Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3645 fois

Marseille -

"Regard d’une Syrienne sur son pays", à Marseille le vendredi 19 octobre à 19h

Par

> comaguer@nomade.fr

Le nouveau gouvernement français a, jusqu’à ce jour, chaussé sur la crise syrienne les bottes interventionnistes et militaristes de son prédécesseur.

'Regard d’une Syrienne sur son pays', à Marseille le vendredi 19 octobre à 19h

Les médias dominants, comme à leur habitude, ne se sont pas étonnés de cette continuité et lui ont pour la plupart d’entre eux emboité le pas sans trop s’interroger sur la pertinence de cette politique guerrière dans une période où les problèmes de la société française devraient pourtant interdire à un gouvernement responsable d’attiser, pour des raisons qui restent obscures, la crise dans d’autres pays. Ironie de l’histoire, la Syrie faisait partie des pays choisis par l’Union Européenne pour développer avec eux, dans le cadre du partenariat euro-méditerranéen, des relations de bon voisinage.

Cette politique de force brute, impulsée par les Etats-Unis et qui n’a de soutien que dans les pays capitalistes dominants, est maintenant refusée et condamnée par la majorité des pays membres de l’ONU, comme l’a démontré la récente conférence des pays non alignés à Téhéran.

Pour que la France sorte de son jusqu’auboutisme guerrier, il est nécessaire que l’opinion publique nationale exerce sa liberté de jugement sur cette crise. En effet, même si aujourd’hui ce sont les Syriens qui en subissent les conséquences les plus meurtrières, cette crise comporte des risques importants d’extension internationale.

Déverrouiller l’information est la première responsabilité de ceux qui souhaitent que la crise syrienne soit réglée par des voies politiques.

C’est pourquoi le comité COMAGUER, COMprendre et Agir contre la GUERre, fondé à Marseille en 2001, a invité une citoyenne franco-syrienne à nous apporter son témoignage sur la crise dans son pays.

AYSSAR MIDANI, chimiste et informaticienne, est franco-syrienne. Elle préside une association de scientifiques syriens expatriés, NOSSTIA et une association culturelle euro-syrienne AFAMIA. Elle vit et travaille en France mais se rend en Syrie 3 ou 4 fois par an pour organiser congrès, ateliers et formations scientifiques et techniques. Son dernier séjour en Syrie remonte au mois dernier.
 
Nous l’accueillerons le VENDREDI 19 OCTOBRE à 19 H chez MILLE BABORDS, 61 rue Consolat - 13001 MARSEILLE



Ecoutez l'émission de COMAGUER chaque mardi sur Radio Galère 88.4mhz

Source : Comaguer

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Marseille

Même sujet

Actions

Même auteur

Comaguer

Même date

4 octobre 2012