Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3128 fois

Palestine occupée -

« L’Initiative française » : Une attaque contre les droits des Palestiniens

Par

22.04.2016 - En réponse aux articles selon lesquels le gouvernement français envisage de convoquer une conférence ministérielle le 30 mai pour discuter d'une « initiative » pour une « conférence de la paix » sur la Palestine dans la seconde moitié de 2016, le site web du Front Populaire pour la Libération de la Palestine a parlé avec l'écrivain palestinien, le camarade Khaled Barakat.

« L’Initiative française » : Une attaque contre les droits des Palestiniens

Celui-ci a déclaré : « Toutes les forces de la résistance palestinienne sont opposées à la soi-disant 'initiative française pour la paix' dans ses récentes et ses précédentes versions proposées. Nos forces y voient clairement une tentative de liquidation des droits et de la cause du peuple palestinien. »

« Le gouvernement français est, comme les États-Unis, un 'courtier malhonnête'. La France a une longue histoire de colonialisme dans la région et un programme impérialiste en cours et elle soutient systématiquement l'Etat colon ségrégationniste d’Israël. Un tel Etat ne peut jamais conduire les efforts vers une paix significative, » a déclaré Barakat.

« Si vous lisez les différentes versions et plans de cette 'initiative' rapportés depuis juillet 2015 et plus tôt, dans toutes les langues – français, anglais ou arabe –, c'est clairement une recette pour liquider les droits nationaux palestiniens et en particulier le droit des réfugiés palestiniens au retour, » a déclaré Barakat.

Barakat a noté que tous les articles indiquent que l'initiative prévoit des « échanges de terre », l'adaptation aux « besoins de sécurité d'Israël » et la réponse au « problème des réfugiés » par, tout au plus, un mécanisme de compensation financière.

« Quand les Palestiniens liront cette initiative, ils déchireront tout simplement le papier sur lequel elle est imprimée. Nous nous opposons à la soi-disant initiative française non seulement pour son contenu politique et pas seulement parce que la France joue un rôle colonialiste et réactionnaire dans la région, mais aussi à cause des politiques françaises en France. Ces politiques incluent l’attaque contre le mouvement de solidarité avec la Palestine ; la criminalisation et la poursuite des militants BDS soutenant le boycott d'Israël, le maintien en captivité du communiste libanais arabe combattant pour la Palestine, le camarade Georges Ibrahim Abdallah et la politique raciste de l’Etat français envers les communautés africaines, arabes et autres communautés opprimées en France. Toutes ces politiques et pratiques discréditent le gouvernement français et son initiative en tant que force de justice ou de paix, » a déclaré Barakat.

Interrogé sur le rôle de l'Autorité Palestinienne et sur la visite de Mahmoud Abbas en France, Barakat a déclaré : « cette 'initiative française' est également dangereuse parce qu'elle arrive à un moment où les capitalistes palestiniens dirigent par la force. Il y a la volonté parmi les soi-disant 'dirigeants palestiniens' d'être du côté de cette tendance et de signer un nouvel Oslo. Cependant, nous ne sommes pas confrontés seulement à la menace d’un 'Oslo 2', mais en fait à une pire menace, car cette initiative est faite pour être un accord 'permanent', et non provisoire. »

« Le caractère colonial de la conférence se reflète dans l'exclusion des Palestiniens de la réunion prévue pour discuter de leur avenir. Je veux dire le peuple palestinien et non pas l'Autorité Palestinienne. Cela fait penser à la partition de la Palestine contre la volonté du peuple palestinien, l'infâme accord Sykes-Picot, la Déclaration Balfour et autres divisions coloniales de la Palestine, sa terre et son peuple, » a déclaré Barakat. « L'Etat colonial d'Israël est le seul bénéficiaire d'un tel projet en Palestine. »

« Cela fait partie d'un réalignement de la région dans le cadre d'un projet impérialiste global, » a déclaré Barakat. Il a également noté le rôle des régimes réactionnaires arabes dans ce plan. « Les milliards de dollars de la France dans les transactions d'armes avec l'Arabie saoudite se conjuguent avec l'implication du régime réactionnaire saoudien dans ce plan pour liquider la cause palestinienne. »

Nous avons demandé à Barakat comment contrer ces plans. Il a répondu : « Nous demandons à tous -les révolutionnaires, les gauchistes et les mouvements populaires de France, les communautés palestiniennes et arabes et les mouvements internationaux pour la justice– de se mobiliser le 30 mai contre la Conférence ministérielle organisée pour préparer la soi-disant 'Conférence de paix' fin 2016, et pour la défense des droits complets du peuple palestinien au retour, à l'autodétermination et à la libération nationale. »


Source : PFLP

Traduction : André Comte

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Khaled Barakat

Même date

23 avril 2016