Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 11174 fois

Monde -

Le monde doit entendre l'appel de Khader Adnan : Faisons du 17 avril 2012, Journée du Prisonnier politique palestinien, un jour d'Action internationale

Par

"J'affirme ici que je n'affronte pas les occupants pour mon propre compte, en tant qu'individu, mais pour les milliers de prisonniers qui sont privés de leurs droits humains les plus simples pendant que le monde et la communauté internationale regardent," a écrit Sheikh Khader Adnan le 11 février, depuis le lit où des soldats israéliens l'ont enchaîné à l'hôpital de la prison Ramleh.

Le monde doit entendre l'appel de Khader Adnan : Faisons du 17 avril 2012, Journée du Prisonnier politique palestinien, un jour d'Action internationale

"Il est temps que la communauté internationale et les Nations-Unies apportent leur soutien aux prisonniers, obligent l'Etat d'Israël à respecter les droits internationaux de l'homme et à cesser de traiter les prisonniers comme s'ils n'étaient pas des êtres humains," (Ma’an News Agency, “Hunger-striking prisoner not backing down,” 11.02.2012)

Alors que nous marquons le 66ème jour de grève de la faim continue de Sheikh Khader Adnan, dont la lutte inspire des millions et insuffle une nouvelle énergie au mouvement national palestinien et aux mouvements de solidarité, nous devons réfléchir à son appel et préparer une stratégie internationale pour soutenir la lutte des prisonniers palestiniens pour la liberté, la justice et l'égalité.

Khader Adnan lutte pour des droits qui devraient être garantis à tous les prisonniers, y compris un jugement en bonne et due forme, un traitement juste et équitable, sans torture et autres méthodes coercitives. Les prisonniers palestiniens de Cisjordanie sont confrontés à un système juridique militaire complètement différent de celui des Israéliens juifs, dont les colons, qui dépendent au contraire du système juridique civil israélien ; ce système juridique militaire pour les prisonniers politiques palestiniens comprend la détention systématique et arbitraire sans charge, le recours à la torture, l'absence quasi totale de jugement en bonne et due forme, des accusations vagues, des normes très faibles d'éléments de preuve incluant le recours à des preuves secrètes, et des condamnations largement disparates et plus dures que celles du système juridique civil.

Dans le système juridique pénal d'Israël, le système d'apartheid des citoyens palestiniens d'Israël consiste à considérer les prisonniers politiques comme des "prisonniers de sécurité" et à les traiter très différemment des citoyens juifs. Les Palestiniens sont soumis à des procès injustes et inéquitables fondés sur des preuves secrètes, des ordonnances de non-publication et des preuves extorquées sous la torture (voir l'analyse complète d'Addameer pour plus de détails).

A janvier 2012, 4.417 prisonniers politiques palestiniens sont détenus dans les prisons en Israël, dont 170 enfants et 6 femmes. Comme Khader, 310 prisonniers sont détenus - sans charge ni procès - sous le régime de la détention administrative, dont 20 députés. En solidarité avec eux, et pour élargir la lutte de Khader, nous contesterons activement leur emprisonnement et toute détention sans procès équitable.

Nous exigeons la libération immédiate de tous les prisonniers palestiniens détenus par Israël. Ils ont été visés par un système juridique injuste et inéquitable. Leur emprisonnement reflète le système d'injustice et de racisme inhérent à Israël. De plus, Israël doit mettre immédiatement fin à ses pratiques de :

- Détention administrative.
- Torture et mauvais traitements des détenus.
- Confinement solitaire et isolement.
- Recours à des tribunaux militaires sur le territoire palestinien occupé qui jugent les civils en toute illégalité.
- Recours à des preuves secrètes contre l'accusé qui empêchent la tenue de procès équitables.
- Arrestation de groupes vulnérables, tels les enfants, les handicapés, les personnes âgées et les malades.

Lors de la Journée des Prisonniers palestiniens, le mardi 17 avril, nous demandons à tous les soutiens au mouvement des prisonniers politiques palestiniens de propager l'esprit de résistance de Khader Adnan jusqu'aux portes de ses geôliers et assassins en puissance :

Organisez des protestations en face de votre ambassade, consulat ou mission israéliennes.

Ecrivez des lettres pour protester contre les violations des droits des prisonniers politiques palestiniens et pour appeler à une intervention du Comité international de Croix-Rouge, du secrétaire-général des Nations-Unies Ban Ki-Moon et à vos gouvernement et députés.

Sensibilisez sur vos campus universitaires ou au sein de vos communautés sur les prisonniers politiques palestiniens.

Organisez des piquets de protestation contre G4S, le groupe Volvo et l'Association médicale israélienne - qui fournissent tous leurs services aux prisons d'Israël - ainsi que d'autres cibles de la campagne BDS qui défie la politique israélienne d'occupation, de colonisation et d'apartheid que ces institutions répressives soutiennent.

Ecrivez aux prisonniers palestiniens pour exprimer votre soutien.

Nous ne devons pas permettre que la lutte de Khader passe, à l'instar de tant d'autres avant la sienne, comme une position courageuse de plus écrasée par la force armée du régime d'apartheid israélien, sans être remarquée ni sans conséquence.

Au contraire, que ce moment historique marque le début d'un mouvement mondial revitalisé pour les prisonniers palestiniens, leurs droits, leurs familles et leur lutte. Ensemble, nous pouvons y arriver.

Khader est vivant.

- Les signatures d'organisations à cet appel sont les bienvenus. Cliquez ici ou envoyez un e-mail à : april17@palestinianprisoners.org pour signer.

- Pour rester informés, visiter : Samidoun, Palestinian Prisoner Solidarity Network.


Premier signataires :

Addameer Prisoner Support and Human Rights Association
Defence for Children International – Palestine Section
UFree Network
Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network
Free Ameer Makhoul Campaign
Campaign to Free Ahmad Sa’adat
Al-Awda New York, the Palestine Right to Return Coalition 
CAPJPO-EuroPalestine
Coalition for a Free Palestine – South Africa
Existence is Resistance
Frantz Fanon Foundation, France
French Jewish Union for Peace
Ireland Palestine Solidarity Campaign
Labor for Palestine
Lawyers for Palestinian Human Rights
National Lawyers Guild International Committee/Free Palestine Subcommittee
Palestine Solidarity Campaign (UK)
Scottish Palestine Solidarity Campaign
Siegebusters
US Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israël
US Palestinian Community Network
Vermonters for a Just Peace

Photo

Les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes
1er février 2011/1er février 2012
source Addameer.
(cliquer ici pour le tableau en grand format)



Source : Samidoun

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Samidoun

Même date

22 février 2012