Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2633 fois

Jordanie -

5000 Jordaniens manifestent pour "le pain et la liberté"

Par

Plus de 5000 personnes se sont rassemblées à Amman et dans d'autres villes hier, après la prière du vendredi, contre la politique économique de la Jordanie, exigeant "du pain et la liberté" et la démission du gouvernement.

"Rifai*, dehors, dehors ! Le peuple de Jordanie ne pliera pas,"' ont scandé les manifestants pendant la marche depuis la mosquée Al-Hussein, au centre d'Amman, jusqu'à un bâtiment municipal proche.
"Notre demande est légitime. Nous voulons du pain et la liberté."

La police a tendu des bouteilles d'eau et de jus de fruit aux manifestants, qui brandissaient des pancartes où on pouvait lire : "Nous exigeons la justice sociale et la liberté", "Non à l'oppression, Oui au changement" et "Nous avons besoin d'un gouvernement de salut national'.

Le porte-parole de la police, Mohammad Khatib, a dit qu'environ 4.000 personnes avaient participé à la protestation pacifique dans la capitale, organisée par les Frères Musulmans et sa branche politique, le Front Islamique d'Action.

"Ce dont nous avons besoin d'urgence, c'est de vraies réformes politiques et socio-économiques," a déclaré à la foule Hamzeh Mansur, secrétaire général du FIA.

Environ 1.400 personnes ont manifesté dans d'autres parties de la Jordanie, principalement dans les villes de Zarqa et Irbid, au nord du pays.

Devant le mécontentement populaire, le Premier ministre Rifai a annoncé jeudi un plan de 283 millions de dollars pour des augmentations de salaire du personnel du gouvernement, ainsi que pour les retraites des fonctionnaires et des militaires ; la décision d'une augmentation de 28$ par mois a été prise neuf jours après l'annonce d'un plan d'amélioration des conditions de vie de 169 millions de dollars.

Le salaire minimum est actuellement de 211$ (156€) par mois en Jordanie.

Mais les partis islamiques d'opposition et les autres disent que les nouvelles mesures ne sont pas suffisantes car les niveaux de pauvreté sont de 25% dans le royaume, dont la capitale Amman est la ville la plus chère du monde arabe, selon plusieurs études indépendantes.

"Ces mesures sont destinées à droguer le peuple, rien d'autre. Nous avons besoin de réformes globales," a dit l'éminent syndicaliste Maisarah Malas.

Faruq Abbadi, 54 ans, militaire à la retraite, est d'accord.
"Le gouvernement doit changer sa politique économique et sa mentalité. Nous protestons aujourd'hui parce que nous voulons nous protéger et protéger notre nation. Nous avons reculé de 50 ans," dit-il.

Le chômage touche environ 14% des 6 millions de Jordaniens, dont 70% ont moins de 30 ans. Mais d'autres estimations chiffrent le taux du chômage à 30%.

"Les nouvelles mesures du gouvernement ne sont pas suffisantes. Les prix et les impôts sont toujours élevés, tandis que nos salaires restent très bas," dit Marwan Malihi, ingénieur de 52 ans, à l'AFP.
On s'attend à un déficit de 1.5 milliards de dollars, soit 5% du PIB, sur un budget de 8,8 milliards de dollars cette année.

Des milliers de Jordaniens étaient descendus dans les rues pour une protestation similaire vendredi de la semaine précédente.
La révolte populaire en Tunisie, qui a chassé l'homme fort du pays Zine El Abidine Ben Ali, inspire le monde arabe et des protestations ont éclaté dans plusieurs pays, dont l'Algérie, la Jordanie et l'Egypte.

* Premier Ministre



Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jordanie

Même sujet

Même date

22 janvier 2011