Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2668 fois

Allemagne -

"Israël" craint les mots : Günter Grass déclaré "persona non grata"

Par

Les autorités israéliennes ont déclaré "persona non grata" dimanche l'écrivain allemand Günter Grass, prix Nobel de littérature 1999, à la suite de son poème présentant l'entité sioniste comme une menace pour la paix mondiale.

'Israël' craint les mots : Günter Grass déclaré 'persona non grata'

"M. Grass ne pourra plus se rendre en Israël en raison de sa 'tentative d'incitation à la haine' contre l'Etat et le peuple d'Israël", a annoncé le ministre israélien de l'Intérieur, Eli Yishaï.

Dans ce poème intitulé "Ce qui doit être dit", publié la semaine dernière dans un journal allemand, l'auteur du "Tambour", réputé pour son franc-parler, condamnait les ventes d'armes de son pays à "Israël". 

Il écrit aussi que l'on ne doit pas laisser "Israël" attaquer l'Iran. Dénonçant "l'hypocrisie" de l'Occident, il ajoute que le passé nazi de l'Allemagne et le sort réservé aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale ne peuvent justifier le silence face au danger que représente aujourd'hui l'arsenal nucléaire d'Israël.

Le romancier appelle de ses vœux la création d'une "agence" internationale pour contrôler les armes atomiques israéliennes, tout autant que les activités nucléaires de la République islamique d'Iran.

Agé de 84 ans et social-démocrate assumé, Günter Grass a longtemps été le porte-parole d'une gauche anti-impérialiste, très critique envers les interventions militaires occidentales, notamment contre l'Irak en 2003.

Dans son poème,  il écrivait notamment :

"Pourquoi me suis-je tu jusqu'ici ? Pourquoi dis-je seulement aujourd'hui (...) que la puissance nucléaire d'Israël met en danger la paix du monde, déjà si fragile ? (...) Cela doit être dit, parce que si on ne le dit que demain, ce sera peut-être trop tard."

Ses vers ont fait des vagues considérables, tant en Allemagne qu'en "Israël".

Source : French Moqawama

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Allemagne

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

French Moqawama

Même date

10 avril 2012