Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 11908 fois

Europe -

Pétition pour la suspension de l’Accord d’Association Union Européenne-Israël

Par

Première parution le 1er juin 2008

Le groupe The Peace Cycle essaie de réunir 25000 signatures pour le 31 mars prochain afin de demander à l'Union européenne la
suspension de l'accord d'association UE - Israël jusqu'à ce qu'Israël respecte les droits de l'homme et le droit international.
Ils en ont déjà près de 15000. Ils remettront les signatures ce 31 mars aux responsables européens. Il reste donc peu de temps. Et il s'agit d'une question importante.
Si vous ne l'avez pas encore signée, faites-le d'urgence !

Nous demandons à l'Union Européenne de suspendre l’Accord d’Association Union Européenne-Israël jusqu'à ce qu'Israël respecte les droits de l'homme et le droit international.

L'Union Européenne est le plus grand importateur de produits israéliens et son second plus grand exportateur. En 2006, le total des échanges entre l'UE et Israël s'élevait à 23,5 milliards d'euros.

L'accord d’Association UE-Israël constitue la base juridique de cette relation qui accorde à Israël des tarifs commerciaux préférentiels avec les pays de l'UE.

L'article 2 de la convention précise que ces relations doivent être fondées sur le respect des droits de l'homme et les principes démocratiques qui régissent leur politique intérieure et internationale.

L'Union Européenne est donc obligée en vertu du présent article, de suspendre l'Accord UE-Israël, tout pendant qu’Israël viole les droits de l'homme.

Le Peace Cycle s'est rendu dans les territoires palestiniens occupés et a été témoin des nombreuses violations des droits de l'homme par les autorités israéliennes, dont :

• La perte de liberté de mouvement pour les Palestiniens par la mise en place de checkpoints et des monticules de terre à des endroits stratégiques dans les territoires occupés, ce qui rend les déplacements entre les villages et les villes souvent impossibles et entrave la circulation des échanges commerciaux entre les territoires.

• Les routes pour Israéliens seulement dont l’utilisation est interdite aux voitures et aux passagers palestiniens rendent les déplacements beaucoup plus longs que nécessaire, et souvent impossibles.

• La démolition de maisons palestiniennes par les autorités israéliennes ont abouti à la perte déchirante de maisons et de biens pour les familles et détruisent leur sentiment de sécurité et d'appartenance.

• Le vol de terres palestiniennes pour construire le mur de séparation, une barrière considérée comme illégale par la Cour Internationale de Justice, et qui a servi à limiter la libre circulation et causé la perte des échanges commerciaux, entrainant un taux de chômage élevé et une extrême pauvreté.

• Les camps de réfugiés où les familles attendent depuis soixante ans de retourner dans leurs foyers perdus ou d’obtenir des indemnisations.

• Le déracinement de millions d'oliviers, symbole de la vie palestinienne, pour faire place à la construction incessante de colonies israéliennes sur des terres palestiniennes volées, bien que les colonies aient été jugées illégales et même si la cessation de cette activité est clairement définie dans la dernière initiative de paix d’Annapolis.


D'innombrables autres actes d'agression d'Israël à l'égard des Palestiniens se poursuivent chaque jour et restent non contestés sous prétexte de la sécurité.

Ce que Peace Cycle a vu illustre les abus des droits de l'homme à des époques différentes au cours des nombreuses années qui ont été jugés illégaux par les tribunaux internationaux à travers le monde.
Pourtant, l'UE ne fait rien de visible pour demander des comptes à Israël. Bien que ces abus se poursuivent, l'Accord d’Association UE-Israël a permis au commerce avec Israël de se développer et l'ajout du plan d’action UE-Israël 2005-2008 a permis même des partenariats plus étroits.

Nous demandons une suspension immédiate de l'Accord d’Association UE-Israël et des autres échanges commerciaux entre Israël et les États membres de l'UE pour protester contre le fait qu'Israël continue de violer les droits de l'homme des Palestiniens.

Cette mesure de protestation devrait être maintenue jusqu'à ce que Israël mette fin à l'occupation illégale des territoires palestiniens occupés et au siège de Gaza et qu’il se confirme pleinement aux lois internationales sur les droits de l'homme.


Signer la pétition

Source : http://www.thepeacecycle.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Actions

Même date

15 mars 2009