre les colonies) en 2012, ainsi que d'autres personnes d'Al-Khalil/Hébron.

- Y.A.S
. http://www.youthagainstsettlements.org/home
. http://www.facebook.com/Y.A.S.Palestine?ref=ts
. http://www.facebook.com/groups/hebronyouth/?ref=ts

- "Open Shuahada Street"
http://openshuhadastreet.org/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Actions

Même date

3 octobre 2012