Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2221 fois

ONU -

18 nations soutiennent le rapport sur Gaza au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies

Par

L’envoyé de l’OLP à Genève s’est assuré du soutien de 16 pays pour une motion au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies en soutien au rapport Goldstone sur l’attaque israélienne contre Gaza, a déclaré un avocat proche des négociations mardi.

Shawky Issa, le directeur du Centre Ensan pour les droits de l’homme à Bethléem, a dit que les représentants des 16 pays en question devaient se réunir à Genève aujourd’hui pour discuter de la manière de s’assurer que la motion soit votée par le Conseil des Droits de l’Homme.

Le camp pro-Goldstone a encore besoin de 8 votes pour former une majorité sur les 47 pays membres du Conseil. La crainte maintenant, a dit Issa, est que les USA, Israël et les groupes pro-israélien fassent pression sur les Etats-clés pour qu’ils votent contre le rapport.

Entretemps, le Conseil a confirmé dans une déclaration qu’il tiendrait une session spéciale sur « la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé et à Jérusalem Est » jeudi.

Dans sa déclaration, le Conseil mentionne que la réunion « a lieu à la demande de la Palestine. Elle est appuyée par les 18 Etats membres suivants au Conseil des Droits de l’Homme : le Bahrein, le Bangladesh, la Bolivie, la Chine, Cuba, Djibouti, l’Egypte, le Gabon, l’Indonésie, la Jordanie, l’Ile Maurice, le Nicaragua, le Nigéria, le Pakistan, les Philippines, le Qatar, l’Arabie Saoudite et le Sénégal. »

La session spéciale se poursuivra vendredi 16 octobre. Elle sera la 12ème session spéciale du Conseil.

Des sources internationales à Genève ont aussi indiqué à Ma’an que la Qatar était opposé à la tenue d’une nouvelle réunion du Conseil des Droits de l’Homme sur le rapport. D’autres Etats arabes ont déclaré leur soutien au rapport au cours du dernier débat sur ce sujet, et on pense qu’ils maintiendront leur soutien.

Les pays susceptibles de voter contre le rapport, dans le cas d’une réunion, sont la Chine, la Russie, les USA, le Chili, le Brésil, la Grande-Bretagne (qui a modifié sa position de soutien du rapport la semaine dernière), les Pays-Bas, l’Allemagne et le Canada.

La France et la Suisse hésitent à prendre position, mais il est vraisemblable qu’elles votent contre le rapport vendredi.

Selon les sources, la Norvège et l’Afrique du Sud pourraient voter en faveur du rapport Goldstone, mais ne le soutiennent pas avec force.

Les pays non arabes qui voteront pour le rapport sont le Pakistan, qui représente l’Organisation de la Conférence islamique, et le Nigéria.

Le rapport est le résultat d’une commission d’enquête des Nations Unies, dirigée par l’ancien procureur sud-africain pour les crimes de guerre, Richard Goldstone ; il accuse tant Israël que les groupes armés palestiniens d’avoir commis des crimes de guerre pendant l’attaque israélienne contre Gaza l’hiver dernier.

(…)

Lundi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, a annoncé qu’il soutenait la demande d’une nouvelle réunion du Comité des Droits de l’Homme et qu’il avait discuté de la question avec Abbas, lors d’une conversation téléphonique dimanche.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

ONU

Même sujet

Crimes de guerre

Même auteur

Maan News

Même date

13 octobre 2009