Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 10742 fois

Iran -

Seuls les peuples arrêteront la guerre contre l'Iran

Par

Nous sommes alarmés par le risque nouveau et immédiat d'une attaque des États-Unis contre l'Iran, que ce soit directement par le Pentagone ou par Israël. Dans prochaines semaines et mois, nous avons besoin de votre aide pour organiser et mobiliser un mouvement de masse d'opposition à une autre guerre US illégale, basée sur des mensonges au sujet des "armes de destruction massive".

La véritable menace d'une telle attaque a été lancée clairement la semaine dernière, quand le premier ministre israélien Ehud Olmert, s'adressant à une convention du Comité Américain des Affaires Publiques d'Israël (AIPAC ), à Washington D.C, a dit que le programme nucléaire de l'Iran devait être stoppé par "tous les moyens possibles". Les démocrates et les républicains, ensemble, se sont alignés pour exprimer un soutien sans faille à cette position, présentant le développement totalement légal de l'énergie nucléaire de l'Iran comme une terrible menace à la "paix du monde".

La menace de guerre s'est intensifiée après qu'Olmert soit revenu en Israël après ses rencontres aux Etats-Unis. Dans les heures qui ont suivi son retour, le Ministre Shaul Mofaz a qualifié la guerre contre l'Iran "d'inévitable". Le Premier Ministre Olmert a alors attisé le feu, faisant écho au Président Bush et disant : "Toutes les options, y compris l'option militaire, doivent rester ouvertes". La tournée de Bush dans les capitales européennes a apporté le même message de menaces contre l'Iran.

Pendant ce temps, l'Asia Times Online du 28 mai a signalé que l'administration Bush projetait de lancer une attaque aérienne contre l'Iran dans les deux prochains mois. Selon l'article, deux très importants sénateurs US ont donné des informations sur l'attaque, Dianne Feinstein, sénateur démocrate de la Californie, et Richard Lugar, sénateur républicain de l'Indiana, et ils envisagent de d'expliquer au public leur opposition au mouvement. Mais leur projet d'éditorial dans le New York Times est encore à paraître.

Même l'ancien Ministre des Affaires Etrangères allemand Joschka Fischer a averti, dans le quotidien israélien Haaretz du 1er juin, que Bush et Olmert semblaient projeter de mettre fin au programme nucléaire de l'Iran "par des moyens militaires plutôt que par des moyens diplomatiques".

La seule véritable opposition au danger croissant d'une nouvelle guerre viendra des masses, pas des politiciens. Il est impératif que nous prenions au sérieux cette menace et que nous commencions à mobiliser maintenant.

Stop War on Iran fut la première campagne lancée pour s'opposer à l'offensive de guerre de l'Administration Bush. Depuis notre lancement en 2005, nous avons créé plus d'un demi million de requêtes envoyées aux élus et aux medias. Nous avons tenu des meetings partout aux USA et nous avons apporté les affiches, les tracts et les badges de Stop War on Iran à des douzaines de manifestations anti-guerre locales et nationales.

Mais il est clair que nous devons faire plus. Maintenant, le mouvement de associations de la base ne peut pas rester silencieux. Au cours des prochaines semaines et mois, nous devons faire le maximum pour mobiliser en vue d'arrêter une autre guerre criminelle pour le pétrole.

Nous avons besoin de votre aide – signez la pétition ; faites-la circuler parmi vos amis, vos collègues, vos camarades de classe. Imprimez-la et emmenez-la dans votre école, votre centre social, votre syndicat ou votre lieu de culte. Et pensez s'il vous plaît à faire un don d'urgence pour nous aider à faire face aux énormes dépenses d'impression des tracts, des affiches et des pétitions, et d'organisation de meetings.

SIGNEZ LA PETITION – Dites à Bush, à Cheney et au Congrès : Arrêtez la guerre contre l'Iran !

FAITES UN DON
Merci d'aider à bâtir une campagne pour Arrêtez la Guerre contre l'Iran.

Premier communiqué du 19 juin

Arrêtons la guerre contre l'Iran avant qu'elle ne commence !

C'est avec beaucoup d'inquiétudes que nous observons la menace grandissante d'une nouvelle guerre US – cette fois contre le peuple d'Iran. Les médias sont remplis de déclarations sur une prétendue menace nucléaire que poserait l'Iran et la nécessité supposée pour les USA d'engager une action militaire. Elles rappellent les histoires de "armes de destruction de masse" publiées dans les mois qui ont précédé la guerre sur l'Irak.

Dans la période qui a précédé l'invasion illégale de l'Irak, l'Administration Bush a affirmé que l'Irak possédait d'énormes stocks d'armes de destruction de masse et qu'il était capable de lancer une attaque – nucléaire, chimique ou biologique – sur les US en 45 minutes.

Le Président Bush a dit que les USA devaient attaquer immédiatement, et ne pouvaient "attendre la preuve finale – l'indice flagrant – qui pourrait venir sous la forme d'un champignon atomique." Nous savons tous maintenant que cette campagne de propagande fut une totale fabrication créée pour justifier une guerre d'agression.

Aujourd'hui, nous voyons des rapports bien trop semblables à ceux qui furent publiés, pour justifier l'action militaire contre le peuple d'Iran. Convoquer l'Iran devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies est le prélude à une action unilatérale. Comme ce fut le cas de l'Irak, aucune des déclarations faites par le gouvernement US ne soutient un examen impartial. L'Iran s'est soumis aux inspections les plus intrusives et les plus humiliantes, au-delà de ce que requiert le Traité de Non Prolifération des Armes Nucléaires.
Aucune de ces inspections n'a trouvé de preuves que l'Iran était en train de développer un programme d'armes nucléaires.

Il n'y a qu'un gouvernement qui a utilisé les armes nucléaires contre des populations civiles, et cette même nation possède la plus importante réserve d'armes de destruction de masse de la planète. Plus dangereux et incroyable est qu'en ce moment même, il est en train de développer une nouvelle génération d'armes nucléaires tactiques dont il l'intention de se servir, et pas comme simple menace. Ce pays, c'est bien sûr les Etats-Unis. Toute réelle discussion sur les dangers des armes nucléaires ne devrait-elle pas inclure les armes stockées par le Pentagone, et l'histoire des agressions et interventions US ?

L'Iran a énormément souffert à cause des Etats-Unis. Nous rappelons le renversement par les USA du gouvernement démocratiquement élu du Docteur M. Mossadegh et le rétablissement du Shah sur le Trône du Paon – "l'exploit dont la CIA est la plus fière". Pendant 25 ans, le Shah a dirigé l'Iran d'une main de fer, aux bénéfices des firmes pétrolières US, avant que le peuple d'Iran, par millions, ne renverse sa tyrannie à un prix terrible en vies humaines. Au cours des 27 dernières années, les sanctions US ont entravé le droit au développement de l'Iran et ont fait terriblement souffrir la population.

Il est essentiel que toutes les voix opposées à la dévastation d'une nouvelle guerre au Moyen Orient s'élèvent maintenant. Nous exhortons à la fin immédiate de la campagne de Washington de sanctions, d'hostilité et de mensonges contre le peuple d'Iran. Nous nous opposons à toute nouvelle agression contre l'Iran. Nous avons besoin de fonds pour des besoins humains, et non pour une guerre sans fin de l'empire.

Signer la pétition contre une attaque sur l'Iran.

Source : StopWarOnIran

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Iran

Même sujet

Même date

29 juin 2008