Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2648 fois

Ramallah -

5 Avril : Journée de l'Enfant Palestinien

Par

> DCI/PS@dci-pal.org

Déclaration du réseau palestinien pour les Droits des Enfants

Le 5 avril 2007, les Palestiniens célébreront la Journée de l'Enfant Palestinien alors que la situation politique et sécuritaire est critique dans les territoires palestiniens.
Comme tous les enfants, les enfants en Palestine ne participent pas directement à la politique, cependant, à la différence des autres enfants internationaux, les enfants palestiniens sont victimes des décisions politiques des gouvernements.

En raison de l'occupation incessante et de l'agression de l'armée israélienne dans les territoires palestiniens, les enfants palestiniens sont exposés aux violations quotidiennes de leurs droits en violation du droit international.

D'ailleurs, la pression externe de la communauté internationale sur l'Autorité Palestinienne a augmenté les violations contre les enfants palestiniens.

L'arrêt de l'aide internationale aux Palestiniens a directement affecté le travail des services économiques, culturels et sociaux, ébralant le droit des enfants dans les territoires palestiniens occupés.

En 2006, l'armée israélienne a tué 124 enfants pendant ses opérations militaires dans les territoires palestiniens.

En 2007, l'armée israélienne continue à déployer la même politique violente envers les enfants palestiniens avec 8 enfants tués depuis le début de l'année.

Cela porte le chiffre total des enfants tués par l'armée israélienne et les colons israéliens depuis le début du deuxième Intifada en septembre 2000, à 860.

De plus, 5200 enfants palestiniens ont été arrêtés par l'armée israélienne depuis le Second Intifada et parmi eux, près de 400 sont encore détenus dans les prisons et les centres d'interrogations israéliens où ils sont exposés à de nombreuses violations de leurs droits.

Les violations des droits des enfants palestiniens dans les territoires palestiniens vont au-delà de la violation du droit à la vie et à la liberté.

Les actions militaires israéliennes et le refus de l'aide internationale par la communauté internationale, ont gravement affecté leur droit à l'éducation, à niveau de vie convenable, à la protection contre la discrimination et à la protection contre l'exploitation économique, droits exprimés dans la Convention internationale relative aux Droits de l'Enfant (CRC).

En plus de l'agression de l'armée israélienne et du retrait du soutien de la communauté internationale, il y a un autre danger qui n'est pas moins important.

Dans certaines régions à l'intérieur des Territoires, les divisions entre les partis politiques palestiniens ont récemment eu comme conséquence une rupture dans le respect de la loi ; de la violence et un manque de sécurité pour la population palestinienne.

En 2006, 22 enfants ont été tués en raison des combats internes et en 2007, 17 enfants ont été tués en raison de la poursuite de cette situation.


Le Réseau Palestinien pour les Droits de l'Enfant (PNCR) demande à la communauté internationale et aux Etats parties de la Convention internationale relative aux Droits de l'Enfant (CRC) de respecter leurs obligations pour protéger les droits de tous les enfants dans la communauté internationale sans discrimination, et de placer la pression sur le gouvernement israélien pour qu'il respecte le droit international et mette fin aux violations des droits des enfants palestiniens.

Le PNCR demande à la communauté internationale de reprendre l'aide internationale aux palestiniens et de cesser d'utiliser leur politique de suspension de l'aide humanitaire comme forme de pression politique sur l'Autorité Palestinienne.

Il demande à la communauté internationale de reconnaitre instamment que les principales victimes de cette politique sont les enfants palestiniens et que la politique est en contradiction avec la CRC, qui en principe oblige les Etats Parties d'aider les autres pays dans la mise en application la CRC par une coopération internationale.

L'adoption de la Journée de l'Enfant Palestinien comme événement annuel par la communauté palestinienne est un geste pour habiliter les enfants, donner la priorité à l'enfance et donner aux enfants le statut d'être humain qu'ils méritent.

Elle reflète l'engagement le désir et l'attachement de la communauté palestinienne à respecter le principe de la CRC dans le meilleur intérêt des enfants.

Pour atteindre cet objectif, des politiques appropriées doivent être adoptées pour protéger les droits des enfants palestiniens et pour garantir le développement de leur enfance.

Des amendements à la Loi sur l'Enfant Palestinien et la publication de règlementations liées à la mise en application de la Loi sur l'Enfant Palestinien, sont des étapes nécessaires vers ce but


Source : http://www.dci-pal.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Enfants

Même auteur

DCI - Palestine Section

Même date

5 avril 2007