Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2059 fois

Israël -

8 organisations des Droits de l'Homme demandent à la Cour Suprême d'annuler l'interdiction de transporter des Palestiniens en Cisjordanie

Par

8 organisations des Droits de l'Homme ont déposé une plainte dimanche auprès de la Cour Suprême contre un ordre militaire interdisant les Israéliens de transporter des Palestiniens dans leurs véhicules privés en Cisjordanie.

L'avocat Michael Sfard, qui a déposé la plainte pour Yesh Din, l'Association des Droits Civiques en Israël, Gisha, le Comité Public contre la Torture en Israël et d'autres, ont critiqué l'ordre du Général Yair Naveh, Commandant de la zone centrale qui doit entrer en vigueur le 19 janvier.

Sfard a indiqué que "l'ordre creusera un fossé entre les Israéliens et les Palestiniens qui ont des liens sociaux, politiques et commerciaux légitimes" .

Les groupes considèrent l'ordre comme réminiscent de l'Apartheid, puisque 'il met en application une idéologie de séparation en imposant des sanctions criminelles sur des peuples différents."

A titre personnel, un groupe des droits de l'homme a accusé Israël de n'avoir pas abandonné son contrôle de la bande de Gaza par le désengagement.

Selon un rapport de Gisha, le Centre pour la Protection Légale de la Liberté de Mouvement, bien qu'Israël ait enlevé certains composants de son contrôle en évacuant la bande de Gaza, il a resserré son emprise sur d'autres - à savoir la liberté de mouvement dans et hors de la bande de Gaza.

Le rapport de Gisha devrait être envoyé aux diplomates et aux délégués de l'Union Européene en Israël en fin de semaine.

"L'imposition d'un couvre-feu strict sur le déplacement des personnes et des marchandises dans et hors de la bande de Gaza et l'arrêt du financement des services publics ont contribué à une crise économique et humanitaire dans la Bande de Gaza d'une gravité inconnue depuis 38 années d'occupation." déclare le rapport.

Source : Haaretz

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Apartheid

Même auteur

Yuval Yoaz

Même date

8 janvier 2007