Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1747 fois

Gaza -

56 morts alors que les Forces d’Occupation Israélienne poursuivent leur offensive militaire dans le nord de Gaza

Par

Alors que les Forces d’Occupation Israélienne poursuivaient leur offensive militaire contre le camp de réfugiés de Jabaliya dans le nord de la bande de Gaza, des sources médicales palestiniennes ont indiqué que le nombre de morts dans la bande de Gaza s'élevait à 56 dans la nuit de samedi à dimanche.

56 morts alors que les Forces d’Occupation Israélienne poursuivent leur offensive militaire dans le nord de Gaza


Le Dr. Mo'awiyeh Hassanin, du Ministère palestinien de la Santé à Gaza, a déclaré que 56 Palestinian avaient été tués par des tirs israéliens depuis que l'offensive terrestre de l'armée israélienne a commencé samedi à l'aube.

Il a ajouté que seules 11 des victimes étaient des combattants de la résistance, tandis que les 45 autres étaient des civils, parmi eux 10 enfants dont le plus jeune est un bébé qui n'avait que 2 jours.

Hassanin a déclaré que, jusqu'à présent, 189 Palestiniens ont été blessés, dont la majorité sont des civils.

Selon le Ministère de la Santé de Gaza, le nombre de décès dans la bande de Gaza depuis dimanche dernier suite aux attaques israéliennes s'élève maintenant à 100, dont 25 enfants.


L’opération se poursuit

Jihad Al Khalidi, un résident de Jabalyia dont la maison a été attaquée par des chars israéliens a déclaré à l’IMEMC : «nous n'avons pas de téléphones ou d'électricité, les tanks nous tirent dessus. Nous sommes incapables de bouger. L'eau aussi est coupée."

Al Khalidi a déclaré que les soldats utilisent les toits comme les postes de tir et ils tirent sur tout ce qui bouge. Il a ajouté que les tanks bombardent des habitations civiles.

L'armée israélienne a commencé son offensive militaire vers 1h du matin samedi, quand au moins 30 chars et bulldozers appuyés par un bataillon d'infanterie ont attaqué le camp de réfugiés de Jabalyia dans le nord de la bande de Gaza.


Manque de carburant et de médicaments

Le Dr Bassam Abou Wardah, directeur de l'hôpital Kamal Adwan dans le nord de la bande de Gaza a déclaré à l’IMEMC : "Nous ne savons pas ce que nous ferons, si l'opération se poursuit. Nous manquons de médicaments et de carburant."

Israël a imposé un siège total à la bande de Gaza depuis juin 2007, laissant 1,5 millions de Palestiniens à Gaza sans essence et sans médicaments


Attaques contre les journalistes et les secouristes

Les équipes médicales ont indiqué qu'elles avaient ont essuyé des tirs alors qu'elles tentaient d'évacuer les blessés dans le camp de réfugiés de Jabalyia. Samedi midi, les chars israéliens ont tiré sur des journalistes qui couvraient l'invasion.

Hiba Abu Shamalih, le correspondant de la chaîne arabe Al-Jazira dans la bande de Gaza, a déclaré qu'elle avait essuyé des tirs avec son équipe de tournage alors qu’ils couvraient les événements dans la bande de Gaza ce matin.


Au niveau politique

Le Président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré samedi midi qu’il condamnait l'offensive militaire et la considérait comme une menace pour la paix.

De son côté, le ministre israélien de la Défense (ndt : de la Guerre), Ehoud Barak, a déclaré aux journalistes que son armée va continuer d'attaquer la bande de Gaza jusqu'à ce que les combattants de la résistance palestinienne à Gaza arrêtent les tirs de roquettes artisanales sur les zones israéliennes à proximité.

Le gouvernement israélien a annoncé vendredi que son armée a achevé les préparatifs pour une offensive de grande envergure contre la bande de Gaza.


La résistance palestinienne

L'armée israélienne a annoncé que les combattants de la résistance palestinienne avaient réussi à tuer deux soldats de l’occupation et détruit un véhicule militaire samedi.

Des groupes de la résistance palestinienne ont tiré 13 roquettes artisanales sur des zones israéliennes, samedi matin, blessant trois civils dans la ville israélienne (ndt : colonie) de Sdérot, qui est située à côté de la bande de Gaza.

Les Brigades Al Qassam, la branche armée du mouvement Hamas, a annoncé la mort de 8 de ses combattants samedi lors d'affrontements armés avec les Forces d’Occupation Israélienne. De leur côté, les Brigades Al Qods ont annoncé la mort de trois de ses combattants lors d'affrontements samedi matin.

Source : http://www.imemc.org/article/53167

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

IMEMC

Même date

2 mars 2008