Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1199 fois

Bethléem -

90 % des prisonniers ont été agressés lors des arrestations

Par

Nadi al-asir al-filistini (club du prisonnier palestinien) - Rapport du 20 décembre 2003

Témoignages des prisonniers sur les tortures et les négligences médicales.
De nouveaux ordres de détention administrative et prolongation d'autres ordres.
Nadi al-Asir al-filistini a dévoilé que 90 % des prisonniers palestiniens ont été agressés, que ce soit par les coups, les actes violents et les humiliations lors de leurs arrestations et avant leur arrivée aux centres de détention.

Nadi al-asir s'est appuyé sur les témoignages des prisonniers qui précisent avoir été frappés par les soldats lors de leur transport après leur arrestation, avant même d'avoir été interrogés.

Les témoignages des prisonniers renferment des plaintes contre les humiliations nombreuses dont ils ont été victimes ainsi que les moyens sauvages utilisés par l'armée israélienne lors de l'arrestation, en forçant les maisons, en les fouillant de manière provocatrice, en détruisant leurs contenus et en confisquant les affaires personnelles, ainsi qu'en faisant peur aux enfants et aux femmes.

Plusieurs prisonniers rapportent avoir été amenés, après leur arrestation, à des casernes ou des colonies pour plusieurs heures, sans savoir leurs emplacements ni leurs noms, et qu'ils ont subi des interrogatoires non-officiels par des colons, et qu'ils n'ont pas subi les procédures légales des arrestations, comme les contrôles médicaux ou la possibilité de faire appel aux avocats, ni de citer le nom du centre de détention dans lequel ils se trouvaient.

Les prisonniers considèrent que ces pratiques visent à leur faire avouer rapidement, sous la pression et la menace.


Les avocats de Nadi al-asir, au cours de leurs visites aux prisons et centres de détention et d'arrestation, avaient reçu de nombreuses plaintes concernant les coups et les pratiques de tortures que les prisonniers avaient subis. Parmi eux :

• Le prisonnier Sulayman Jumua Abu Rus, habitant de Naplouse, prisonnier dans la prison de Petah Tikva qui s'est plaint à l'avocat Husam Younis qu'il a été interrogé dans la rue juste après son arrestation, par les soldats et plusieurs interrogateurs, qu'il a ensuite été transporté à une caserne de l'armée dont il ne sait pas le lieu, où il a encore été interrogé puis il a été transféré au centre d'interrogatoire de Petah Tikva.

Hussayn Mustafa Mousa Abu Layl, habitant du camp de Balata, à Naplouse, qui s'est plaint à l'avocat Husam Younis qu'il a été frappé violemment par les soldats après son arrestation, qu'il souffre de douleurs à l'estomac à cause des coups, il a aussi été soumis à la torture dans la prison de Petah Tikva, consistant à prendre la position du shabeh, sur la chaise, et la poursuite des coups pendant 7 heures d'affilée.

Le prisonnier a déclaré avoir mené une grève de la faim avec 8 autres prisonniers à cause des mauvais traitements dans la prison.

• Le prisonnier Samih Muhammad Shouayki, de Qalqylia, prisonnier dans Petah Tikva, s'est plaint à l'avocat Husam Younis avoir été durement frappé sur le visage, avoir subi le shabeh sur la chaise, l'utilisation du moyen de "casser le dos" et être contraint d'être accroupi pendant plusieurs heures, et l'interrogatoire qu'il a subi a duré douze heures d'affilée.

Muhammad Mustafa Farid Salih, de Naplouse, prisonnier dans la prison de Huwwara, qui a déclaré à l'avocat Nizar Mahajina, que lors de son arrestation à l'aube, dans sa maison, il a été violemment agressé par les soldats, et lors de son transport au centre de détention de Huwwara, il a également été frappé par les garde-frontières, les traces des coups sont encore visibles sur son corps, et il rapporte avoir été frappé avant même qu'il ne lui soit posé de questions.

• Le prisonnier Bashshar Fawzi Sa'id Daraghmeh, de Toubas, qui est détenu au centre de détention de Salem. Il a déclaré à l'avocat du Nadi al-asir Nizar Mahajina qu'il a été agressé aussitôt qu'il a été arrêté par les soldats, bien qu'aucune accusation n'ait été portée contre lui, ni aucune question ne lui a été formulée.

Mustafa Muhammad Mahmoud Archid, de Naplouse. Il a déclaré à l'avocat Nizar Mahajina que pendant qu'il se trouvait à la banque de Jordanie, une force des musta'ribin (les israéliens camouflés en palestiniens) l'ont attaqué, ils l'ont surpris en l'agressant violemment et l'ont forcé à entrer dans une voiture où ils se sont mis à le frapper avec un revolver sur son oeil, il a ensuite été transporté à la prison de Huwwara, et qu'il a pas été interrogé.


Emission et renouvellement d'ordres de détention

Par ailleurs, les deux avocats de Nadi al-asir Muhammad Musabiha et Abdel Nasir Noubati ont déclaré que les Tribunaux du Naqab et de Ofer ont émis plusieurs ordres de détention administrative contre des prisonniers et ont renouvelé les ordres de détention d'autres prisonniers qui sont :

• Asad Muhamad Sharayi'a, camp de Balata, 6 mois.

• Nizar Muhammad al-Far, Qalqylia, 6 mois

• Muhammad Sayid Muhammad, Camp de Balata, 6 mois.

• Ali Muhammad Rushdi Hudayb, Ramallah, 3 mois.

• Murad Saoud Jamal, Qalqylia, 6 mois.

• Rami Muhammad Halabi, Ramallah, 3 mois.

• Jihad Ahmad Farhan, Camp de Qalandiya, 3 mois.

• Muhammad Daoud Hamdan, Camp de Balata, 6 mois.

• Iyad Mahmoud Abdel Karim, Jénine, 5 mois.

• Muhammad Abdul Fattah Asiydda, Naplouse, renouvellement de 6 mois jusqu'au 15/5/2004

• Hani Salim Mahmoud Nazal, Qalqylia, renouvellement de 6 mois jusqu'au 24/5/2004.

• Ziyad Muhammad Rabhi, Khalil, renouvellement de 6 mois jusqu'au 28/5/2004.

• Abdel Basit Khalil Rabayi'a, Jénine, renouvellement de trois mois jusqu'au 28/2/2004

• Yasir Muhammad Daoud, Ramallah, renouvellement de 6 mois jusqu'au 10/3/2004

• Muhammad Issa Muhammad Maala, Ramallah, renouvellement jusqu'à 10/3/2004

• Muntasir Abdul Jalil Hussayn, Jénine, renouvellement de trois mois jusqu'au 13/1/2004

• Anas Muhammad Abu Hayja, Jénine, renouvellement de trois mois jusqu'au 13/1/2004

• Khalid Muhammad Mahmoud, Jénine, renouvellement de trois mois jusqu'au 19/1/2004

• Abdul Aziz Hussayn, Jénine, renouvellement 3 mois jusqu'au 14/1/2004

• Mousa Ahmad Ali Bulbul, Jénine, renouvellement jusqu'au 20/1/2004

• Alaa Mahmoud Hamade, Jénine, renouvellement 6 mois jusqu'au 20/4/2004

• Samer Ali Souss, Jénine, renouvellement 6 mois jusqu'au 12/4/2004.

Source : Palestine en Marche

Traduction : Palestine en Marche

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Nadi al-Asir

Même date

20 décembre 2003